[30/10/2003] Finstere Flure

Participants
– Elise, adepte de ce genre de films ??? Ah, bon…
– Sophie, au sujet de laquelle je me pose les mêmes questions,
– Vincent, qui teste là son premier jeu post-Essen, lui qui avait préféré aller au concert de Placebo que nous suivre outre-Rhin,
– Etienne, tout droit venu de l’Isère crémieuse ce soir, juste pour faire honneur aux Ludophiles ; merci à lui de sa visite,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
L’un des jeux les plus disjoncté et décalé rapporté d’Essen : Finstere Flure de l’inévitable Friedemann Friese, un auteur fort sympathique que j’avais eu plaisir à rencontrer lors des Rencontres Ludopathiques au printemps dernier. Tester ce jeu ce soir rentre parfaitement dans le thème de notre soirée : pré-Halloween avec des jeux d’horreur, de monstres et autres zombies. Une soirée spéciale.


Redoutablement calculatoire, ce jeu nécessite de l’attention
: ici, Etienne s’apprête à faire pénétrer son
premier pion beige sur le plateau de jeu et il est conscient qu’un grand
déplacement sera suivi d’un petit et vice-versa…


Sophie tente d’optimiser ses coups, surtout que le monstre commence
à se trouver assez près de chacun d’entre nous : il convient
de se répartir sur le plateau…


« Oh qu’il est vilain ! » et comme il est placé, Furunkulus
va commencer à tourner sur sa gauche pour dévorer le pion
jaune, puis il avancera encore d’une case tout droit, avant de tourner
sur sa droite en direction du pion rouge, de le manger puis de tourner
enfin sur sa droite pour terminer son festin par le pion bleu…


Le monstre progresse vers la flaque de sang et va partir en aqua-planning
dessus pour poursuivre son déplacement à sa sortie…


Alors qu’Etienne a semblé le mieux placé toute la partie,
c’est Vincent qui l’emporte, notamment grâce à son blocage
de la sortie par la pierre. Or, nous savons depuis qu’Etienne n’aurait
jamais dû être bloqué…


Au début de la partie, les personnages des joueurs sont relativement
agglutinés vers l’entrée du repaire du délicieusement
subtil Furunkulus…


Au tour de Vincent de faire avancer l’un de ses
pions rouges, en l’occurence celui qui n’est plus très loin de
la sortie…


Bien sérieux, Etienne et Elise ! Heureusement
que ce n’est qu’une photo…


La seule erreur que nous ayons commise : contrairement
à ce que nous avions compris, il est autorisé de pousser
une pierre même si un personnage se trouve devant (ici, le pion
bleu pourrait sortir du repaire en poussant la pierre dehors)…

Décompte final
Vincent remporte cette partie en ayant réussi à
faire sortir 2 de ses pions, devant Etienne et Elise avec 1 seul pion sorti,
et Sophie et Ludo sans aucun survivant
.

Débriefing
Pour un jeu bien crétin, Finstere Flure se place là. Mais, bien
subtil aussi, et bien vicieux. En effet, il est quasi jouissif de tenter d’attirer
le monstre vers ses compères d’infortune, surtout lorsque ceux-ci se
sont déjà déplacés… Mais c’est vraiment très
difficile d’y parvenir efficacement. Alors, on a tendance à fuir le plus
loin possible du monstre, et là cela profite à ceux qui ont suivi
les meilleures trajectoires (flaques de sang notamment).

Très plaisant, Finstere Flure fait partie de ces jeux hors normes, à
mi-chemin entre le jeu complètement délirant et le jeu sérieux
(le calcul de la trajectoire du monstre est assez difficile à mener au
bout, surtout que l’on ignore jusqu’au dernier moment de quel nombre de cases
il se déplacera).
Un grand jeu, par son thème et ses mécanismes, mais un jeu fun.
Assez rare pour être souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 − un =