[31/10/2013] La Route du Verre, Bang the Dice Game X 3

Tout d’abord, un immense merci à Filosofia pour nous proposer d’aussi belles traductions de jeux allemands ! Franchement, oser sortir un jeu comme La Route du Verre, de Rosenberg (Agricola, Le Havre…) à Essen, en même temps que l’éditeur allemand, franchement c’était superbe. Et avec les nombreux autres jeux sortis au même moment (Russian Rails, Caverna, …), on peut dire que l’éditeur canadien s’affirme de plus en plus comme un acteur francophone incontournable. J’espère avoir la possibilité de jouer à Caverna sous peu d’ailleurs…
Au programme donc, de cette journée ludique très sympathique, le jeu sus-cité et Bang the Dice Game, une mouture avec des dés du jeu d’ambiance du même nom, et il donne envie aussi celui-là, même si je n’ai jamais été très fan de la version cartes habituelle… On en fait même trois parties d’affilée !

LA ROUTE DU VERRE

Celui-là, on peut le dire, j'attendais plus qu'impatiemment d'y jouer ! Avec son auteur, Uwe Rosenberg, son thème, la route du verre, sa durée raisonnable, 1h30, et ses mécanismes éprouvés, la roue de ressources et la construction de bâtiments à combos, comment dire ? J'en bouillais intérieurement, surtout en français...
Celui-là, on peut le dire, j’attendais plus qu’impatiemment d’y jouer ! Avec son auteur, Uwe Rosenberg, son thème, la route du verre, sa durée raisonnable, 1h30, et ses mécanismes éprouvés, la roue de ressources et la construction de bâtiments à combos, comment dire ? J’en bouillais intérieurement, surtout en français…
Grosse originalité du jeu, qui n'est pas sans rappeler Western Town par certains côtés, la main de 5 cartes constituée à partir d'un deck de 15. En début de chacune des 4 manches que comporte la partie, chaque joueur sélectionne 5 cartes parmi les 15 et sait déjà qu'il en jouera 3 sûres. Ensuite, en fonction des cartes choisies par les autres joueurs, peut-être en jouera-t-il une ou même deux de plus... Ici, ma main choisie pour la première manche.
Grosse originalité du jeu, qui n’est pas sans rappeler Western Town par certains côtés, la main de 5 cartes constituée à partir d’un deck de 15. En début de chacune des 4 manches que comporte la partie, chaque joueur sélectionne 5 cartes parmi les 15 et sait déjà qu’il en jouera 3 de manière sûre. Ensuite, en fonction des cartes choisies par les autres joueurs, peut-être en jouera-t-il une ou même deux de plus… Ici, ma main choisie pour la première manche.
Après les 3 tours de la première manche, voici le plateau de laurent, lequel a réussi à appliquer les effets de ses 5 cartes (les deux de droite sont celles qu'il a pu jouer parce qu'un autre joueur les a jouées).
Après les 3 tours de la première manche, voici le plateau de Laurent, lequel a réussi à appliquer les effets de ses 5 cartes (les deux de droite sont celles qu’il a pu jouer parce qu’un autre joueur les a jouées).
La zone d'Eléna en fin de première manche également, avec une fois encore 5 cartes jouées. A noter qu'il va falloir que l'on se mette à déboiser car pour construire, c'est le but du jeu finalement, il faut de la place...
La zone d’Éléna en fin de première manche également, avec une fois encore 5 cartes jouées. À noter qu’il va falloir que l’on se mette à déboiser car pour construire, c’est le but du jeu finalement, il faut de la place…
Le soleil va-t-il suffisamment faire mal à la tête de mon cousin pour ralentir son développement ? :-) Sans plaisanter, Laurent semble beaucoup apprécier le jeu, notamment le fonctionnement des roues de ressources, et je suis bien d'accord avec lui...
Le soleil va-t-il suffisamment faire mal à la tête de mon cousin pour ralentir son développement ? 🙂 Sans plaisanter, Laurent semble beaucoup apprécier le jeu, notamment le fonctionnement des roues de ressources, et je suis bien d’accord avec lui…
La zone de Tristan, avec un étalage privé qu'il a déjà commencé à entamer. A noter que lui aussi se développe pas mal sur les plans d'eau...
La zone de Tristan, avec un étalage privé qu’il a déjà commencé à entamer. À noter que lui aussi se développe pas mal sur les plans d’eau…
Ma zone en fin de deuxième manche également, avec enfin 5 cartes jouées. A noter que j'ai de la place sur mon plateau, maintenant que j'ai déboisé comme un fou...
Ma zone en fin de deuxième manche également, avec enfin 5 cartes jouées. À noter que j’ai de la place sur mon plateau, maintenant que j’ai déboisé comme un fou…
