Billabong

Type de jeu Calculs
Parcours
Auteur Eric Solomon
Editeur (année) Franjos (2002)
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie De 20 à 45 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – La superbe qualité
d’édition de ce jeu,
– Le système amusant de sauts en cascade permettant parfois de
jolis coups,
– La rapidité des parties (si les joueurs ne réfléchissent
pas trop).
Les – – La longueur des parties
(si les joueurs sont des forcenés de l’optimisation),
– Le côté un peu trop abstrait du jeu.
Configuration idéale 3 ou 4 joueurs pour le nombre de coups possibles
Note subjective 13 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (22 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Billabong est un jeu de course de kangourous au matériel
superbe, comme toujours chez cet éditeur, et au système de jeu
éminemment abstrait. Le but du jeu est d’être le premier à
faire réaliser à son équipe de 5 kangourous un tour complet
autour d’un point d’eau, baptisé le Billabong. Mais ce n’est pas si facile
et ne gagne pas forcément le kangourou à la corde ou celui qui
s’isole devant…

Dans ce jeu, on commence
par disposer à tour de rôle ses kangourous où on le souhaite
sur le plateau, sachant qu’il faut qu’un kangourou pase 2 fois par dessus la
rivière pour terminer son tour de piste (soit on se met prêt et
on avance peu vite, soit on se met plus loin et on essaie de sauter par-dessus
les kangourous placés devant). Puis, à tour de rôle, chaque
joueur déplace un de ses kangourous, soit d’une case vide adjacente,
soit en le faisant sauter par dessus un ou plusieurs kangourous successifs (un
peu comme aux Dames Chinoises). Le principe est simple et on ne peut plus logique
: on saute à égale distance du kangourou que sa position de départ,
les cases intermédiaires doivent être libres, on peut poursuivre
ses sauts si on respecte toujours ces contraintes. Ainsi, parfois, on peut arriver
à faire le tour complet du Billabong en 1 coup ! En général,
on jubile alors…
Le premier qui fait franchir la ligne à ses 5 équipies gagne la
partie.

Billabong est un bon p’tit
jeu familial, à pratiquer sans prise de tête et qui ne déroute
pas trop le joueur occasionnel habitué aux jeux abstraits classiques.
Il est, par contre, très mignon avec ses gros kangourous de bois et les
parties ne sont en général pas tristes, si les joueurs ne se prennent
pas trop au sérieux (ne pas passer 3 plombes à réfléchir
car sinon on tue le plaisir de ce jeu).
Encore une jolie production réussie de chez Franjos !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − huit =