Die Händler

Type de jeu Mise cachée
Placement
Négociation
Gestion
Auteur Wolfgang Kramer, Richard Ulrich
Editeur (année) Queen Games (1999)
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie De 1 heure 30 à 2 heures 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – La qualité époustouflante
du matériel,
– Le rôle du chargeur de wagonnet,
– Les habiletés spéciales différentes selon les joueurs
(à la Cosmic Encounter),
– Le principe d’achat et de vente à peu de joueurs,
– Le fait que le joueur qui ne peut pas payer les frais liés à
son rang recule sur l’échelle sociale jusqu’au rang qu’il peut
payer,
– Le fait de ne pas pouvoir monter dans l’échelle sociale si on
a un crédit en cours,
– Le fait qu’un joueur perd la partie s’il lui reste une carte crédit
devant lui en fin de partie.
Les – – Le principe d’achat et
de vente à 4 joueurs (chaos lié aux choix secrets et ajustements
liés aux habiletés spéciales),
– Le fait que la partie soit déjà terminée alors
qu’on a l’impression que l’on vient de commencer à vendre des denrées.
Configuration idéale 2 ou 3 joueurs pour le contrôle sur le jeu
Note subjective 18 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(26 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Certains jeux vous titillent alors que vous ne parvenez
pas à mettre la main sur un exemplaire et cela est vraiment stressant.
Die Händler fait partie de cette catégorie de jeux que j’ai cherché
à me procurer pendant de longs mois, depuis Essen 2002 précisément,
date à laquelle j’avais laissé le seul exemplaire visible sur
le salon à un Spiel Antikitariat (ou approchant 😉
Il aura donc fallu attendre le mois de février 2004 pour que je réussisse
à dénicher un exemplaire de ce jeu, et ceci grâce à
ma boutique de jeux préférée, bien entendu le relais Descartes
de Lyon, qui a pu me proposer leur boîte de démonstration. Youpi
! Content le gars…

Die Händler est un
jeu de Wolfgang Kramer et Richard Ulrich, peut-être l’un des moins connus
du génial auteur allemand, maintes fois récompensé. Sorti
en 1999 chez Queen Games, alors une maison d’édition de petite envergure,
Die Händler est un pur bijou des jeux de négociation et de gestion.
Le seul auquel il me fait penser (ambiance, manière de jouer) est Löwenherz,
excusez du peu (c’est quand même mon jeu préféré…).
Dans ce jeu, les joueurs incarnent des marchands qui doivent s’élever
dans l’échelle sociale, tout en amassant de précieux capitaux
au cas où leur renommée ne pourrait les départager. Nous
sommes en présence d’un jeu très riche, où il faut gérer
avec altruisme et son argent, et les denrées à acheter et à
convoyer, et les déplacements de wagonnets, et les taux de vente, et…
on n’en finit pas de devoir intégrer des paramètres subtils à
sa réflexion.

Concrètement, lors
d’un tour de jeu, on réalise successivement 6 phases qui peuvent se décrire
comme suit :
– Phase 1, achat de denrées : chaque joueur peut acheter jusqu’à
3 denrées qu’il place sur ses entrepôts dans les villes de la carte
(le prix d’achat fluctue tout au long de la partie),
– Phase 2, chargement des wagonnets : chaque wagonnet vide présent dans
une ville sera chargé par le joueur qui réalisera la mise à
poing fermé la plus élevée. Il placera jusqu’à 3
denrées du même type lui appartenant, puis il négociera
avec les autres joueurs pour charger leurs propres denrées, à
condition qu’elles ne soient pas les mêmes que lui et qu’il n’y en ait
pas plus de 2 par joueur,
– Phase 3, mouvement des wagonnets : chaque joueur utilise l’un de ses jetons
(1, 2, 3 ou 4) pour faire avancer l’un des wagonnets dans le sens de sa marche.
S’il l’un d’entre eux entre en ville, il y reste. Si le pion messager est atteint,
une carte d’influence verte est choisie par le joueur concerné,
– Phase 4, modification des taux : chaque joueur indique sur une roue de positionnement
jusqu’à 2 denrées dont il veut faire monter le taux d’un rang.
Les choix sont révélés simultanément et, au besoin,
les taux basculent de la valeur la plus haute à la plus faible (cercle),
– Phase 5, vente des denrée : pour chaque wagonnet arrivant dans une
ville, on vend toutes les marchandises, avec un éventuel bonus en fonction
de la fabrication ou non de la denrée dans la ville en question,
– Phase 6, entretien et changement de statut social : chaque joueur paie les
frais d’entretien liés à son rang (plus on est haut dans l’échelle
sociale, plus les frais sont importants) puis décide s’il veut accroître
encore sa position (de plus en plus honéreux quand la partie progresse).
Puis un nouveau tour commence, jusqu’à ce que 6 à 8 villes aient
été visitées par les wagonnets, ce qui met fin à
la partie. Le joueur le plus haut socialement est le vainqueur, départagé
éventuellement par la quantité d’argent en caisse (dans un sac
de toile individuel).

Die Händler n’est pas
un jeu léger, vous l’aurez compris, surtout que je n’ai pas décrit
ci-dessus les très nombreux points qui génèrent une saveur
inimitable au jeu (avancée du messager, cartes d’influence, …). Juste
pour vous mettre l’eau à la bouche : sachez que chaque joueur dispose
pour l’ensemble de la partie de 2 habiletés spéciales qui lui
sont propres et qui rappellent indubitablement le fameux Cosmic
Encounter
. Imaginez : vous avez le pouvoir de déplacer un wagonnet
de 2 cases ou deux wagonnets d’une case en plus de vos jetons de déplacement,
ou encore : vous payez, quel que soit les taux, toutes vos denrées pour
100 ducats, … Génial et très porteur de variété
dans les parties.
Seul bémol, à mon avis : le système de modification des
taux peut apparaître comme un tantinet aléatoire puisque, à
4 joueurs, chacun va indiquer jusqu’à 2 denrées (éventuellement
2 fois la même) qui vont monter. Comment prévoir ce qu’il va arriver
? En lisant dans les yeux de vos partenaires ? En essayant de faire des choix
inattendus ? Bref, on reste un peu sceptique si le nombre de joueurs est important.
A 2 joueurs, ce n’est pas un problème, reste à voir à 3
ou, pire, à 4…

Die Händler est l’un
des jeux que j’attendais et… je ne suis pas déçu du résultat
: grandiose ! Bravo Mr Kramer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq + 8 =