Les éléments de Laurent en fin de troisième manche, avec 4 cartes jouées, et des productions non négligeables en verre (2) et brique (1), lesquelles vont lui être fort utile pour la quatrième manche...
Les éléments de Laurent en fin de troisième manche, avec 4 cartes jouées, et des productions non négligeables en verre (2) et brique (1), lesquelles vont lui être fort utiles pour la quatrième manche…
La zone d'Eléna, avec 5 cartes jouées une nouvelle fois, et toujours qu'un seul bâtiment construit en dehors de celui posé sur sa Verrerie sylvestre (bâtiment de départ) améliorant sensiblement ses gains (3PV par verre possédé en fin de partie)...
La zone d’Éléna, avec 5 cartes jouées une nouvelle fois, et toujours un seul bâtiment construit en dehors de celui posé sur sa Verrerie sylvestre (bâtiment de départ) améliorant sensiblement ses gains (3PV par verre possédé en fin de partie)…
L'étalage de tuiles de bâtiments au départ de la quatrième et dernière manche... Le bâtiment que je vise principalement est l'écluse, pour les raisons évoquées plus haut. Sinon, comme beaucoup de bâtiments requièrent de l'argile, en plus de verre ou de brique, on a souvent du mal à satisfaire à toutes les conditions de construction...
L’étalage de tuiles de bâtiments au départ de la quatrième et dernière manche… Le bâtiment que je vise principalement est l’écluse, pour les raisons évoquées plus haut. Sinon, comme beaucoup de bâtiments requièrent de l’argile, en plus de verre ou de brique, on a souvent du mal à satisfaire à toutes les conditions de construction…
La zone finale de Tristan, une fois la partie achevée, avec un nombre impressionnant de bâtiments quand même...
La zone finale de Tristan, une fois la partie achevée, avec un nombre impressionnant de bâtiments quand même…
Enfin, ma zone finale, avec l'écluse en poche, et 5 cartes jouées lors de la dernière manche. A noter que l'ultime verre que j'ai réussi à fabriquer sera lourd de conséquence...
Enfin, ma zone finale, avec l’écluse en poche, et 5 cartes jouées lors de la dernière manche. À noter que l’ultime verre que j’ai réussi à fabriquer sera lourd de conséquence…
Chaque joueur dispose d'un plateau individuel qui se compose de deux parties : les deux roues de ressources (en haut pour le verre, en bas pour la brique) et le terrain de construction (avec des forêts à déboiser, des bosquets, des carrières et des plans d'eau. Le but du jeu sera d'y installer les bâtiments qui se combinent le mieux pour enregistrer un maximum de points de victoire, ceux-ci étant exclusivement remportés via les bâtiments. Pas de décompte fastidieux à la fin, tout est visible tout le temps...
Chaque joueur dispose d’un plateau individuel qui se compose de deux parties : les deux roues de ressources (en haut pour le verre, en bas pour la brique) et le terrain de construction (avec des forêts à défricher, des bosquets, des carrières et des plans d’eau. Le but du jeu sera d’y installer les bâtiments qui se combinent le mieux pour enregistrer un maximum de points de victoire, ceux-ci étant exclusivement remportés via les bâtiments. Pas de décompte fastidieux à la fin, tout est visible tout le temps…
La partie est très très plaisante, avec deux enfants qui n'éprouvent aucune difficulté pour appréhender les mécanismes et les effets des cartes. Pas si fréquent avec ce type de jeux, donc à souligner. Le truc qui rend le jeu hyper fluide et dynamique, c'est qu'en début de chacun des 3 tours de chaque manche, on pose une carte face cachée de sa main sur la table. A tour de rôle, on va la révéler et si un autre joueur l'a en main il la révèle aussi ! Dans ce cas, les joueurs concernés auront le droit de jouer un effet sur les deux de la carte. Si le joueur était tout seul, il pourrait appliquer les deux effets de la carte. Du coup, on essaie de deviner qui va faire quoi et quand, dans une bien bonne ambiance de suspicion...
La partie est très très plaisante, avec deux enfants qui n’éprouvent aucune difficulté pour appréhender les mécanismes et les effets des cartes. Pas si fréquent avec ce type de jeux, donc à souligner. Le truc qui rend le jeu hyper fluide et dynamique, c’est qu’en début de chacun des 3 tours de chaque manche, on pose une carte face cachée de sa main sur la table. À tour de rôle, on va la révéler et si un autre joueur l’a en main il la révèle aussi ! Dans ce cas, les joueurs concernés auront le droit de jouer un effet sur les deux de la carte. Si le joueur était tout seul, il pourrait appliquer les deux effets de la carte. Du coup, on essaie de deviner qui va faire quoi et quand, dans une bien bonne ambiance de suspicion…
