[31/05/2014] Indigo, Schweinebande, Rokoko

La Fête Nationale du Jeu existe depuis de nombreuses années maintenant et, traditionnellement, notre association, Les Ludophiles, organise une grande journée de découverte du monde ludique à cette occasion. En cette journée, donc, nous proposons une grande après-midi jeux à Saint Just d’Avray, sur la petite place centrale du village, et le beau temps est heureusement au rendez-vous ! Du coup, nous enchaînons les parties…
En ce qui me concerne, en dehors des sempiternelles explications de règles variées, je pratique les jeux suivants : Indigo, un très bon jeu de connexion de l’infatigable Reiner Knizia, suivi de Schweinebande, un jeu de prime au cochon passé totalement inaperçu lors de sa sortie en 2010, pourtant chez le réputé Hans im Glück, et glané pour 4.95€ à Essen 2013, avant de terminer la soirée, dans la salle communale, autour d’un splendide et ultra-tendu Rokoko, probablement mon jeu de l’année 2014 à moins que la concurrence se fasse vraiment forte sur la deuxième moitié de l’année…

INDIGO

Petite vue sur l'une de nos deux banderoles visant à mettre en valeur notre animation de cette journée...
Petite vue sur l’une de nos deux banderoles visant à mettre en valeur notre animation de cette journée…
Notre partie d'Indigo se déroule donc à 4 joueurs et on passe un bon moment, en plein cagnard...
Notre partie d’Indigo se déroule donc à 4 joueurs et on passe un bon moment, en plein cagnard…
Petite illustration de ma part : deux pierres qui se rencontrent se détruisent ! Ca fait couiner autour de la table, mais il faut dire que l'on était très loin de mes sorties bleues...
Petite illustration de ma part : deux pierres qui se rencontrent se détruisent ! Ca fait couiner autour de la table, mais il faut dire que l’on était très loin de mes sorties bleues…
Après deux coups sous-joués par Fabrice au profit de Pierre ;-) il se méfie le bougre... Quant à Jean-Luc, joueur blanc, et moi-même, on couine...
Après deux coups sous-joués par Fabrice au profit de Pierre 😉 il se méfie le bougre… Quant à Jean-Luc, joueur blanc, et moi-même, on couine…
Pierre et moi arrivons joliment à amener nos adversaires à ne plus pouvoir extraire la dernière pierre jaune de la sortie qui s'offre à elle...
Pierre et moi arrivons joliment à amener nos adversaires à ne plus pouvoir extraire la dernière pierre jaune de la sortie qui s’offre à elle…
Les Ludophiles recrutent chez les plus jeunes ! :-)
Les Ludophiles recrutent chez les plus jeunes ! 🙂
Pur jeu de connexion, avec une bonne dose de parlotte notons-le, cet Indigo du père Knizia offre son lot de coups bas. Ici, en fin de premier tour, chacun a simplement posé une tuile à proximité de la case centrale...
Pur jeu de connexion, avec une bonne dose de parlotte notons-le, cet Indigo du père Knizia offre son lot de coups bas. Ici, en fin de premier tour, chacun a simplement posé une tuile à proximité de la case centrale…
Petite vue globale, alors que la pierre bleue centrale s'est enfin exilée de sa position de départ, pour aller se rapprocher de sorties qui me vont assez bien. Pierre, avec ses sorties rouges, semble le mieux parti. Il faut dire qu'il sait comment parler à Fabrice, joueur violet, pour lui faire faire ce qu'il souhaite ;-)
Petite vue globale, alors que la pierre bleue centrale s’est enfin exilée de sa position de départ, pour aller se rapprocher de sorties qui me vont assez bien. Pierre, avec ses sorties rouges, semble le mieux parti. Il faut dire qu’il sait comment parler à Fabrice, joueur violet, pour lui faire faire ce qu’il souhaite 😉
C'est quand même un bon jeu d'enfoirés et de pleureuses cet Indigo ! Franchement, c'est à celui qui saura le mieux rester à distance tout en profitant des actions des autres...
C’est quand même un bon jeu d’enfoirés et de pleureuses cet Indigo ! Franchement, c’est à celui qui saura le mieux rester à distance tout en profitant des actions des autres…
Sans surprise, la partie s'achève sur ce coup. Et je dois dire que je ne suis pas mécontent de ne pas avoir été en première ligne pendant la première moitié de la partie... Et pourtant on ne peut pas dire qu'on ait sabré Pierre...
Sans surprise, la partie s’achève sur ce coup. Et je dois dire que je ne suis pas mécontent de ne pas avoir été en première ligne pendant la première moitié de la partie… Et pourtant on ne peut pas dire qu’on ait sabré Pierre…

