[30/09/2009] Cityscape X 3

Cityscape est un splendide jeu en bois que je n’avais pas pratiqué depuis 2004, c’est-à-dire depuis 5 ans. Et pourtant, c’est un bon jeu, certes pas exceptionnel, mais un vrai bon jeu, beau, tactile et agréable à jouer. 10 minutes pour une manche, une manche par joueur, soit 30 minutes d’une partie franchement sympathique avec du bluff, de la prise de risque et de l’embêtement de ses voisins ludiques…

CITYSCAPE :

 


Grosse boîte, bien lourde, remplie de matériel de bois de très belle qualité, au seul service du plaisir ludique. L’idée est de construire une ville à plusieurs, tout en ayant
planifié au départ le look que l’on aimerait lui donner pour chaque rangée de 4 cases face à soi…

Chacun de nous trois dispose d’un petit chevalet, devant lui, sur lequel il a placé 4 dés, un par rangée. Si l’on met un 1, c’est qu’on ne veut voir qu’un bâtiment en se baissant,
les yeux à hauteur de la rangée. De même pour le 2, le 3 et le 4, avec le nombre de bâtiments que l’on souhaite voir…

Mes choix pour la première manche : je vais tout faire pour qu’on voit quatre bâtiments dans la rangée 1, trois dans la rangée 3 et deux dans la rangée 4. Le 5 ? Il signifie que je
vise des bâtiments de même hauteur dans la rangée 2. Si j’avais mis un 6, ç’aurait été pour indiquer je visais le bâtiment le plus grand du jeu dans la rangée…

Le jeu est extrêmement rapide, assez facile à comprendre, même s’il est bien difficile de prévoir ce qui va arriver, sachant que nos objectifs se croisent, forcément, sur le
plateau, particulièrement ceux de Maitena et les miens puisqu’on est face à face (Tristan n’a personne en face de lui).

Fin de première manche, avec de forts gains me concernant, notamment en raison du dé 3 car étant réussi, il vaut 30 points, le dé 2 me rapportant 20 points et le dé 5 me rapportant
20 points également…

Deuxième manche, entamée cette fois par Maitena, les enfants ayant bien eu besoin de la première pour se rendre compte de ce qu’il convient de faire et de ce qu’il convient de
laisser faire aux autres… Au premier plan, mes choix de dés…

Tristan aime toujours autant jouer, ses yeux en disent long…

Maitena prend de la hauteur sur ce coup et elle va bien scorer…

Fin de seconde manche, avec Maitena qui revient très bien au score, n’étant qu’à 10 points de moi sur le total des deux manches. Plus qu’une manche, une sorte de finale, afin que
chacun ait commencé une fois…

Troisième et dernière manche, que je débute, avec des objectifs variés comme en témoignent mes dés, sachant que je vais me concentrer sur les 3 et 4, laissant les autres faire le
travail, si possible, des deux autres dés…

Mes deux gones hilares derrière les deux tours jumelles… Un bon p’tit moment sur ce jeu sympathique…

Fin de troisième manche et splendide remontée de Tristan avec ses 4 dés de valeur 5 ! De mon côté je rélaise également un très bon score et Maitena couine de me voir remporter cette
partie…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le matériel du jeu, ultra-tactile et vraiment lourd ce qui est agréable (genre empilement des cubes comme quand on était gosse),
– L’obligation d’estimer où jouer pour être efficace et rentable, surtout,
– Faire jouer les autres où on veut qu’ils jouent, afin de pouvoir jouer soi-même ailleurs…

 

On a moins aimé
La non-égalité des gains car jouer un 1 ou un 6 paraît quand même faiblard (gain de 10 points), en rapport d’un gain de 40 points si un 4
est réussi
,
La place non négligeable du hasard si on joue au hasard, justement

Scores de la partie :

Tristan : 160 (30+20+110)
Maitena : 150 (40+80+30)
Ludo le gars : 220 (70+60+90)

Note du jeu (sur cette partie) : 13 / 20


Durée de la partie : 30 minutes (soit 10 minutes par manche)

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − un =