Le plateau de Tristan, avec là aussi pas moins de 5 cartes jouées et appliquées. Petite explication du fonctionnement des cartes. Prenons le pisciculteur à droite : contre le paiement d'un charbon (zone rouge), on peut soit recevoir deux nourritures, soit une nourriture par plan d'eau, soit les deux (selon si on est seul à la jouer ou pas). Les gains de ressources et leurs pertes sont enregistrées sur les roues de gauche, avec rotation automatique pour produire du verre ou de la brique si la première zone à droite de la flèche est vide. Ca tourne nickel...
Le plateau de Tristan, avec là aussi pas moins de 5 cartes jouées et appliquées. Petite explication du fonctionnement des cartes. Prenons le pisciculteur à droite : contre le paiement d’un charbon (zone rouge), on peut soit recevoir deux nourritures, soit une nourriture par plan d’eau, soit les deux (selon si on est seul à jouer la carte ou pas). Les gains de ressources et leurs pertes sont enregistrés sur les roues de gauche, avec rotation automatique pour produire du verre ou de la brique si la première zone à droite de la flèche est vide. Ça tourne nickel…
Ma zone en fin de première manche. Je suis le seul à n'avoir joué que 3 cartes, donc j'ai bien dû prendre un peu de retard... En même temps, mon développement qui s'amorce à base de plans d'eau me plaît bien...
Ma zone en fin de première manche. Je suis le seul à n’avoir joué que 3 cartes, donc j’ai bien dû prendre un peu de retard… En même temps, mon développement qui s’amorce à base de plans d’eau me plaît bien…
La zone de Laurent en fin de deuxième manche, avec 4 cartes jouées, dont le Seigneur fédoal, lequel lui permet d'avoir un étalage privé de bâtiments à construire...
La zone de Laurent en fin de deuxième manche, avec 4 cartes jouées, dont le Seigneur féodal, lequel lui permet d’avoir un étalage privé de bâtiments à construire…
Les éléments d'Eléna, avec 4 cartes jouées et un impressionnant étalge privé de 6 tuiles ! Ces tuiles, d'ailleurs, sont de trois types : conversion (fond bleu), effet unique immédfiat (fond beige) et points de victoire variables (fond marron). Tout l'art est de se développer sans négliger les points de victoire...
Les éléments d’Éléna, avec 4 cartes jouées et un impressionnant étalage privé de 6 tuiles ! Ces tuiles, d’ailleurs, sont de trois types : conversion (fond bleu), effet unique immédiat (fond beige) et points de victoire variables (fond marron). Tout l’art est de se développer sans négliger les points de victoire…
C'est tendu, tendu, ce jeu, mais vraiment très agréable, notamment cette phase individuelle de choix des 5 cartes à conserver pour la manche qui se profile...
C’est tendu, tendu, ce jeu, mais vraiment très agréable, notamment cette phase individuelle de choix des 5 cartes à conserver pour la manche qui se profile…
Les éléments de Tristan, avec 5 cartes jouées et beaucoup de bâtiments construits ma foi. Seront-ils lucratifs ? Pas si sûr, car trois des six construits sont des bâtiments de conversion...
Les éléments de Tristan, avec 5 cartes jouées et beaucoup de bâtiments construits ma foi. Seront-ils lucratifs ? Pas si sûr, car trois des six construits sont des bâtiments de conversion…
Mes éléments en fin de troisième manche. J'ai aussi pu jouer 5 cartes et j'en suis content. Avec 6 plans d'eau sur mon plateau, dont 5 reliés, je vais clairement devoir me dépêcher d'acheter le bâtiment qui bonifie les plans d'eau reliés...
Mes éléments en fin de troisième manche. J’ai aussi pu jouer 5 cartes et j’en suis content. Avec 6 plans d’eau sur mon plateau, dont 5 reliés, je vais clairement devoir me dépêcher d’acheter le bâtiment qui bonifie les plans d’eau reliés…
La zone finale de Laurent, avec 5 cartes jouées, une fois la partie terminée...
La zone finale de Laurent, avec 5 cartes jouées, une fois la partie terminée…
La zone finale d'Eléna, avec certainement trop peu de bâtiments construits, mais une magnifique rentabilisation de sa Verrerie : 9PV dessus grâce à ses 3 unités de verre produites...
La zone finale d’Éléna, avec certainement trop peu de bâtiments construits, mais une magnifique rentabilisation de sa Verrerie : 9PV dessus grâce à ses 3 unités de verre produites…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Bâtiments fixes Bâtiments variables Total
Laurent (rouge) 13 3.5 16.5
Tristan (jaune) 8 6.5 14.5
Éléna (bleu) 2 11.5 13.5
Ludo le gars (vert) 6 10.5 16.5

