Arcanor

Type de jeu Refexion abstraite
Placement
Auteur Michaël Aguilar
Editeur (année) Grand V (1994)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie De 15 à 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème Inapproprié
Qualité des mécanismes
Les + – Le matériel somptueux,
– L’originalité du recouvrement des pièces.
Les – – Les trop grands efforts
de mémoire,
– Les tactiques imparables.
Configuration idéale 2 joueurs
Note subjective 14 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 5 et 10
Illustrations Dessus de la
boîte (32 Ko)
Aides de jeu Règle

Critique générale
Jeu de réflexion pure, Arcanor fait partie de la
famille des jeux nouvelle génération, du type Quarto, Corridor,

Celui-ci, sous une fausse austérité, contient bel et bien, comme
ses cousins, un mécanisme particulièrement novateur et ingénieux
: la « poupée russe ».

Le principe est le suivant : chaque joueur possède
des pièces creuses de 4 tailles différentes et emboîtables,
qu’il doit s’efforcer d’amener sur la dernière ligne du côté
de l’adversaire.
La technique de déplacement est simple : une case à chaque tour.
Pour gêner l’adversaire, on peut lui « recouvrir » (avec une pièce
de taille immédiatement supérieure) une pièce, ce qui l’empêchera
de la déplacer jusqu’à ce qu’elle soit découverte.
Pour se défendre, on peut recouvrir ses propres pièces de la même
manière.
Mais, en toute logique, ce sont les pièces les plus petites présentes
sur la ligne adverse qui rapporte le plus de points… et il faut 12 points
pour gagner (la plus grosse pièce : 1 point, la plus petite : 4 points).

Très subtil, ce jeu demande une attention
de tous les instants, car une fois recouvertes, les pièces sont très
difficiles à localiser, et il n’est pas autorisé de soulever les
grosses, à moins d’accepter que l’adversaire prenne connaissance du dessous
par la même occasion. La mémoire est mise à rude épreuve
!

Un excellent jeu pour ceux que les jeux abstraits
ne rebutent pas ; plus tactique que le Quarto par exemple, il plaira à
tous ceux qui aiment se tordre les méninges…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + = 4