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Jaunes Vertes Bleues Total
Fabrice (violet) 3 2 0 7
Pierre (rouge) 2 3 0 8
Jean-Luc (blanc) 1 1 1 6
Ludo le gars (vert) 4 2 1 11

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence de la règle,
– Le côté jeu par équipes assez intéressant,
– Les coups bas que l’on peut se faire,
– Le look du matériel, très sympa.

On a moins aimé
– L’exagération possible des négociations et autres manipulations…

————————————————————————————————————
SCHWEINEBANDE

Ca ressemble à du Carcassonne, évidemment, avec ces superbes dessins de Doris Matthäus et ce logo Hans im Glück, sans parler du thème moyen-âgeux qui transpire... Et bien, en fait, pas du tout de pas du tout du tout :-)
Ca ressemble à du Carcassonne, évidemment, avec ces superbes dessins de Doris Matthäus et ce logo Hans im Glück, sans parler du thème moyen-âgeux qui transpire… Et bien, en fait, pas du tout de pas du tout du tout 🙂
Nous jouons à 4, avec donc 2 fermiers chacun à placer sur la place du village : Pierre avec les noirs, Laurent avec les bleus, Jacques avec les rouges et moi-même avec les verts. Une grosse tension provient du moment où vous décidez de placer votre dernier fermier : cela vous permet de prendre la tuile ordre du tour restante de plus petite valeur et, donc, de savoir que vous pourrez choisir vos lignes avant les autres...
Nous jouons à 4, avec donc 2 fermiers chacun à placer sur la place du village : Pierre avec les noirs, Laurent avec les bleus, Jacques avec les rouges et moi-même avec les verts. Une grosse tension provient du moment où vous décidez de placer votre dernier fermier : cela vous permet de prendre la tuile ordre du tour restante de plus petite valeur et, donc, de savoir que vous pourrez choisir vos lignes avant les autres…
Au final, j'ai récolté une poule (valeur 2), un mouton (valeur 3), un âne (valeur 5) et trois cochons (valeur 6). Et ensuite, il faut nourrir tous les animaux non placés dans notre ferme (tout le monde pour le moment). Autre finesse du jeu : on nourrit avec les animaux que l'on défausse (valeur en nourriture = valeur défaussée) ! Ainsi, par exemple, je peux défausser mon âne pour obtenir 5 points de nourriture lesquels permettent de nourrir mes 5 animaux restants.
Au final, j’ai récolté une poule (valeur 2), un mouton (valeur 3), un âne (valeur 5) et trois cochons (valeur 6). Et ensuite, il faut nourrir tous les animaux non placés dans notre ferme (tout le monde pour le moment). Autre finesse du jeu : on nourrit avec les animaux que l’on défausse (valeur en nourriture = valeur défaussée) ! Ainsi, par exemple, je peux défausser mon âne pour obtenir 5 points de nourriture lesquels permettent de nourrir mes 5 animaux restants.
Petite vue de la place une fois la deuxième phase de pose terminée. Nous allons choisir nos bêtes...
Petite vue de la place une fois la deuxième phase de pose terminée. Nous allons choisir nos bêtes…
Notre grand souci, ce jour, est de réussir à terminer cette partie, sachant que le vent vient nous perturber trop souvent et que nous devons placer nos mains en barrage...
Notre grand souci, ce jour, est de réussir à terminer cette partie, sachant que le vent vient nous perturber trop souvent et que nous devons placer nos mains en barrage…
Cette fois, pour la phase de pose de la troisième manche, on fait dans l'hyper urgence puisque les 8 fermiers ont été placés sur les 8 premiers animau retournés ! Comme quoi, on sent bien l'importance de ne pas choisir trop tard dans le tour...
Cette fois, pour la phase de pose de la troisième manche, on fait dans l’hyper urgence puisque les 8 fermiers ont été placés sur les 8 premiers animau retournés ! Comme quoi, on sent bien l’importance de ne pas choisir trop tard dans le tour…
Bien, mes nombreux animais vont devoir rejoindre ma ferme à présent, enfin deux séries disons : celle des moutons et celle des chèvres. En effet, je préfère conserver mes cochons pour la dernière manche, ceux-ci étant bonifiés si ramenés à la ferme lors de la quatrième manche : on en conserve deux au lieu d'un seul, pour 6 PV supplémentaires quand même...
Bien, mes nombreux animais vont devoir rejoindre ma ferme à présent, enfin deux séries disons : celle des moutons et celle des chèvres. En effet, je préfère conserver mes cochons pour la dernière manche, ceux-ci étant bonifiés si ramenés à la ferme lors de la quatrième manche : on en conserve deux au lieu d’un seul, pour 6 PV supplémentaires quand même…
Voici à quoi ressemble la phase de pose de la dernière manche, où je couine quand même de ne pas avoir eu la possibilité de placer un de mes fermiers vers un âne :-( les deux seuls ayant été investis par Pierre et Laurent qui n'en avaient que modérément besoin...
Voici à quoi ressemble la phase de pose de la dernière manche, où je couine quand même de ne pas avoir eu la possibilité de placer un de mes fermiers vers un âne 🙁 les deux seuls ayant été investis par Pierre et Laurent qui n’en avaient que modérément besoin…
Donc, voici comment j'assemble mes animaux extérieurs : 3 moutons et 1 boeuf pour conserver 1 mouton, donc 3PV ; 3 ânes et 1 boeuf pour conserver 1 âne, donc 5 PV...
Donc, voici comment j’assemble mes animaux extérieurs : 3 moutons et 1 boeuf pour conserver 1 mouton, donc 3PV ; 3 ânes et 1 boeuf pour conserver 1 âne, donc 5 PV…
