[30/09/2017] Lumens, Heimlich & Co, Chasseurs de Trésors

Après-midi ludophile très sympathique, avec trois jeux très accessibles au programme : Lumens, un tout nouveau jeu sorti chez Queen Games, Heimlich & Co, l’indémodable jeu de Kramer Spiel des Jahres 1986 et, pour finir, Chasseurs de Trésors, que nous avions découvert à 3 joueurs 3 jours auparavant, mais là, à 6, ça promet un joyeux bordel… Bienvenue à Marika et à Milo pour leur première après-midi avec nous.

LUMENS

Comme l'indique le sous-titre du jeu "Soyez brillants !" .. Enfin presque, hein, on est dans une traduction de Queen Games quand même... ;-) Comme vous l'avez deviné, je pense, on a affaire à un jeu basé sur la lumière.
Comme l’indique le sous-titre du jeu « Soyez brillants ! » .. Enfin presque, hein, on est dans une traduction de Queen Games quand même… 😉
Comme vous l’avez deviné, je pense, on a affaire à un jeu basé sur la lumière.
Le plateau de ce jeu abstrait est vraiment très dépouillé : un quadrillage de 15 cases par 15 cases avec soit des couloirs (cases bleu foncé) soit des salles (cases bleu clair). Chaque joueur démarre d'un coin du plateau avec une tuile de départ carrée à sa couleur et un premier jeton de lumière posé dessus. Chacun dispose d'un sac de pioche dans lequel il a glissé tous ses jetons de lumière, ces derniers étant bifaces, avec 1 et 6, 2 et 5 ou encore 3 et 4. Je reviendrai sur leur utilisation sous peu...
Le plateau de ce jeu abstrait est vraiment très dépouillé : un quadrillage de 15 cases par 15 cases avec soit des couloirs (cases bleu foncé) soit des salles (cases bleu clair). Chaque joueur démarre d’un coin du plateau avec une tuile de départ carrée à sa couleur et un premier jeton de lumière posé dessus. Chacun dispose d’un sac de pioche dans lequel il a glissé tous ses jetons de lumière, ces derniers étant bifaces, avec 1 et 6, 2 et 5 ou encore 3 et 4. Je reviendrai sur leur utilisation sous peu…
Nous découvrons ce jeu qui ne paie pas de mine à 4 joueurs : Jean-Luc avec les jetons violets, Yannick les rouges, Tristan les jaunes et moi-même les verts. A noter que pour des parties à deux joueurs, on utiliserait l'autre face du plateau, cette dernière étant plus restreinte.
Nous découvrons ce jeu qui ne paie pas de mine à 4 joueurs : Jean-Luc avec les jetons violets, Yannick les rouges, Tristan les jaunes et moi-même les verts. A noter que pour des parties à deux joueurs, on utiliserait l’autre face du plateau, cette dernière étant plus restreinte.
Fin du premier tour, avec pour moi l'occasion d'expliquer le système de pose. Comme mon jeton de départ était de valeur 4, je devais placer le suivant à 4 cases de lui, orthogonalement. J'ai choisi d'y placer un autre jeton de valeur 4 (j'aurais pu opter pour la face 3 du jeton pioché si j'avais préféré). A noter que Jean-Luc s'est trompé d'une case mais qu'on ne s'en est rendu compte que beaucoup plus tard, donc tant pis, on a laissé la configuration en l'état...
Fin du premier tour, avec pour moi l’occasion d’expliquer le système de pose. Comme mon jeton de départ était de valeur 4, je devais placer le suivant à 4 cases de lui, orthogonalement. J’ai choisi d’y placer un autre jeton de valeur 4 (j’aurais pu opter pour la face 3 du jeton pioché si j’avais préféré). A noter que Jean-Luc s’est trompé d’une case mais qu’on ne s’en est rendu compte que beaucoup plus tard, donc tant pis, on a laissé la configuration en l’état…
Par la suite, on peut repartir de n'importe quel jeton à soi pour placer le suivant, à condition de ne pas sauter par dessus d'autre jeton (d'où les difficultés pour utiliser les valeurs 5 et 6 plus la partie progresse). On a le droit d'empiler un jeton sur un autre (pour un total maximal de 2 jetons en tout). Si on le souhaite, une seule fois par partie, on peut recouvrir aussi son jeton de départ sans contrainte. Le but du jeu ? Être majoritaire en valeurs dans les salles. Tout simple mais pas évident car la distance imposée pour placer crée de sympathiques moments de réflexion pas évidents à trancher...
Par la suite, on peut repartir de n’importe quel jeton à soi pour placer le suivant, à condition de ne pas sauter par dessus d’autre jeton (d’où les difficultés pour utiliser les valeurs 5 et 6 plus la partie progresse). On a le droit d’empiler un jeton sur un autre (pour un total maximal de 2 jetons en tout). Si on le souhaite, une seule fois par partie, on peut recouvrir aussi son jeton de départ sans contrainte. Le but du jeu ? Être majoritaire en valeurs dans les salles. Tout simple mais pas évident car la distance imposée pour placer crée de sympathiques moments de réflexion pas évidents à trancher…
Curieusement, ou pas, Tristan décide de procéder au premier recouvrement de la partie, qui plus est en se recouvrant lui-même ! Pourquoi ? Pour éviter que Yannick ne vienne se placer sur lui grâce à son jeton 4 en haut. Ce faisant, il ne pourra pas contrer la présence de mon 1 en-dessous de son autre 6...
Curieusement, ou pas, Tristan décide de procéder au premier recouvrement de la partie, qui plus est en se recouvrant lui-même ! Pourquoi ? Pour éviter que Yannick ne vienne se placer sur lui grâce à son jeton 4 en haut. Ce faisant, il ne pourra pas contrer la présence de mon 1 en-dessous de son autre 6…
La partie a bien progressé maintenant et on apprécie les petites finesses tactiques qu'on découvre, comme la puissance des 1 pour placer plein de jetons dans un périmètre restreint, les cases où on n'a pas intérêt à aller se placer avant un adversaire qui vise la même case, ... Bien malin et assez inattendu ce jeu...
La partie a bien progressé maintenant et on apprécie les petites finesses tactiques qu’on découvre, comme la puissance des 1 pour placer plein de jetons dans un périmètre restreint, les cases où on n’a pas intérêt à aller se placer avant un adversaire qui vise la même case, … Bien malin et assez inattendu ce jeu…
Cette fois la partie est achevée, plus personne n'ayant de jetons à placer. On va pouvoir procéder au décompte, salle par salle, avec 4 PV pour le joueur majoritaire et 2 PV pour le second.
Cette fois la partie est achevée, plus personne n’ayant de jetons à placer. On va pouvoir procéder au décompte, salle par salle, avec 4 PV pour le joueur majoritaire et 2 PV pour le second.
Une fois les décomptes réalisés, on se rend compte que tout s'est vraiment joué dans un mouchoir : je l'emporte de 2 points devant les 3 autres joueurs réunis sur la même case de la piste de score !
Une fois les décomptes réalisés, on se rend compte que tout s’est vraiment joué dans un mouchoir : je l’emporte de 2 points devant les 3 autres joueurs réunis sur la même case de la piste de score !

