[30/09/2004] Mémoire 44 – Base : Scénario 3 – Sword Beach

Participants
– Romain, qui souhaitait essayer ce jeu, ce qui tombe assez bien puisque de mon côté je tenais à y revenir,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après la très intéressante partie jouée samedi lors de la thématique des Ludophiles, « Guerre & Paix », je voulais rejouer très rapidement à ce jeu aux scénarii prometteurs, et c’est pourquoi en ce jeudi soir nous allons tester un scénario en configuration plage. Celui que l’on retient, Sword Beach, paraît plus abordable que Omaha Beach, le roi des scénarii difficiles.
Romain jouera les allemands et moi les alliés.
Les particularités du scénario sont les suivantes :
– Certaines unités allemandes sont placées dans des bunkers, ce qui rehausse leur défense,
– Chaque village pris par les alliés leur rapporte une médaille (mais ils sont à l’opposé de la mer et il faut le conserver sous peine de perdre sa médaille…),
– Les alliés disposent de 3 unités d’élite : les commandos britanniques,
– Les alliés possèdent 5 cartes et commencent, les allemands n’ont que 4 cartes,
– Pour gagner, il faut 5 médailles.


La mise en place du scénario est toujours aussi longue, mais
cela permet de se familiariser avec le matériel et en plus, quand
on voit le résultat, c’est beau…


La mer est vraiment une zone difficile pour mes unités car elles
ne peuvent progresser que d’une seule case par tour…


Cette photo est trompeuse : bien que j’ai gagné la première
médaille de la partie et que mes unités semblent bien positionnées,
je suis à la merci des forces allemandes qui vont bientôt
m’en faire voir de belles…


Avant que mon unité constituée de 2 hommes ne serve de
chair à canon, elle essaie de détruire l’artillerie à
bout portant (mais elle échouera lamentablement). Nous
découvrons, petit à petit, comment jouer ses cartes au mieux
afin de ne pas être en manque de certaines qui peuvent s’avérer
vitales dans le feu de l’action (exemple : activer des unités n’importe
où doit être conservée pour le au cas où)


La carte symbole de cette partie : Action héroïque. En
effet, Romain l’utilisera assez tôt, puis je lui emboîterai
le pas à l’aide d’une carte me permettant de réaliser la
même action que mon adversaire, et enfin, plus tard dans la partie,
j’en rejouerai une afin de faire beaucoup de mal à mon adversaire
(voir la photo de droite pour une bien belle illustration de cette puissance)…


Obligé de réajuster ma stratégie, j’opte pour
une attaque lourde et fournie au centre, afin de démollir une ultime
unité allemande pour l’emporter. Mais Romain a bien failli réussir
sa remontée (on est à 4 médailles chacun lorsque
je détruis cette unité d’infanterie) notamment lorsqu’il
tire comme un lapin ma précieuse unité adjacente au village…


Une vue rapprochée d’une de mes unités
d’élite en train de se rapprocher de la plage. L’obstacle antichar
placé devant mes troupes offre un avantage intéressant
pour les unités d’infanterie (esquive du premier drapeau en cas
de retraite)…


Ca commence à saigner chez les allemands…
Ici, une unité de blindés et un unité d’infanterie
alliés viennent de progresser considérablement sur la
plage. Attention à l’artillerie encapsulée dans le bunker
en face : je ne parviens jamais à la toucher…


Romain joue une carte de commandement et il s’adjugera
les 2 médailes à venir…


L’un des bunkers allemands vient d’être
déserté par ses occupants, mais cela ne suffit pas à
ce que je réussisse rapidement à atteindre les deux villages
visibles au nord et contenant chacun une médaille…


Le moment où la partie a basculé
: alors que Romain stagne à 2 médailles, je parviens à
monter jusqu’à 4, notamment grâce à cette exceptionnelle
réussite de mon unité d’élite contre ses 3 chars…


Mon chevalet semble symboliser le mouvement,
puisque toutes mes cartes sont des cartes d’activation simple d’unités.
On aperçoit en haut à gauche l’un de mes hommes isolé
à un hexagone d’un village déserté et qui contient
une médaille. Son acquisition me ferait gagner mais je ne peux
pas activer cette unité…

Cliquez pour agrandir !
Une vue de la situation finale de la partie…

 

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Mise en
place du jeu : 20 minutes – Explication des règles : 20 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 5 médailles, devant
Romain avec 4 médailles.

Débriefing
Cette partie de Mémoire 44, jouée sur un scénario difficile
et maritime, fut un vrai régal. On est certes tributaire des dés,
à fond même, mais on prend du plaisir à bouger ses unités,
à prendre des risques avec ses cartes, à bluffer même parfois…
A ce sujet, en fin de partie, alors que je ne disposais pas de carte me permettant
de rallier le dernier village en haut à gauche, j’ai lancé une
unité du centre dans cette direction, histoire d’inciter Romain à
se battre sur ce flanc et me laisser des opportunités ailleurs.
Je pense que les scénarii ne sont pas tous égaux et que certains
sont meilleurs que d’autres : celui-ci fait, à mon avis, partie des « bons »
scénarii, car il est tendu, très dur pour les alliés et
on peut essayer différentes choses avec notamment ces villages médaillés
qui deviennent des objectifs potentiels pour les alliés. Très
bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × 6 =