[30/11/2002] Le jeu de l’EQUIPE

Participants
– Elise, grande sportive ravie de tester ce jeu qui l’attire beaucoup,
– Rémi, qui paraît également réceptif à ce type de jeu,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Elise m’avait dit, en arrivant, qu’elle aimerait beaucoup voir le Jeu de l’EQUIPE, car elle adore les jeux de questions et, en plus, celui-ci est basé sur le sport, c’est tout dire !

Nous attaquons bille en tête dans cette
partie, après avoir lu la petite page de règles.
Rémi prend un retard conséquent, la faute à des pioches
désastreuses de cartes arbitres.

Elise et moi sommes aux coudes à coudes,
engagés dans une alternance de questions/réponses et de
gages pour ne pas reculer, les meilleurs étant :
– Le tour sur soi-même en sautant (votre serviteur),
– Les abdominaux (Elise),
– Les pompes (Elise)..


Et un et deux, et trois et quatre…


Rémi en grand lecteur ce soir,à défaut d’être joueur…


La configuration finale du plateau…


Rémi lit une question à Elise,
dans la catégorie amateur, déjà très difficile…

Les tours s’enchaînent et le hasard
est franchement déplaisant : Rémi ne joue quasiment jamais
et les questions qui sont posées sont souvent des défis
qui ne permettent pas au joueur actif de marquer des points.


Rémi nous mime devinez qui… oui, oui, c’est bien moi
Thierry Roland !


Une vue rapprochée du plateau à l’approche de la fin
de partie…

La partie approche de son terme et Elise est la mieux placée pour l’emporter.

Il est pas beau le hasard ???

Décompte final
Elise gagne la partie, alors que je termine à 5 cases et Rémi à 19 cases !

Débriefing
Déçue. Oui, déçue. Je parle d’Elise bien sûr…
Elle qui s’était engagée avec entrain dans la partie a, au final,
été très affligée de voir le résultat et
elle a exprimée l’impression que le jeu avait été bâclé
pour sortir pour les fêtes de Noël (sic…).
Je ne peux pas lui donner tort, car cette partie nous a semblé vraiment
dénuée du moindre intérêt.

Après avoir joué à ce jeu, j’en viendrais presque à
déclarer que j’aime le Trivial Pursuit, c’est dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 7 = onze