Druiden Walzer

Type de jeu Placement
Calculs
Auteur Michael Rieneck
Editeur (année) Kosmos (1999)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie Environ 45 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – L’impression générale
très déroutante,
– L’esthétique du matériel.
Les – – L’impossibilité
de bâtir une stratégie : toute les phases de réflexion
servent uniquement à visualiser ce qu’il pourrait se passer ce
même tour,
– La place prépondérante du hasard.
Configuration idéale 2 (on n’a pas le choix !)
Note subjective < 10
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la
boîte (58 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Druiden Walzer est un jeu de la gamme des jeux pour 2 joueurs,
édité par Kosmos et non traduit en français par Tilsit.
Au sein de cette gamme, j’avoue avoir trouvé en ce jeu un thème
accrocheur et une mécanique très originale (un peu comme dans
le cas de Das Riff du même éditeur).

Chaque joueur représente un culte druidique
qui doit réussir à convertir 2 arbres sur les 4 de son adversaire.
A son tour de jeu, le joueur peut jouer une carte d’esprit lui permettant de
faire danser les esprits en fonction de la valeur de la carte jouée,
du sens de rotation indiquée sur cette carte et de la valeur inscrite
sur l’arbre au pied duquel est joué la carte. Par exemple, si vous jouez
une carte d’esprit de valeur 3 avec un sens de rotation inverse des aiguilles
d’une montre au pied d’un arbre de valeur 1, il se produira une danse où
toutes les cartes de valeur 3 se déplaceront dans le sens inverse des
aiguilles d’une montre d’une place. Ensuite, il suffira de résoudre les
conflits entre druides de même couleur, exceptée celle du druide
présent dans l’arbre au pied duquel a été joué la
carte. Les conflits se résolvent très simplement : on consulte
la valeur de la carte d’esprit de l’arbre où se trouve le druide, la
plus forte l’emporte. On place alors un marqueur du culte sur l’arbre perdant.
Un arbre est converti dès lors qu’il est recouvert de 6 marqueurs adverses.
Le joueur peut également se défausser d’une carte de sa main ou
présente au pied d’un de ces arbres.
Il peut enfin préférer déplacer l’un de ses 3 druides sur
le seul arbre non fréquenté par un druide de son culte.

Voilà exposées les règles de
ce jeu, et on convient aisément qu’elles ne sont pas simples en première
lecture !

Au final, Druiden Walzer est un jeu très
déconcertant, qui ne semble pas autoriser l’élaboration d’une
vraie stratégie, puisque les danses d’esprit modifient en permanence
la disposition des cartes sur la table.
Ce jeu laisse une très curieuse impression d’innovation difficile à
appréhender et à laquelle on n’a pas forcément envie de
revenir souvent (bonjour le mal de tête : les cartes tournent dans tous
les sens tout le temps ! Il ne faut pas avoir le mal de mer…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 × six =