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’ergonomie du jeu en lien avec des mécanismes qui tournent à la perfection,
– Le côté « magique » des roues de production et l’impossibilité de ne pas produire, à moins de laisser volontairement un marqueur à la traîne,
– Les multiples stratégies développables,
– Le plaisir ludique immédiat et vraiment puissant,
– La très grande facilité pour y jouer avec des plus jeunes, en dépit des combos inévitables à prévoir,
– Le système de sélection de cartes avec l’espérance d’en jouer effectivement plus que trois (grosse partie du sel du jeu)…

On a moins aimé
– L’impression que, peut-être, il n’est pas complètement nécessaire de réfléchir comme un fou et que toutes les stratégies rapporteront des points…

————————————————————————————————————
BANG THE DICE GAME X 3

Pas de doute : on va se mettre sur la gueu_ _ dans ce jeu ! Comme dans la version classique, chacun va interpréter un personnage public, parmi 16 possibles, lequel aura un rôle secret, parmi 8 possibles (en fonction du nombre de joueurs)...
Pas de doute : on va se mettre sur la gueu_  dans ce jeu ! Comme dans la version classique, chacun va interpréter un personnage public, parmi 16 possibles, lequel aura un rôle secret, parmi 8 possibles (en fonction du nombre de joueurs)…
Voici nos 4 personnages pour cette première partie. Laurent, en haut à gauche, jouera Jesse Jones,qui gagne plus de points de vie grâce à la bière ! Eléna jouera Suzy Lafayette, laquelle gagne 2 points de vie si elle n'a aucun 1 et 2 dans son lancer. Tristan, à droite, jouera Lucky Duke, lequel a le droit de lancer les dés une fois de plus. Enfin, je jouerai Vulture Sam, une terreur qui empoche 2 points de vie à chaque fois qu'un adversaire meurt...
Voici nos 4 personnages pour cette première partie. Laurent, en haut à gauche, jouera Jesse Jones,qui gagne plus de points de vie grâce à la bière ! Éléna jouera Suzy Lafayette, laquelle gagne 2 points de vie si elle n’a aucun 1 et 2 dans son lancer. Tristan, à droite, jouera Lucky Duke, lequel a le droit de lancer les dés une fois de plus. Enfin, je jouerai Vulture Sam, une terreur qui empoche 2 points de vie à chaque fois qu’un adversaire meurt…
Je suis le renégat ! Ma mission va donc consister à tenter de tuer, ou faire tuer sentez la nuance hein, tout le monde !
Je suis le renégat ! Ma mission va donc consister à tenter de tuer, ou faire tuer sentez la nuance hein, tout le monde !
Ca, ça fait mal : je fais perdre deux points de vie à Tristan, histoire de lui régler son compte, et un à Eléna, histoire de l'affaiblir sachant que le sheriff va passer derrière. Je prends 2 points de vie grâce aux 2 bières obtenues et à noter que je vais empocher 2 points de vie supplémentaires suite au décès de Lucky Duke...
Ça, ça fait mal : je fais perdre deux points de vie à Tristan, histoire de lui régler son compte, et un à Ééna, histoire de l’affaiblir sachant que le shérif va passer derrière. Je prends 2 points de vie grâce aux 2 bières obtenues et à noter que je vais empocher 2 points de vie supplémentaires suite au décès de Lucky Duke…
Ca sent le roussi : c'est pour çà que certains se bouchent le nez !!! ;-) ;-) ;-)
Ça sent le roussi : c’est pour ça que certains se bouchent le nez !!! 😉 😉 😉
