Attrape-moi !

Type de jeu Rapidité
Fun
Auteur
Editeur (année) Ravensburger ()
Nombre de joueurs 2 – 6
Durée de partie De 15 à 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le fait de jouer à
un vrai jeu à la c__,
– Le délire frénétique qui peut s’emparer des joueurs,
– Le système de jetons de récompense dans une règle
pour « grands ».
Les – – La très grande
difficulté pour le chat d’attraper les souris (on en a des réflexes
à 30 ans…),
– Les queues retors des souris qui ont tendance à s’enrouler au
mauvais moment.
Configuration idéale Le maximum pour le fun
Note subjective 14 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (34 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
L’une des modes ludiques actuelles est de jouer aujourd’hui
à des jeux que l’on jouait étant enfant. Je pense au fameux Fou
Volant, dont les ambassadeurs toulousains sont les plus éminents représentants
nationaux, comme à ce fameux Attrape-moi ! aussi idiot que délirant,
et que chacun ne peut pas oublier une fois qu’il y a joué une fois !
D’ailleurs, mon ami Drax, le président de Joc’Ere, était venu
aux Rencontres du Web Ludique en septembre, avec une version bois et pierres
de verre de ce jeu, où les souris étaient des moutons et le chat
un loup…

Dans la version de ce jeu,
prévu pour des enfants de 5 ans (ou de plus de 20 ans comme dirait un
internaute que je ne citerai pas 😉 tous les joueurs moins un prenne une souris
qu’ils vont tenter de sauver du chat, représenté par une sorte
de gobelet rouge que le dernier joueur prend. Un dé coloré est
jeté et selon la couleur qui sort, le chat doit essayer de capturer sous
son gobelet la souris désignée, celle-ci, bien entendu, devant
tenter de s’échapper avant que le gobelet ne s’abatte sur elle. Si le
chat réussit son méfait, il est renforcé dans son rôle
et le conserve, sinon, le joueur qui manipulait la souris victorieuse devient
le nouveau chat, et c’est reparti pour un nombre de manches indéterminées.
Les autres souris, non concernées par le tirage du dé, ne doivent
pas bouger d’un centimètre de la table sous peine de disqualification.
Et c’est tout, mais cela ne va pas bien loin…

Dans la version niveau 2
de ce jeu, pour adultes (euh…), chaque joueur dispose d’un capital de jetons
qui va évoluer en fonction de sa réussite dans son rôle
de chat et/ou de souris. Un joueur victorieux est récompensé d’un
jeton par le joueur perdant, et tout joueur qui déplace sa souris sans
raison alimente également le joueur chat.
Voilà, ce tout petit aménagement des règles offre un aspect
un peu plus tactique et sérieux au jeu, sans pour autant l’alourdir inutilement.
Il en ressort un jeu absolument débile, mais bigrement efficace.

Un jeu pour grands enfants,
mais dont les réflexes en tant que souris réduisent beaucoup les
chances du malheureux chat, souvent réduit à la portion congrue…
A part ça, on se marre et c’est bien là l’essentiel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− quatre = 1