[30/11/2002] Aux Pierres du Dragon

Participants
– Elise, à qui je vante la chance de tester une nouveauté produite par un nouvel éditeur,
– Rémi, qui semble apprécier de tenter sa chance sur un nouveau jeu, après sa déroute dans Le Grand Gaulois 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Cette petite boîte éditée par Days of Wonder est à elle-seule un petit bijou de savoir faire et d’optimisation : des tonnes de matériel dans un format mini, avec une hauteur de boîte
de près de 8 cm !
J’explique la règle des Pierres du Dragon à Elise et Rémi, en insistant sur la bonne réputation de ce jeu, à la fois malin, beau et simple d’accès
.

Nous nous lançons dans la partie, après
avoir extrait la Sorcière des cartes communes et 2 cartes spéciales
: le Doppleganger et le Dragon à 2 têtes. Nous battons les
cartes de personnages et c’est parti !

Immédiatement, je me focalise sur l’acquisition
du Doppleganger, convaincu que cette carte peut être très puissante (exemple : l’utiliser pour gagner en 1 tour en l’associant avec un personnage permettant de marquer des points).
Pour mon malheur, elle ne sort pas tout de suite, et même franchement tard : c’est la dernière du lot !

Rémi utilise le pouvoir de la sorcière
pour annuler l’effet d’un personnage qu’aurait gagné Elise (dragon)
et réussit à collecter beaucoup de pierres lors de ce premier
tour, ainsi qu’un point sur son dé.
De mon côté, je remporte plusieurs pièces argentées,
permettant de résoudre les égalités, ce qui peut
toujours être utile.


Elise et Rémi serrent le poing : y a-t-il des pièces
à l’intérieur ?


Le dé de Rémi présente 3 points sur sa face supérieure,
synonyme de victoire


Rémi a déjà collecté
plusieurs pierres, sans avoir dépensé trop de pièces…

Elise réussit à marquer un
point en début du second tour et elle collecte également
quelques pièces argentées.

Je commence à imaginer quand utiliser
ma carte Doppleganger lorsque, sans crier gare, la carte Sorcier se
présente à nous. Rémi possédant 4 pierres
rouges devant lui et déjà un point sur son dé,
que fait-il ? Et bien oui, il mise précisément ce qu’il
doit miser, c’est à dire la totalité de son argent, et
ni Elise, ni moi, ne pouvons le priver du gain de la carte et donc de
la partie.

Très frustrant : le jeu n’a même
pas duré 2 tours complets !


La table de jeu en cours de partie : le matériel est décidemment
hors norme !

Décompte final
Rémi remporte cette partie avec 3 points, tandis
qu’Elise a marqué 1 point et que votre serviteur a terminé bredouille.

Débriefing
Sitôt le jeu terminé, nous nous regardons tous les 3, dubitatifs
devant un tel résultat :
La durée effective de jeu s’élève
à une quinzaine de minutes,
– Moins de 2 tours complets se sont déroulés,
– Il n’était pas possible d’entraver la route de Rémi,
– Comment bâtir une quelconque stratégie, sachant que les cartes
bouleversent constamment la situation ?
– Pourquoi un jeu au matériel aussi remarquable est-il si dénué
d’intérêt ?
– On pourrait jouer 50 parties, le jeu n’en sortirait pas plus passionnant :
même en connaissant par coeur les effets des cartes, l’acquisition de
l’une ou de l’autre est très aléatoire et sa situation personnelle
trop dépendante des vols de pierres (par exemple).

J’avoue alors à mes hôtes que je suis très mal à
l’aise par rapport au verdict que je vais devoir fournir sur le produit : l’éditeur
m’a très gentiment offert un exemplaire de ce jeu et je ne peux que reconnaître
n’avoir pas aimé du tout et être incapable de mettre en avant beaucoup
de points positifs, si l’on met de côté la qualité du matériel
qui, elle, est non discutable.
Souhaitant par dessus tout me montrer fidèle à mes prises de position
et soucieux de la transparence la plus forte avec les internautes qui accèdent
à mon site, je me résous à dire que je trouve Aux Pierres
du Dragon fade, pauvre et répétitif, n’en déplaise à
qui que ce soit, et même si l’on peut lire, de-ci, de-là, sur Internet,
que le jeu est une petite perle.
Chacun saura se forger une opinion en lisant les analyses des uns et des autres…
et je ne doute pas que Days of Wonder saura apprécier la droiture de
mon jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × huit =