Le pitch : nous sommes des éleveurs rassemblés sur la place du village pour la grande vente aux bestiaux. Ceux-ci sont au départ tous retournés face caché (voir la photo) puis, à tour de rôle, nous allons placer l'un de nos fermiers sur une case et retourner la tuile qui s'y trouve. Ensuite, deux choix s'offre à nous : soit on retire simplement son fermier, soit on le laisse. L'idée est de placer ses fermiers sur des cases dont les animaux figurant sur les alignements en partant sont intéressants. En effet, une fois tous les fermiers placés, on ramassera, à tour de rôle, une ligne par fermier dans le but de constituer des séries...
Le pitch : nous sommes des éleveurs rassemblés sur la place du village pour la grande vente aux bestiaux. Ceux-ci sont au départ tous retournés face caché (voir la photo) puis, à tour de rôle, nous allons placer l’un de nos fermiers sur une case et retourner la tuile qui s’y trouve. Ensuite, deux choix s’offre à nous : soit on retire simplement son fermier, soit on le laisse. L’idée est de placer ses fermiers sur des cases dont les animaux figurant sur les alignements en partant sont intéressants. En effet, une fois tous les fermiers placés, on ramassera, à tour de rôle, une ligne par fermier dans le but de constituer des séries…
Voici à quoi ressemble notre place de village une fois tous les fermiers placés et les animaux retournés. En commençant par vitre serviteur, puisque j'ai acquis le jeton n°1, nous allons prendre une ligne partant de l'un de nos deux fermiers ainsi que l'animal présent sous lui. Bien entendu, un fermier bloque le reste de la ligne...
Voici à quoi ressemble notre place de village une fois tous les fermiers placés et les animaux retournés. En commençant par vitre serviteur, puisque j’ai acquis le jeton n°1, nous allons prendre une ligne partant de l’un de nos deux fermiers ainsi que l’animal présent sous lui. Bien entendu, un fermier bloque le reste de la ligne…
Autant nous avions pris notre temps pour placer nos deux fermiers lors de la première manche, autant pour la deuxième nous avons envie, plutôt, de les placer rapidement, ayant vu l'importance de choisir ses lignes avant les petits copains...
Autant nous avions pris notre temps pour placer nos deux fermiers lors de la première manche, autant pour la deuxième nous avons envie, plutôt, de les placer rapidement, ayant vu l’importance de choisir ses lignes avant les petits copains…
C'est à Jacques de commencer et les choix semblent cornéliens... On ressent un peu les mêmes sensations qu'à Pinguine, mais suffisamment de manière différente pour que les deux jeux ne fassent pas doublon.
C’est à Jacques de commencer et les choix semblent cornéliens… On ressent un peu les mêmes sensations qu’à Pinguine, mais suffisamment de manière différente pour que les deux jeux ne fassent pas doublon.
Petite vue de ma ferme, toujours vide, et de mes animaux collectés à présent. Comment placer des animaux dans la ferme ? Soit en en amassant 4 identiques (on en place une dans la ferme et on défausse les trois autres), soit avec une série de 6 différents (on place un boeuf de valeur 7 dans la ferme et on défausse les 5 autres). L'avantage c'est surtout qu'on n'a plus besoin de les nourrir...
Petite vue de ma ferme, toujours vide, et de mes animaux collectés à présent. Comment placer des animaux dans la ferme ? Soit en en amassant 4 identiques (on en place une dans la ferme et on défausse les trois autres), soit avec une série de 6 différents (on place un boeuf de valeur 7 dans la ferme et on défausse les 5 autres). L’avantage c’est surtout qu’on n’a plus besoin de les nourrir…
Au même moment, une fois tous les animaux retournés...
Au même moment, une fois tous les animaux retournés…
Donc, une fois mes deux séries mises en sécurité, j'ai dû nourrir mes animaux restants et, pour ce faire, j'ai dû défausser mon boeuf et ma poule pour un gain de 9 bouffes, lesquelles sont dépensées pour mes 7 animaux restants (résidu de deux bouffes visibles ci-dessus). A noter que les tuiles sac de grains, trouvables sur le plateau, ont tout leur intérêt : elles permettent de nourrir une fois tous ses animaux...
Donc, une fois mes deux séries mises en sécurité, j’ai dû nourrir mes animaux restants et, pour ce faire, j’ai dû défausser mon boeuf et ma poule pour un gain de 9 bouffes, lesquelles sont dépensées pour mes 7 animaux restants (résidu de deux bouffes visibles ci-dessus). A noter que les tuiles sac de grains, trouvables sur le plateau, ont tout leur intérêt : elles permettent de nourrir une fois tous ses animaux…
Bien, voici donc mon stock juste avant que je rentre mes dernières bêtes. Pour ce faire, d'abord, je vais rentrer mes cochons (pour 12 PV donc), puis je vais devoir nourrir les animaux restants, avant de pouvoir assembler mes animaux restants par 4 même différents mais en ne conservant que le plus faible de chaque série ainsi constituée...
Bien, voici donc mon stock juste avant que je rentre mes dernières bêtes. Pour ce faire, d’abord, je vais rentrer mes cochons (pour 12 PV donc), puis je vais devoir nourrir les animaux restants, avant de pouvoir assembler mes animaux restants par 4 même différents mais en ne conservant que le plus faible de chaque série ainsi constituée…
Et voici donc la vue générale finale de cette sympathique partie sur un jeu fort agréable et assez malin. On sent clairement la patte de l'auteur, Stefan Dorra, un auteur malicieux dans sa créativité ludique...
Et voici donc la vue générale finale de cette sympathique partie sur un jeu fort agréable et assez malin. On sent clairement la patte de l’auteur, Stefan Dorra, un auteur malicieux dans sa créativité ludique…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Score
Pierre (noir) 25
Laurent (bleu) 16
Jacques (rouge) 31
Ludo le gars (vert) 27

