Alcazar

Type de jeu Parcours
Blocage
Topologie
Auteur
Editeur (année) Ravensburger (1978)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie 15 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – L’esthétisme
du jeu,
– Le pivotement des murailles sur leur axe,
– Le double-tranchant des murailles.
Les – – La possible pauvreté
des tactiques de jeu,
– La répétitivité des parties.
Configuration idéale 2 joueurs
Note subjective 14 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(42 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Alcazar était l’un des jeux assez anciens que j’avais
raté à Essen en 2002, aussi je l’avais mis sur ma liste d’achats
en cas de gros coup de bol à l’occasion. Il est vrai que l’esthétisme
du jeu et la simplicité de ses règles interpelle le joueur qui
someille en moi…
Qu’en est-il précisément, maintenant
que la petite boîte carrée, édition Ravensburger, est rentrée
dans ma ludothèque ?

Dans ce pur jeu de blocage,
chaque joueur essaie de déplacer son roi jusqu’à l’extrémité
diagonale du petit plateau, tout en tentant d’emprisonner le roi adverse à
l’aide des murailles qui ne peuvent que pivoter sur leur axe. A son tour, le
joueur actif réalise une seule action : déplacer son roi d’une
case orthogonale ou faire pivoter une muraille sur son axe de l’angle qu’il
souhaite ou qu’il peut opérer (90°, 180° ou 270°). Et c’est
tout !
Le premier joueur qui réussit à atteindre l’une des deux conditions
de victoire remporte la partie.

On pourrait croire qu’il
est simple de jouer à Alcazar, et on aurait raison ! Mais est-ce vraiment
si simple, lorsque l’on mesure que les capacités de déplacement
des murailles sont franchement limitées et qu’il suffit d’un rien pour
en entraver les rotations (une autre muraille, un roi, …). De plus, chaque
muraille que vous manipulez pour tenter de bloquer votre adversaire risque de
se retourner contre vous par la suite. Il faut donc être très prudent
et se ménager des espaces vacants au cas où. La clé du
jeu doit d’ailleurs résider dans l’anticipation topologique de la configuration
: le joueur qui sait s’ouvrir des espaces a toutes les chances de l’emporter
à terme.
Sympathique. Un peu répétitif, quelques craintes de tactiques
limitées, mais globalement sympathique.

2 commentaires à propos de “Alcazar”

  1. Bonjour
    J’ai possédé ce jeu et l’ai perdu lors d’un déménagement.
    Je le recherche et souhaiterais l’acquérir.
    Merci pour votre aide et l’article très interessant sur ce jeu.
    Cordialement
    Jean Racary

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf + = 10