Carcassonne Die Jäger & Sammler

Type de jeu Construction
Placement
Auteur Klaus-Jürgen Wrede
Editeur (année) Hans Im Gluck (2002)
Nombre de joueurs 2 – 5
Durée de partie De 1 heure à 2 heures
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – La diversité
de marquage de points,
– L’utilisation des huttes sur les réseaux de rivières,
– L’intérêt des pépites d’or,
– L’annulation des gibiers par les tigres à dents de sabre,
– L’esthétique générale du jeu.
Les – – La durée du jeu
mal évaluée sur la boîte,
– Le côté touffu des illustrations et les pions qui recouvrent
les animaux des tuiles,
– Le faible rendement des forêts achevées.
Configuration idéale Très tactique à 2 ou 3, plus aléatoire mais plus
riche à 4 ou 5.
Note subjective 15 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la
boîte (49 Ko)
Aides de jeu Règle du jeu en VF traduite par Philibert et mise en page par Rody
et moi-même (729 Ko)

Critique générale
Sachant que je place Carcassonne
première version
au panthéon des meilleurs jeux de société
existants, je ne pouvais pas revenir d’Essen sans une boîte de Carcassonne
2 dans mes bagages… Une magnifique petite boîte verte, contenant un
ensemble de tuiles marrons au dos, et un livret de règles germaniques
visuellement très élaborées.

Le jeu ne révolutionne
pas le premier Carcassonne, ce
qui soit dit en passant aurait été franchement dommage, mais apporte
des aménagements et des innovations extrêmement bien pensés
:
– Les routes deviennent ici des rivières et les villes deviennent des
forêts : aucune modification notable,
– Les points marqués pour une rivière achevée correspondent
au nombre de sections plus le nombre de poissons présents aux extrémités
(nouveauté),
– Les points marqués pour une forêt achevée correspondent
à 2 fois le nombre de sections plus 2 points par coin à champignons,
– Si une forêt contenant au moins une pépite d’or est achevée,
le joueur qui la termine pioche une tuile de bonus qu’il doit placer immédiatement
(nouveauté),
– Il est possible de placer des partisans dans les prairies et des huttes sur
les réseaux de rivières (nouveauté),
– En fin de partie, les réseaux de rivières rapportent autant
de points qu’il y a de poissons et les prairies rapportent autant 2 fois le
nombre d’animaux chassés présents, sachant que chaque tigre à
dents de sabre élimine un gibier (nouveauté).

Très clairement,
le jeu présente des subtilités remarquables qu’il conviendra de
mesurer au fur et à mesure des nombreuses parties que cette petite boîte
va nous réserver.
Je pense que ce jeu se situe au niveau de Carcassonne + extension, car il est complexe en terme de choix à faire, nécessite
de bien détecter les opportunités les plus lucratives et requièrent
d’anticiper sur les décomptes de fin de partie (sources de très
nombreux points).

A noter que je propose en téléchargement la règle en VF de ce jeu et très prochainement une aide de jeu qui résumera les aménagements rendant celui-ci plus stratégique et la répartition des tuiles (trame identique à la version 1 de Carcassonne).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − 6 =