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le reprise du mécanisme de Pinguine mais avec des différences de sensations bien agréables,
– Le choix du moment où placer ses fermiers : tôt pour choisir tôt ou tard pour avoir un choix plus avantageux ?
– Le système de nourriture : 1 point d’animal = 1 point de nourriture,
– Le look des composants du jeu.

On a moins aimé
– Oui, la place du hasard forcément, mais pour un jeu rapide comme cela ce n’est pas très grave…

————————————————————————————————————
ROKOKO

Au premier plan, Rokoko, un jeu excellentissime sorti pour Essen, conjointement entre Pegasus Spiele et Filosofoa, avec la version Maîtres Couturiers pour eux. En arrière plan, vous pouvez voir notre sandwich du soir : deux tranches de Caverna entre deux Nations :-)
Au premier plan, Rokoko, un jeu excellentissime sorti pour Essen, conjointement entre Pegasus Spiele et Filosofoa, avec la version Maîtres Couturiers pour eux. En arrière plan, vous pouvez voir notre sandwich du soir : deux tranches de Caverna entre deux Nations 🙂
Et c'est parti, alors que Nations a été attaqué sur une deuxième table, tout comme Northwest Passage sur une troisième...
Et c’est parti, alors que Nations a été attaqué sur une deuxième table, tout comme Northwest Passage sur une troisième…
Exactement comme dans mon souvenir : le jeu est tendu à souhait et en même temps très accessible. Miam !
Exactement comme dans mon souvenir : le jeu est tendu à souhait et en même temps très accessible. Miam !
En cours de troisième tour...
En cours de troisième tour…
"Oh ! Mais diable mais qu'est-ce ???" semble dire Fabrice...
« Oh ! Mais diable mais qu’est-ce ??? » semble dire Fabrice…
Quelle tension mes amis !!! :-)
Quelle tension mes amis !!! 🙂
Ca y est, je viens de faire deux jolis coups, bien bloquants pour mes adversaire : placement de ma deuxième robe dans le hall de droite pour m'assurer la première place au dépens de Fabrice (7 PV au lieu du 3 PV) + placement d'un deuxième jeton sur la terrasse, ce qui prend aussi indirectement la place de quelqu'un d'autre...
Ca y est, je viens de faire deux jolis coups, bien bloquants pour mes adversaire : placement de ma deuxième robe dans le hall de droite pour m’assurer la première place au dépens de Fabrice (7 PV au lieu du 3 PV) + placement d’un deuxième jeton sur la terrasse, ce qui prend aussi indirectement la place de quelqu’un d’autre…
Les coups de soleil devraient se faire sentir le lendemain, mais pour le moment, je ne m'en soucie guère. Voire pas du tout. Je suis à fond dans ma partie, en faisant attention de ne pas commettre une erreur qui plomberait ma partie...
Les coups de soleil devraient se faire sentir le lendemain, mais pour le moment, je ne m’en soucie guère. Voire pas du tout. Je suis à fond dans ma partie, en faisant attention de ne pas commettre une erreur qui plomberait ma partie…
La partie touche à son but et je me contente bien des 3 robes qui pourront monter sur la terrasse. En revanche, je suis étonné de voir que 3 cartes sur 4 à fond orange sont encore à l'étalage...
La partie touche à son but et je me contente bien des 3 robes qui pourront monter sur la terrasse. En revanche, je suis étonné de voir que 3 cartes sur 4 à fond orange sont encore à l’étalage…
Allez c'est parti, une fois les robes montées sur la terrasse...
Allez c’est parti, une fois les robes montées sur la terrasse…
Petite vue du plateau, une fois la mise en place effectuée, dans une configuration 4 joueurs : Françoise jouera les éléments rouges, Fabrice les bleus, Odile les jaunes et moi-même les verts. Il est déjà fort tard et, une fois la règle anglaise relue, l'horaire a déjà bien avancé et la partie promet à la fois de durer et de faire mal à la tête...
