[30/09/2004] Mémoire 44 – Base : Scénario 13 – Arnhem Bridge

Participants
– Romain, qui va jouer cette fois le rôle difficile, dans un scénario redoutable,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ce scénario est celui qualifié de quasi-impossible (et donc passionnant) par Thierry lorsqu’il me présenta le jeu lors de la thématique des Ludophiles le 25 septembre. Quasi-impossible car, et on le voit très bien sur les photos qui suivent, les forces allemandes
sont regroupées derrière une rivière et que le seul moyen pour elles de sortir est d’emprunter un pont long de 3 cases + 2 cases imposées (entrée et sortie), lieu de rêve pour se faire canarder copieusement par l’artillerie alliée…
Romain jouera les allemands et moi les alliés.
Les particularités du scénario sont les suivantes :
– Toutes les unités alliées sont des unités spéciales,
– Certaines unités allemandes sont des Grenadiers,
– L’infanterie ne peut pas tirer par dessus la rivière car elle est trop large,
– Les alliés et les allemands possèdent 6 cartes chacun, mais ces derniers commencent.
– Pour gagner, il faut 5 médailles.


Et nous voilà reparti dans l’installation des composants du
scénario. Celui-ci est certainement le plus déséquilibré
du livret de scénarii…


Une vue de mes cartes au premier tour : la première à
gauche me semble exceptionnelle pour attaquer de partout, aussi je vais
essayer de la jouer assez vite pour que Romain ne puisse pas réagir
de partout…


Une vue générale où l’on voit que le mal est déjà
fait pour les allemands : 2 unités sur les 5 placées du
bon côté sont passées à la trappe et sur les
3 encore en course, 2 ne possèdent plus qu’un homme. Dans le même
temps, il ne lui reste plus qu’un char dans son unité de blindés
qui s’apprêtait à traverser le pont…


Il s’en lève le père Romain pour jeter les dés
de son combat en cours…


La mise en place initiale est terminée
et on remarque plusieurs choses étonnantes. Les allemands possèdent
2 unités en bas à gauche et 3 en haut à droite
qui ne sont pas derrière la fameuse rivière, ce qui oblige
le joueur qui s’en occupe à faire attention, car 5 c’est précisément
le nombre de médailles requis pour gagner. Si l’on prend la totalité
des forces en présence, les alliés n’en ont que 7 alors
que les allemands en ont 14, c’est à dire le double ! Et pourtant
il paraît que le scénario est facile pour les alliés
(on rêve !)…


Bien qu’il y ait fort à faire avec les
forces déjà de l’autre côté de la rivière,
Romain essaie d’engager ses chars sur le pont. Oh le fou !


Mon butin après 3 médailles sur
5, tandis que Romain ne m’a détruit que 2 hommes d’infanterie…


Alors que l’une de ses 2 unités survivantes
placées de mon côté est parti se cacher à
proximité de la rivière, l’autre unité, constituée
d’un seul homme, vient de se faire éliminée. La partie
est gagnée par les alliés…

Cliquez pour agrandir !
Une vue de la situation finale. Notons qu’à
ce moment-là, j’ai pris le parti de laisser passer les chars
sur le pont (voir photo) car je n’en avais pas besoin pour les médailles…

 

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure – Mise en place du jeu
: 20 minutes – Explication des règles : 5 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 5 médailles, devant
Romain avec 1 médaille.

Débriefing
Thierry avait raison : ce scénario déséquilibré
est vraiment royal et incroyablement difficile pour les allemands. On a l’impression,
au départ, que les alliés vont se faire bouffer par les 5 unités
qui les encerclent, mais, au final, ce sont les allemands qui se font manger
avec les petits oignons… 5 médailles à 1 seule, si ce n’est
pas de la déculottée ça…
La prochaine fois, on inversera les rôles Romain, et j’ai déjà
quelques petites idées tactique.

Dans tous les cas, je tiens à redire que le jeu me plaît bien,
à défaut de m’enthousiasmer de manière irraisonnée
(je ne suis pas un féru des jeux de guerre et de conquête en général,
mais celui-ci, agréable à 2, me va bien). Et qu’est-ce qu’il est
beau une fois mis en place…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 3 = onze