Ayant bien aimé la première partie, Laurent nous propose d'en refaire une. Allez, distribution des personnages : Pedro Ramirez pour Laurent, qui défausse une de ses flèches à chaque point de vie perdu, Kit Carlson pour Eléna, qui lui permet de défausser des flèches en fonction des dés Rafales (bleu) obtenus, Black Jack pour Tristan, qui permet de relancer les dynamites, et à nouveau Vulture Sam (mon pote !) pour moi...
Ayant bien aimé la première partie, Laurent nous propose d’en refaire une. Allez, distribution des personnages : Pedro Ramirez pour Laurent, qui défausse une de ses flèches à chaque point de vie perdu, Kit Carlson pour Éléna, qui lui permet de défausser des flèches en fonction des dés Rafales (bleu) obtenus, Black Jack pour Tristan, qui permet de relancer les dynamites, et à nouveau Vulture Sam (mon pote !) pour moi…
Laurent couine un peu d'être à nouveau le sheriff, estimant qu'à 4 joueurs en tout cas, ce rôle est particulièrement difficile à jouer puisque cible de tous les autres joueurs...
Laurent couine un peu d’être à nouveau le shérif, estimant qu’à 4 joueurs en tout cas, ce rôle est particulièrement difficile à jouer puisque cible de tous les autres joueurs…
Et voilà la belle victoire de l'équipe de hors la loi, suite à ces 3 dés qui atteignent Pedro Ramirez en plein visage. J'adore vraiment ce Vulture Sam...
Et voilà la belle victoire de l’équipe de hors-la-loi, suite à ces 3 dés qui atteignent Pedro Ramirez en plein visage. J’adore vraiment ce Vulture Sam…
Jamais deux sans trois ! Laurent en redemande une autre. Du coup, il jouera Black Jack cette fois, Eléna Rose Doolan, laquelle permet d'aller attaquer un cran plus loin avec les 1 et les 2 des dés, Tristan Bart Cassidy, pour prendre une flèche à la place d'un point de vie perdu (histoire de retarder ses blessures en quelques sortes), et de mon côté je jouerai El Gringo, qui envoie une flèche au joueur qui me fait perdre des points de vie...
Jamais deux sans trois ! Laurent en redemande une autre. Du coup, il jouera Black Jack cette fois, Éléna Rose Doolan, laquelle permet d’aller attaquer un cran plus loin avec les 1 et les 2 des dés, Tristan Bart Cassidy, pour prendre une flèche à la place d’un point de vie perdu (histoire de retarder ses blessures en quelques sortes), et de mon côté je jouerai El Gringo, qui envoie une flèche au joueur qui me fait perdre des points de vie…
Oulhala, Laurent me semble avoir eu raison : qu'elle est difficile la vie de sheriff dans ce milieu aussi hostile...
Ouh là là, Laurent me semble avoir eu raison : qu’elle est difficile la vie de shérif dans ce milieu aussi hostile…
Au départ, chacun reçoit sa carte de personnage et doit en comprendre parfaitement la compétence spéciale (texte en anglais). Laurent explique ici à Eléna ce que fait son personnage. En fait, les pouvoirs sont super simples et on les retient de suite sans avoir besoin de retourner lire le texte...
Au départ, chacun reçoit sa carte de personnage et doit en comprendre parfaitement la compétence spéciale (texte en anglais). Laurent explique ici à Éléna ce que fait son personnage. En fait, les pouvoirs sont super simples et on les retient de suite sans avoir besoin de retourner lire le texte…