Petite vue du plateau, une fois la mise en place effectuée, dans une configuration 4 joueurs : Françoise jouera les éléments rouges, Fabrice les bleus, Odile les jaunes et moi-même les verts. Il est déjà fort tard et, une fois la règle anglaise relue, l’horaire a déjà bien avancé et la partie promet à la fois de durer et de faire mal à la tête…
Petite vue en fin de premier tour sur les sept que comportera la partie. deux fontaines sur les 6 proposées (une chacun) et deux robes déjà cousues et placées dans les étages pour Fabrice et moi...
Petite vue en fin de premier tour sur les sept que comportera la partie. deux fontaines sur les 6 proposées (une chacun) et deux robes déjà cousues et placées dans les étages pour Fabrice et moi…
En fin de deuxième tour, je suis assez satisfait d'avoir placé encore 1 nouvelle robe et 1 musicien, à défaut d'avoir pu obtenir la dernière fontaine du bas, Odile s'étant jeté dessus dès sa première action...
En fin de deuxième tour, je suis assez satisfait d’avoir placé encore 1 nouvelle robe et 1 musicien, à défaut d’avoir pu obtenir la dernière fontaine du bas, Odile s’étant jeté dessus dès sa première action…
Yes ! La bataille fut dure mais je réussis à investir les 5 étages avant que Fabrice n'y soit parvenu, mais c'était juste ! Du coup, à moi le bonus final non négligeable de 8 PV...
Yes ! La bataille fut dure mais je réussis à investir les 5 étages avant que Fabrice n’y soit parvenu, mais c’était juste ! Du coup, à moi le bonus final non négligeable de 8 PV…
Histoire de m'assurer la montée d'une robe de valeur 4 PV sur la terrasse en fin de partie, j'ai acheté une place, la moins chère tant qu'à faire, tout en haut. cela m'assure donc de doubler ces 4 PV...
Histoire de m’assurer la montée d’une robe de valeur 4 PV sur la terrasse en fin de partie, j’ai acheté une place, la moins chère tant qu’à faire, tout en haut. cela m’assure donc de doubler ces 4 PV…
Nous nous approchons de la fin de la partie et il est tard tard tard ! Je fatigue. Oui. Mais je sais que j'ai une bonne chance de remporter cette partie alors je me surconcentre ;-)
Nous nous approchons de la fin de la partie et il est tard tard tard ! Je fatigue. Oui. Mais je sais que j’ai une bonne chance de remporter cette partie alors je me surconcentre 😉
La concentration est majeure ce soir, non ? A noter que, en ce qui me concerne, je n'ai pas du tout joué comme les fois précédentes, ne cousant des robes que pour les placer dans les étages (je n'en ai vendu aucune). De même, je n'ai pas essayé d'épurer ma main avec l'une des cartes qui permet de renvoyer facilement des cartes. Non, j'ai préféré acquérir des maîtres sans me soucier du reste de ma main. En fait, je me suis consacré à la couture de robes pour les dames du palais. Et c'est presque tout...
La concentration est majeure ce soir, non ? A noter que, en ce qui me concerne, je n’ai pas du tout joué comme les fois précédentes, ne cousant des robes que pour les placer dans les étages (je n’en ai vendu aucune). De même, je n’ai pas essayé d’épurer ma main avec l’une des cartes qui permet de renvoyer facilement des cartes. Non, j’ai préféré acquérir des maîtres sans me soucier du reste de ma main. En fait, je me suis consacré à la couture de robes pour les dames du palais. Et c’est presque tout…
"Oh ! Mais qu'ai-je fait ???" semble cette fois déclarer Odile sous les yeux d'un joueur en vadrouille :-)
« Oh ! Mais qu’ai-je fait ??? » semble cette fois déclarer Odile sous les yeux d’un joueur en vadrouille 🙂
On va compter dans pas longtemps du tout...
On va compter dans pas longtemps du tout…
16 PV sur la terrasse pour moi contre 13 PV pour Fabrice, 9 PV pour Odile et 0 PV pour Françoise : la partie ne se joue-t-elle pas là ?
16 PV sur la terrasse pour moi contre 13 PV pour Fabrice, 9 PV pour Odile et 0 PV pour Françoise : la partie ne se joue-t-elle pas là ?

