Captures

Type de jeu Prise
Calculs
Auteur
Editeur (année) MB ()
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie 30 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – L’originalité
du mécanisme de prise,
– Le côté très kitsch du jeu.
Les – – La froideur générale
du jeu,
– Le rôle trop important joué par les joueurs qui n’ont plus
de léopard sur le plateau,
– L’écart de points entre un léopard attrapé et ceux
que l’on conserve sur le plateau.
Configuration idéale 4 pour les intéractions
2 pour éliminer le problème des tierces personnes
Note subjective < 10
Nombre de parties effectuées De 1 à 5 parties
Illustrations Dessus de la boîte
(34 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Parmi les jeux que François a déniché
en vide-greniers et qu’il présente sur son
site
, figure un certain Captures, un jeu de prise de léopard assez
séduisant.
Le but de ce jeu est de réussir à sauver des prises adverses les
léopards à sa couleur, tout en capturant le maximum de ceux de
vos adversaires. Pour réaliser les fameuses prises, on utilise un cube
coloré dont l’un des côtés est absent. Ainsi, lorsque celui-ci
est déplacé sur le plateau, il pivote sur l’un de ses côtés,
comme le ferait une caisse que l’on pousse en la basculant pour la faire avancer.
Un léopard est capturé lorsqu’il se trouve sur la trajectoire
d’un cube adverse et que celui-ci se présente sous son côté
ouvert. Astucieux et original système, qui me rappelle le jeu Dockers
que présentait Philippe Leurquin lors du festival de Besançon
en 2002.
Deux types de cases spéciales perturbent la bonne marche des cubes menaçants
:
– Les cases bleues permettent de déplacer un de ses léopards d’une
case au lieu de déplacer son cube,
– Les cases avec un cercle colorée permettent de faire pivoter son propre
cube de 90° sans changer de case.
Le vainqueur sera celui qui aura le plus de points lorsqu’un seul joueur sera
représenté par ses léopards sur le plateau, sachant qu’un
léopard rapporte 6 points en fin de partie s’il est encore présent
et que tout léopard capturé à un adversaire rapporte 1
point.

Il résulte de cette
règle de jeu assez simple, un jeu d’une assez grande originalité
et d’une assez grande finesse. Faut-il cibler ses attaques sur un adversaire
ou vaut-il mieux essayer de mettre à l’écart ses propres léopards
? Faut-il répartir ses prises ou tenter d’éliminer tous les léopards
d’un même joueur ? Comment réagira ce dernier lorsqu’il ne lui
restera plus que son cube ? …
Cependant, le jeu s’avère décevant pour diverses raisons, dont
l’une, assez subjective, semble être une grande froideur rendue par le
déroulement des parties. La seconde raison, plus objective, se situe
dans des situations désagréables à jouer, lorsque un ou
plusieurs joueurs sont déjà éliminés (au niveau
des léopards) : toute prise qu’ils feront sera préjudiciable à
l’un ou l’autre des joueurs, ce qui signifie, le plus souvent, que le vainqueur
sera désigné par une tierce personne ! Pas très amusant,
surtout que l’écart de points accordés pour un léopard
encore en course et un léopard capturé est de 5 points ! Autant
dire que le vainqueur est obligatoirement celui qui a encore un léopard
en course…
Moyen, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = sept