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Total
Jean-Luc (violet) 16
Yannick (rouge) 16
Tristan (jaune) 16
Ludo le gars (vert) 18

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité assez maligne et élégante de la pose des jetons de lumière à la distance imposée par le jeton déjà placé,
– La fluidité du système de jeu,
– L’envie d’y revenir pour essayer de faire mieux et trouver de nouvelles stratégies…

On a moins aimé
– Le côté un peu austère de l’ensemble,
– Le thème auquel on ne croit pas du tout,
– Les scores trop serrés…

————————————————————————————————————

HEIMLICH & CO

Nous jouons à 6 joueurs sur la version standard, c'est-à-dire sans identification des couleurs des autres joueurs pour maquer davantage de points.
Nous jouons à 6 joueurs sur la version standard, c’est-à-dire sans identification des couleurs des autres joueurs pour maquer davantage de points.
En début de partie les espions sont regroupés dans la chapelle et chaque joueur a pioché une carte en indiquant sa couleur, sachant qu'une couleur ne sera pas attribuée.
En début de partie les espions sont regroupés dans la chapelle et chaque joueur a pioché une carte en indiquant sa couleur, sachant qu’une couleur ne sera pas attribuée.
Le système est ultra-simple et bien sympa : on jette un dé à 6 faces et on doit faire avancer un ou plusieurs espions pour un total de cases correspondant à la valeur du dé. Le truc, c'est de ne pas trop montrer aux autres celui qu'on veut vraiment faire avancer en prévision des décomptes (dès qu'au moins un espion s'arrête sur le dossier secret noir)...
Le système est ultra-simple et bien sympa : on jette un dé à 6 faces et on doit faire avancer un ou plusieurs espions pour un total de cases correspondant à la valeur du dé. Le truc, c’est de ne pas trop montrer aux autres celui qu’on veut vraiment faire avancer en prévision des décomptes (dès qu’au moins un espion s’arrête sur le dossier secret noir)…
Fin de premier tour de table, avec une volonté de chacun de faire avancer les espions de manière groupée...
Fin de premier tour de table, avec une volonté de chacun de faire avancer les espions de manière groupée…
Ça fait marrer Yannick, ce jeu, mais au final il dira l'avoir trouvé complètement hasardeux. Pas d'accord mec... ;-)
Ça fait marrer Yannick, ce jeu, mais au final il dira l’avoir trouvé complètement hasardeux. Pas d’accord mec… 😉
Beaucoup plus tard dans la partie, bien malin qui pourrait déterminer la couleur qui arrivera à atteindre la case 42 de la piste de score en premier... Surtout avec le regroupement de fou sur la case 3 du plateau !
Beaucoup plus tard dans la partie, bien malin qui pourrait déterminer la couleur qui arrivera à atteindre la case 42 de la piste de score en premier… Surtout avec le regroupement de fou sur la case 3 du plateau !
Et voici la fin de partie qui va me sourire : et oui, je suis le joueur rouge !
Et voici la fin de partie qui va me sourire : et oui, je suis le joueur rouge !