A 4 joueurs, l'un de nous est le sheriff, et c'est Laurent qui s'y colle (rôle obligatoirement révélé). Il démarre avec deux points de vie supplémentaire. Les autres joueurs seront donc soit hors la loi (X2) soit renégat (X1). Le but du sheriff est d'éliminer tous les hors la loi et renégat. Celui des hors la loi est d'éliminer le sheriff. Quant au renégat, son but est d'être le dernier en vie. Mais comme les rôles sont secrets (à part le sheriff), les alliances de circonstances ne sont pas évidentes à trouver au départ...
À 4 joueurs, l’un de nous est le shérif, et c’est Laurent qui s’y colle (rôle obligatoirement révélé). Il démarre avec deux points de vie supplémentaire. Les autres joueurs seront donc soit hors-la-loi (X2) soit renégat (X1). Le but du shérif est d’éliminer tous les hors-la-loi et le renégat. Celui des hors-la-loi est d’éliminer le shérif. Quant au renégat, son but est d’être le dernier en vie. Mais comme les rôles sont secrets (à part le shérif), les alliances de circonstance ne sont pas évidentes à trouver au départ…
Même si le jeu est probablement encore plus savoureux à plus de 4 joueurs, il tourne quand même diablement bien dans cette configuration. Le hors la loi de Tristan, pas encore mort sur cette photo, va rapidement mordre la poussière...
Même si le jeu est probablement encore plus savoureux à plus de 4 joueurs, il tourne quand même diablement bien dans cette configuration. Le hors-la-loi de Tristan, pas encore mort sur cette photo, va rapidement mordre la poussière…
Ca fight dans tous les sens ! Et les indiens ne sont pas en reste, eux qui nous atteignent avec leurs flèches (dés relançables mais prise d'une flèche à chaque fois) restant devant nous tant que leur stock n'est pas épuisé. Lorsqu'il l'est, on perd 1 point de vie par flèche, ce qui peut nous laisser pour mort cette histoire...
Ça fight dans tous les sens ! Et les Indiens ne sont pas en reste, eux qui nous atteignent avec leurs flèches (dés relançables mais prise d’une flèche à chaque fois) restant devant nous tant que leur stock n’est pas épuisé. Lorsqu’il l’est, on perd 1 point de vie par flèche, ce qui peut nous laisser pour mort dans cette histoire…
Et le renégat Vulture Sam est le seul survivant de cette bagarre sans merci : il remporte donc la partie !
Et le renégat Vulture Sam est le seul survivant de cette bagarre sans merci : il remporte donc la partie !
Consultation des rôles de chacun et, une fois encore, Laurent sera notre sheriff ! Quant à moi, je serai hors la loi, donc je viserai l'élimination du sheriff avec mon ou ma partenaire non encore identifié...
Consultation des rôles de chacun et, une fois encore, Laurent sera notre shérif ! Quant à moi, je serai hors-la-loi, donc je viserai l’élimination du shérif avec mon ou ma partenaire non encore identifié…
Belle partie, à nouveau, avec identification assez rapide de ma part que je joue avec Eléna.
Belle partie, à nouveau, avec identification assez rapide de ma part que je joue avec Éléna.
Petite vue des 16 personnages proposés avec le jeu...
Petite vue des 16 personnages proposés avec le jeu…
Tiens donc : Laurent n'est pas le sheriff ! C'est moi qui m'y colle cette fois...
Tiens donc : Laurent n’est pas le shérif ! C’est moi qui m’y colle cette fois…
Les deux hors la loi remportent conjointement cette partie, ayant provoqué ma défaite, sous les yeux impuissants d'Eléna, qui bien que vivante, n'est pas désignée gagnante...
Les deux hors-la-loi remportent conjointement cette partie, ayant provoqué ma défaite, sous les yeux impuissants d’Éléna qui, bien que vivante, n’est pas désignée gagnante…

