[30/04/2005] Die Hanse

Participants
– Vincent, joueur aux cales jaunes, à qui je dis que ce jeu ressemble aux Colons de Catane 😉
– Cécile, joueuse aux cales oranges, et qui partage donc ses cogghes avec Vincent et Nicolas,
– Nicolas, joueur aux cales rouges, qui cherchait un jeu avec un zeste de hasard dedans et là, je m’a gourré 🙁
– Ludo le gars, joueur aux cales vertes, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Le meilleur de nos thématiques ludiques, à Rochetaillée, c’est de permettre de jouer à des jeux auxquels on n’aurait certainement pas rejoué de sitôtn ces derniers étant mis en valeur lors d’un thème approprié. Aujourd’hui, donc, profitons du thème sur les bateaux pour goûter au plaisir de parcourir la Hänse, c’est à dire la zone maritime entre la mer du Nord et la mer Baltique, une zone fort dynamique au niveau du commerce du sel, du blé, de poissons, de vin, de tissu, de peaux et autres minerais.
Je me colle à la lecture de la règle, celle-ci étant redécouverte quasiment en totalité après 3 ans de disette, puis la partie débute, après répartition des cales de bateaux partagées avec ses voisins : par exemple, dès que la cogghe rouge se déplace et atteint un port, le joueur l’ayant déplacée (Cécile ou Ludo) et le joueur rouge (Nicolas) peuvent procéder à du troc dans le port en question, selon un arbre d’échange immuable.
Nicolas commence la partie.


La première chose que l’on note, quand on ne connaît pas
ce jeu, c’est le côté chargé du plateau, esthétique
certes, mais chargé…


Nicolas déplace la cogghe orange, dans le but de la faire pénétrer
dans le port de Berge afin d’y échanger du sel contre du poisson…


Une vue de mon entrepôt à garnir : 2 blés, 2 peaux
et 2 tissus, sachant que les peaux ne s’échangent que contre du
poisson, les tissus contre du blé. En haut, on constate que ma
cale verte, se trouvant sur la cogghe rouge quand je la déplace
ou la cogghe verte quand Nicolas la déplace, contient 1 sel et
2 blés (au dos de chaque jeton se trouve la valeur de celui-ci,
de 0 pour le sel, à 4 pour les denrées les plus lucratives)…


Les 4 bateaux s’apprêtent à rejoindre Lügen pour
participer à l’assemblée de la Hänse, consécutivement
au jeu de la carte du même nom. La vitesse de progression des cogghes
se trouvent sur la carte vent de gauche : ici, toute cogghe présent
en Baltique se déplace de 10 cases maximum par tour et toute cogghe
présente en mer du Nord se déplace au mieux de 7 cases…

Cliquez pour agrandir !
Et non ! C’est Nicolas qui gagne cette partie finalement, lui qu’on
n’avait pas vu venir, terminant son entrepôt le premier et en ayant
réussi à emmagasiner des denrées de très fortes
valeurs dedans…


Vincent, Cécile et Nicolas ne semblent pas encore très
à l’aise dans ce jeu où le déplacement d’une cogghe
n’amène pas forcément à ce que l’on voulait faire
: si c’est l’autre voisin de votre partenaire qui atteint le port, c’est lui et votre partenaire qui y feront des échanges, pas vous…


Dans chaque port, on ne peut normalement trouver qu’une seule denrée
(du poisson au premier plan), mais certaines cartes action, jouables uniquement
lorsqu’une cogghe a atteint un port, permettent de déplacer des
denrées d’un port à l’autre, ce qui ouvre les possibilités
tactiques du jeu…


Une vue générale du plateau, alors que l’on commence
enfin à comprendre comment bouger les cogghe pour ne pas se faire
avoir…


Sur cette vue, on peut admirer le canal si délicat à
traverser : 4 cases le composent et tout bateau qui y entre doit en sortir
au bout de 4 tours sans pouvoir changer de cap…

Cliquez pour agrandir !
Vincent récolte de précieuses denrées, l’amenant
lui aussi pratiquement à entrepôt plein, sachant que je m’apprête
à clôturer la partie en récoltant mon dernier tissu…

Décompte final
Durée de la partie : 2 heures – Mise en place du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 30 minutes
Nicolas remporte cette partie avec un total de 29 points, devant Ludo le gars
avec 25 points, Vincent avec 18 points et Cécile avec 12 points.
Le détail est le suivant :

Points en jetons
Bonus de clôture
Cartes non jouées
Total
Vincent (jaune)
15
0
3
18
Cécile (orange)
9
0
3
12
Nicolas (rouge)
22
5
2
29
Ludo le gars (vert)
20
3
2
25

Débriefing
Bon, je n’avais pas souvenir que le jeu était aussi mécanique,
avec la quasi-obligation d’aller vers ce que l’on a besoin, sans trop discutailler
avec ses partenaires, les intérêts étant pas si souvent
compatibles et les promesses finalement peu contraignantes. Il est clair, comme
l’a remarqué avec justesse Cécile, qu’à 4 joueurs on a
intérêt à surtout surveiller ce que fait le joueur en diagonale,
puisqu’il déplace les mêmes cogghes que soi. Pas faux et notamment
quand on mise sur l’atteinte d’un port avant lui (pour en bénéficier).
Le jeu est plaisant mais il est surtout déroutant au début avec
son système vicieux de cogghes partagées. Une partie suivante
avec les mêmes joueurs devrait gommer cette difficulté. Enfin,
on a pensé que le jeu devait être meilleur, car plus déséquilibré,
à 5 ou 6 joueurs, cassant cette notion de diagonale autour de la table.
Mais pas mal quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × 8 =