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Total
Marika (violet) 17
Milo (jaune) 41
Jean-Luc (orange) 40
Yannick (vert) 38
Tristan (gris) 16
Ludo le gars (rouge) 42

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’essence du jeu, basé sur une identité secrète à dissimuler le mieux possible,
– Le côté jeu qui n’a pas vieilli, tant au niveau du mécanisme que du matériel,
– La possibilité d’y jouer jusqu’à 7 joueurs…

On a moins aimé
– La version sans recherche de l’identité des autres, ce qui appauvrit un peu l’ensemble quand même,
– Les joueurs qui se plaignent que le jeu est full hasard…

————————————————————————————————————

CHASSEURS DE TRÉSORS

Deuxième partie en 4 jours de ce bien bon jeu. Cette fois, on est 6, ça va donner...
Deuxième partie en 4 jours de ce bien bon jeu. Cette fois, on est 6, ça va donner…
Mise en place du premier tour....
Mise en place du premier tour….
Ma main après le premier draft, avec une volonté assez claire de ma part de glaner le trésor Max dans les cartes bleues et le Min dans les rouges, voire les vertes. Ah oui, aussi, je vais jouer à fond les chiens sur cette partie, pour voir si cette stratégie est vraiment gagnante...
Ma main après le premier draft, avec une volonté assez claire de ma part de glaner le trésor Max dans les cartes bleues et le Min dans les rouges, voire les vertes. Ah oui, aussi, je vais jouer à fond les chiens sur cette partie, pour voir si cette stratégie est vraiment gagnante…
Et finalement je remporte effectivement le trésor Min sur les vertes en remportant l'égalité puisque je totalise 1 (comme un autre joueur) mais que ma carte 3 est plus élevée que l'autre... Trop fort !
Et finalement je remporte effectivement le trésor Min sur les vertes en remportant l’égalité puisque je totalise 1 (comme un autre joueur) mais que ma carte 3 est plus élevée que l’autre… Trop fort !
Jean-Luc nous fait halluciner parce que se battant pour la carte Max, qu'il n'obtient pas, il se retrouve seul en course (les deux autres ayant fait chuter leur valeur rouge à 0) et doit se coltiner la carte Min avec un total délirant (visez un peu le nombre de cartes en haut) !!!
Jean-Luc nous fait halluciner parce que se battant pour la carte Max, qu’il n’obtient pas, il se retrouve seul en course (les deux autres ayant fait chuter leur valeur rouge à 0) et doit se coltiner la carte Min avec un total délirant (visez un peu le nombre de cartes en haut) !!!
Mise en place de la seconde manche... Il va falloir faire attention sur la carte Max rouge !
Mise en place de la seconde manche… Il va falloir faire attention sur la carte Max rouge !
Et ma main après le draft avec pas moins de 5 chiens !
Et ma main après le draft avec pas moins de 5 chiens !
Ma main de la troisième manche, avec à nouveau 5 chiens, mais je ne réussirai pas à être devant Tristan sur ce coup, puisque son total est meilleur que le mien...
Ma main de la troisième manche, avec à nouveau 5 chiens, mais je ne réussirai pas à être devant Tristan sur ce coup, puisque son total est meilleur que le mien…
Belle manche en tout cas, juste avant que Tristan soit obligé de quitter la table, lui qui bosse le soir en stage de restauration / service à l'auberge des sapins... On finit donc la partie à 5 joueurs.
Belle manche en tout cas, juste avant que Tristan soit obligé de quitter la table, lui qui bosse le soir en stage de restauration / service à l’auberge des sapins… On finit donc la partie à 5 joueurs.
Je continue mon délire canin, avec encore 5 chiens conservés. J'obtiendrai les tuiles de gobelin mais je suis un peu déçu de ne pas pouvoir mettre en œuvre la stratégie à laquelle j'avais pensé, à savoir utiliser la carte "Mercenaires gobelins" qui augmente un de mes totaux de 8 points contre un paiement de 3 pièces aux gobelins (et comme je sais que je vais gagner les tuiles de gobelins, selon toute vraisemblance, j'aurais récupéré mes pièces posées) ! Suis-je clair ?