Durée de la partie : 4 heures 15 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores :

£ Cartes Maj. Halls Maj.
Feux
Terrasse Statues Possessions Total
Françoise (rouge) 0 3 5+3+3 0 0 12 23 49
Fabrice (bleu) 0 4 4+3+3 3 13 6 16+5 57
Odile (jaune) 1 0 2+1 0 9 0 21+2 36
Ludo le gars (vert) 1 0 2+6+7 7 16 0 14+8 61

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La variété des manières de jouer, sans qu’aucune ne semble au-dessus des autres,
– Le thème du jeu, bien présent,
– La tension permanente et qui monte au fur et à mesure que la partie progresse,
– Savoir « sentir » les moments-clés et les actions à ne pas rater…

On a moins aimé
– Le décompte final, fastidieux, sur lequel nous nous étions trompés d’ailleurs ce soir (je viens de tout recompter) et sur lequel nous nous étions aussi trompés lors de nos parties précédentes (les marqueurs de possession des statues et fontaines avaient été comptées deux fois),
– La durée de la partie, encore une fois excessive…

————————————————————————————————————

5 commentaires à propos de “[31/05/2014] Indigo, Schweinebande, Rokoko”

  1. Salut Ludo,

    Alors justement, hier soir aux Ludophiles j’ai eu l’occasion d’essayer Rokoko. J’ai adoré le jeu jusqu’aux 5 dernières minutes où un « coup » m’a semblé complètement surpuissant.