Durée de la partie : 1 heure pour les 3 manches – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la manche 1 :

Rôle Bilan
Laurent Shérif défaite
Éléna Hors-la-loi défaite
Tristan Hors-la-loi défaite
Ludo le gars Renégat victoire

Scores de la manche 2 :

Rôle Bilan
Laurent Shérif défaite
Éléna Hors-la-loi victoire
Tristan Renégat défaite
Ludo le gars Hors-la-loi victoire

Scores de la manche 3 :

Rôle Bilan
Laurent Hors-la-loi victoire
Eléna Renégat défaite
Tristan Hors-la-loi victoire
Ludo le gars Shérif défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le fun du jeu, sans prise de tête, avec des dés qui se marient bien avec le thème,
– La facilité de compréhension des textes inscrits sur les cartes,
– La possibilité d’y jouer à beaucoup, avec des objectifs asymétriques intéressants,
– La durée très raisonnable des parties : 20 minutes ce soir.

On a moins aimé
– Le rôle du shérif visiblement difficile à faire gagner à 4 joueurs,
– La trop grande facilité pour identifier les deux hors-la-loi à 4 joueurs.

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[31/10/2013] La Route du Verre, Bang the Dice Game X 3”

  1. je n’avais jamais pu accéder à une table ou réussir à suivre les explications de la route du verre à Essen, je suis bien content d’avoir l’atmosphère d’une partie.
    Il me faudra l’essayer 🙂

  2. Euh, au début, je ne voyait pas comment Eléna arrive a un tel score (j’ai pas vérifié les autres).
    Puis j’ai regardé l’image de son plateau et j’ai vu 3 par verres, je me suis demandé si tu n’avais pas une version bizarre du jeu.

    Mais en fait, vous avez joué avec le jeu avancé (avec les extensions de bâtiments) que je connais pas.
    Par contre, tu devrais inverser les termes… on parle de tours de production, 4 par parties.
    Chaque tour comprend 3 manches. La, tu parle des manches comme des tours, c’est un peu troublant.

    Et je trouve d’ailleurs la règle par clair sur ce point. Dans ma partie d’initiation, on a joué au final 9 tours….
    Oui, on avait compris qu’une manche consisté en un tour réel de jeu: choisir 5 cartes en en jouer 3.
    Alors qu’une manche, c’est juste l’action jouer une carte…

    Donc, pour nous, un tour, c’était 3 manches = jouer 9 cartes (et sélectionner les 15 cartes au final car les autres étaient défaussé)
    Bref, ça m’avait un peu dégoûté du jeu… surtout qu’un bug (rare) à été trouvé dans le jeu
    Mais au final, qui a gagné dans votre partie ?

    • Hello,

      C’est match nul parfait entre Laurent et moi. Quant aux termes, il faudra que je vérifie si les miens sont erronés, mais bon, on s’y retrouve quand même et on n’a jamais eu l’impression que certains pouvaient prêter à confusion en jouant.
      En tout cas, on s’est régalé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− six = 1