Je continue mon délire canin, avec encore 5 chiens conservés. J’obtiendrai les tuiles de gobelin mais je suis un peu déçu de ne pas pouvoir mettre en œuvre la stratégie à laquelle j’avais pensé, à savoir utiliser la carte « Mercenaires gobelins » qui augmente un de mes totaux de 8 points contre un paiement de 3 pièces aux gobelins (et comme je sais que je vais gagner les tuiles de gobelins, selon toute vraisemblance, j’aurais récupéré mes pièces posées) ! Suis-je clair ?
Et voici ma main de la dernière manche, avec "seulement" trois chiens ce qui m'empêchera de remporter les tuiles de gobelins que s'adjugera Marika (3 chiens aussi mais mieux dressés). Pour la petite histoire, si j'avais remporté les gobelins, je remportais aussi la partie... Comme quoi !
Et voici ma main de la dernière manche, avec « seulement » trois chiens ce qui m’empêchera de remporter les tuiles de gobelins que s’adjugera Marika (3 chiens aussi mais mieux dressés). Pour la petite histoire, si j’avais remporté les gobelins, je remportais aussi la partie… Comme quoi !
Le butin de Marika, laquelle a trouvé le jeu vraiment sympa, dont le système de draft qu'elle ne connaissait pas.
Le butin de Marika, laquelle a trouvé le jeu vraiment sympa, dont le système de draft qu’elle ne connaissait pas.
Le butin de Milo, qui aurait aimé jouer encore et encore et qui disait vouloir acheter le jeu rapidement ! Ça fait plaisir de voir des gens contents...
Le butin de Milo, qui aurait aimé jouer encore et encore et qui disait vouloir acheter le jeu rapidement ! Ça fait plaisir de voir des gens contents…
Le butin de Jean-Luc, notre champion du jour...
Le butin de Jean-Luc, notre champion du jour…
Le butin de Yannick, notre pesteur en chef ! ;-)
Le butin de Yannick, notre pesteur en chef ! 😉
Le butin de Tristan, resté intact après 3 manches sur les 5 requises. Il était dans le bon timing...
Le butin de Tristan, resté intact après 3 manches sur les 5 requises. Il était dans le bon timing…
Et mon butin ! J'échoue d'un rien sur Jean-Luc, comme quoi les chiens...
Et mon butin ! J’échoue d’un rien sur Jean-Luc, comme quoi les chiens…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Argent Parchemins gris Trésors Gobelins Total
Marika 36 0 44 3 83
Milo 28 0 46 0 74
Jean-Luc 42 21 34 0 97
Yannick 46 0 27 0 73
Tristan 25 0 25 3 53 (3 manches)
Ludo le gars 48 0 34 9 91

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La fluidité vraiment agréable,
– Le draft, mécanisme que j’affectionne car il génère de bons choix du type « choisir c’est renoncer »,
– La durée qui n’augmente pas avec le nombre de joueurs,
– Les scores de Jean-Luc et de moi-même alors qu’on n’a pas du tout joué de la même manière…

On a moins aimé
– La difficulté de contrôler le jeu (dixit Yannick) mais je ne partage que moyennement cet avis…
– La règle pas si simple à expliquer sans jouer (quelques simulations semblent obligatoires avec les plus jeunes ou les moins habitués à ce type de jeu),
– Les points de règles pas si simples et pas toujours naturels : égalités (tranchées en faveur de la carte la plus forte mais pour la case Min), pas de parchemins jaunes à la dernière manche, …

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[30/09/2017] Lumens, Heimlich & Co, Chasseurs de Trésors”

  1. Tu nous confirmes que Lumens est un jeu de 2017 ???
    Parce que Heimlish and Co est presque plus joli…
    Même si le jeu est bon ce n’est pas possible de sortir un jeu aussi moche aujourd’hui

  2. Rétroliens : Lumens - Soyez brillants - Queen Games : Queen Games

  3. Rétroliens : Lumens – Soyez brillants : Queen Games

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × = douze