    En fait la partie (à 5 joueurs) se déroule très bien jusqu’au dernier tour où, parmi les nouveaux commis qui arrivent, apparaît celui qui permet d’échanger 3 Louis d’Or contre 1 PV. Cette carte a semblé totalement surréaliste, peut-être était-ce le contexte de la partie je ne sais pas. Notre ami Philippe a ainsi marqué la bagatelle de plus de 30 points, juste avec cette carte, et en un unique coup. Nous ne savions pas trop quelles étaient les cartes qui allaient arriver et Philippe n’a pas vraiment optimisé une stratégie visant à engranger énormément d’argent pour ensuite viser cette carte (même s’il avait de bons moyens de gains d’argent). Ce coup a totalement éclipsé tout le reste et toute la tablée était bouche bée car personne n’a rien vu venir (même pas Philippe à vrai dire). Même moi, avec mes 30 pépettes au dernier tour, j’aurai gagné plus de points avec cette carte qu’en me positionnement sur une statue avec une série complète de 4 couleurs de robe sur le plateau.

    Alors du coup je me demande si on a bien joué cette carte. Elle permet bien d’acheter des PV quand on l’active sans aucune limite d’achat ? En gros j’accumule un max d’argent et je convertis tout à la fin en jouant la carte (un maître en plus).

    J’étais parti pour acquérir le jeu dans la foulée, mais cette perspective m’a complètement refroidi. Et comme je ne lis nulle part quoi que ce soit par rapport à cette situation, je viens chercher une réponse chez toi :).

    Dommage car avant ça j’ai savouré chaque seconde du jeu (qui s’est joué en 3h à 5 joueurs).

    • Salut Ed,

      Si Philippe a marqué 30 PV c’est qu’il avait 90 pièces !!! 🙂 Honnêtement j’en doute quand même… Et s’il les avait, c’est qu’il avait cousu des robes pour les vendre, à chaque fois ou presque, et donc qu’il était quasiment pas placé dans les étages. Si tel est le cas, 30 PV ce n’est rien par rapport à ce qu’on peut marquer par ailleurs.
      D’autre part, connaître les cartes à fond orange est aussi une nécessité du jeu à mon avis. Lors de notre première partie, c’est la carte qui rapporte 11PV pour 11 cartes et plus qui nous avait semblé hyper forte. Comme quoi…

      Un conseil, rejoue-y maintenant que toi et tes camarades connaissent ces fameuses cartes.

      Un superbe jeu ! 🙂

      Ludo

      • Oui je compte bien y rejouer car je serais déçu de passer à côté de ce jeu à cause d’un détail pareil. Concernant Philippe il n’a pas vendu tant de robes que ça. Il a été présent 3 majorité voire 4. En fait après avoir acquis cette fameuse carte, il a dû vendre une robe et a viré tous ses maîtres, ce qui peut rapporter pas mal de sous en relativement peu d’actions. Il avait également le commis qui permettait de virer avec un bonus d’argent suivant le niveau de l’heureux élu.

        De mon côté j’ai galéré pour rentabiliser ma carte rouge qui scorait sur les paires costume/robe, ben c’était bien moins efficace. Mais sinon oui, savoir quelles cartes vont sortir est important. La partie de découverte de ce jeu n’ est vraiment pas simple car on nage déjà de base donc on n’a pas envie de trop anticiper sur ce qui va suivre.

        Allez, vendredi prochain le jeu rejoint la ludothèque!

        Eddy

  2. Concernant Indigo, la dernière photo en bas à gauche montre qu’il y a eu une erreur de placement: il est interdit de relier deux sorties consécutives entre elles. Il serait trop facile de bloquer un joueur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− un = 4