Brouhaha

Type de jeu Ambiance
Défausse
Auteur Jean-Marc Pauty
Editeur (année) Cocktail Games (2004)
Nombre de joueurs 3 – 42
Durée de partie De 20 à 45 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les graphismes de toute
beauté,
– La possibilité de jouer avec de petits enfants,
– La variante pour 42 joueurs dans le noir.
Les – – Le côté
très hasardeux de la carte choisie,
– Les blocages possibles lorsque l’on passe à son voisin une carte
dont l’autre est éliminée,
– Taper au centre de la table 😉
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective 12 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (33 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Brouhaha est l’un des jeux les plus déjantés
sortis en cette année 2004, à la fois jouable par des enfants
entre eux, et des adultes « attardés » ou en manque de prouesses
« débiles »….

Dans ce jeu, chaque joueur dispose d’autant de cartes
que ses voisins, par exemple 7 à 6 joueurs, et il doit s’en débarasser
au plus vite en comptabilisant un point par carte qu’il parvient à glisser
dans son butin. Pour ce faire, un système très simple et ô
combien attractif pour les gamins : on choisit l’une de ses cartes faca cachée,
chacun imite alors le cri de l’animal représenté sur sa carte
et si 2 personnes pensent qu’ils ont le même animal ils doivent taper
ensemble au centre de la table. Si, effectivement, leurs 2 cartes correspondent,
ils placent leur carte dans leur butin respectif, sinon on reprend sa carte
et on attaque un nouveau tour après avoir passé une carte face
cachée à son voisin de gauche.
Histoire de perturber cet équilibre qui se créé progressivement
(21 paires d’animaux), il existe 3 cartes chasseurs qui permettent aux joueurs
qui les placent devant eux d’imiter le cri de l’animal de leur choix, en général
l’un de ceux que les autres joueurs sont en train de pousser. Si 2 joueurs,
dont le chasseur, tapent au centre de la table, seul le chasseur rapportera
un point à son propriétaire, l’autre carte étant éliminée
du jeu, occasionnant du même coup une paire « morte » (l’autre
animal ne pourra jamais trouver son alter-ego).

Brouhaha, qui rappelle le Mistigri par son obligation
de constituer des paires et la passation de cartes entre joueurs, est clairement
un jeu d’ambiance qui fonctionne à merveille avec les plus jeunes. Entre
adultes, ou entre adultes et enfants, on assiste alors à une sorte de
représentation spéciale où il est assez désopilant
de voir le papy pousser le cri du cochon, pendant que des gones de quelques
ans s’essaient à celui du loup ou du hibou…
Il existe une variante pour 42 joueurs, qui se joue dans le noir et en extérieur
de préférence, où chaque participant ne possède
qu’une carte et où il s’agit de faire au plus vite pour retrouver l’âme
sœur. Mise en place lors des Rencontres Ludopathiques 2004, cette version du
jeu a semblé récolter un immense succès. Il faudra, à
l’occasion, que je m’y essaie également, en pleine forêt pour l’ambiance…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × un =