Der Grosse Gallier

Type de jeu Bluff
Gestion de main
Optimisation
Auteur Wolfgang Kramer
Editeur (année) Clementoni (2001)
Nombre de joueurs 2 – 6
Durée de partie De 45 minutes à 1 heure 30
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les seuls moyens de gagner
des jetons sont de deviner le bluff de quelqu’un ou d’avoir bluffé
soi-même sans être repéré !
– L’excitation emmagasinée puis libérée lorsqu’après
avoir annoncé un total de 18 (en ayant misé 6 ou 7) vous
remportez un tournoi en empôchant en plus un jeton !
– Le côté verso des cartes à la couleur du tournoi,
perturbant à cause des jokers,
– Le fait que les points marqués par le dernier joueur soient doublés.
Les – – La relative répétitivité
du jeu,
– L’esthétique douteuse du jeu (graphisme, plateau, …),
– Les cases spéciales de la piste de scores,
– La fréquence des accusations contre les mêmes joueurs (à
2 ou 3 joueurs).
Configuration idéale 6
Note subjective 11 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la
boîte (49 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Lorsque j’ai rencontré Clementoni à Essen
en octobre, Massimo Pirchio m’offrit une boîte de Der Grosse Gallier afin
que j’en établisse une critique sur mon site, sachant que j’avais déjà
produit celle de Wild Life, un jeu
de Kramer que j’avais tout particulièrement appriécé.
Qu’allait-il en être pour Der Grosse Gallier, un jeu à la réputation
modeste et contreversée, mais un Kramer malgré tout, ce qui me
semble être un gage de qualité, voire un label
inattaquable…

Dans ce jeu « Le grand
gaulois », les joueurs représentent des héros gaulois qui
participent à des tournois tous plus loufoques les uns que les autres
(chasse au sanglier, grimper aux arbres, course à dos d’âne, …),
qui ne sont que des prétextes à un jeu de gestion de main et de
bluff. En effet, chaque tournoi est matérialisé par un set de
cartes d’une couleur donnée et les joueurs, lorsqu’un tournoi vert par
exemple survient, doit jouer face cachée autant de cartes vertes qu’il
le souhaite, en sachant qu’il n’y a qu’un seul tour de pose.
Il est possible d’ajouter des éventuels jokers, colorés en violet,
issus d’une autre couleur de tournoi. Dans ce cas, par exemple, il n’est pas
rare de voir un joueur poser sur la table un paquet de cartes composé
de 2 cartes vertes, 1 carte orange et 1 carte jaune… Le joueur est censé
annoncer la valeur totale des cartes ainsi jouées, mais il a parfaitement
le droit d’annoncer une valeur différente de celle misée. Par
exemple, il annonce 18 alors qu’il n’a misé que 12…
Chacun procède de même et l’un des joueurs (celui qui a misé
le moins) est nommé l’accusateur pour ce tour : sa fonction est de repérer
si quelqu’un a bluffé et s’il a des soupçons de désigner
quel joueur semble le plus visé. On assiste alors à un jeu de
regards terriblement intéressant et une fois son choix établi,
le joueur incriminé retourne ses cartes. S’il n’avait pas bluffé,
rien ne se passe, par contre, s’il avait annoncé une valeur différente
de la réalité, il est disqualifié pour ce tournoi et l’accusateur
gagne un jeton de tournoi en récompense de ses talents !
Dans l’ordre décroissant des valeurs annoncées, chaque joueur
retourne alors ses cartes et les joueurs gagnent des points de victoire et des
jetons (seulement les bluffers non détectés).

Le bluff est l’essence même
du jeu. Une maîtrise de soi est fondamentale pour réussir à
tromper ses adversaires (nécessaire pour récupérer de précieux
jetons jokers) et une bonne observation des réactions des autres joueurs
n’en est pas moins utile pour repérer les éventuels bluffeurs qui
ne manqueront pas de s’attabler avec vous.

Un curieux jeu de Kramer, totalement déroutant
et original, mais on a l’habitude d’être surpris avec cet auteur… Der
Grosse Gallier ne plaira pas à tout le monde, car c’est un jeu de bluff
à 99 % agrémenté d’une toute petite dose de gestion de
main et d’optimisation calculatoire (quand on doit utiliser ses jetons jokers).
Sympa, mais à ne pas jouer tous les jours, et pas avec n’importe qui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− deux = 7