Dschunke – das Legespiel

Type de jeu Placement
Construction
Auteur Michael Schacht
Editeur (année) En téléchargement (2003)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie 30 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Disposer d’une suite
à Dschunke,
– Le côté tactile du jeu,
– L’utilisation de la 3ème dimension et les escaliers que l’on
peut construire,
– La portabilité du jeu.
Les – – La part de hasard non
négligeable (la position des rats dans la pioche est cruciale et
un tirage miraculeux de denrées en fin de partie aussi),
– La difficulté de bâtir une tactique dès l’entame.
Configuration idéale 2 joueurs
Note subjective 14 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (19 Ko)
Aides de jeu Traduction de la règle en français (pdf)

Critique générale
Dschunke das legespiel est l’excellente surprise de ce début
d’automne : Michael Schacht, l’auteur allemand qui monte, nous propose en téléchargement
libre un jeu dérivé de son excellent Dschunke,
à fabriquer soi-même !
Ni une, ni deux, dès que j’ai eu connaissance de cette information (merci
Tric Trac ;-), je me suis
lancé dans la traduction
française de la règle
et dans la séance de bricolage
associée à la création de ce petit jeu de tuiles, déjà
fort séduisant rien qu’à l’écran…

Une fois ces étapes
franchies, nous y avons joué. Alors kezako ?
Dans ce jeu, les 2 adversaires essaient d’empiler des palettes de denrées
alimentaires (sacs de riz, épices, aubergines, poissons) à leur
couleur, tout en regroupant celles de même type et en laissant visibles
le maximum. Chaque joueur, à son tour (excepté le premier et le
dernier), place les deux palettes qu’il aura piochées, sachant qu’il
peut ainsi se retrouver à devoir placer des denrées de son adversaire
ou à lui. Comme certaines tuiles contiennent des rats, et que ceux-ci
apportent des points de pénalité au joueur qui ne les aura pas
dissimulés en fin de partie, il est parfois très difficile de
savoir ce qu’il vaut mieux faire :
– Recouvrir des denrées adverses ?
– Essayer de grouper ses propres denrées ?
– Dissimuler rapidement ses propres rats ?

– Placer les rats adverses de manière difficilement recouvrables ?
– Tenter de placer ses denrées sur les bords et/ou en altitude (en formant
des escaliers ?)
– …
Deux contraintes majeures pour le placement des palettes : il est interdit de
superposer à l’identique deux palettes et de réaliser des placements
en équilibre.

Le jeu s’arrête immédiatement
lorsque toutes les palettes ont été placées et le joueur
ayant le plus de points gagne la partie. Les points attribués sont fonction
du nombre de denrées de même type qui sont adjacentes et il y a
un effet multiplicateur (comme le nombre de cases dans le Lièvre
et la Tortue
) : 3 points pour 2 denrées, 6 points pour 3, 10 points
pour 4, … Il faut donc essayer de réaliser des connexions nombreuses
de la même denrée. mais comme on pioche aléatoirement deux
palettes, on n’est jamais certain de pouvoir poursuivre dans la voie que l’on
s’est fixée.

Le jeu est agréable,
sans être très abouti : en effet, le hasard est beaucoup trop présent
pour un jeu de placement comme celui-ci. Si vos rats sortent rapidement, vous
pourrez tranquillement les recouvrir, mais s’ils sortent à la fin, bon
courage… De la même façon, si votre adversaire a la chance de
piocher une palette particulièrement lucrative en fin de partie, vous
ne pourrez pas l’empêcher de réaliser une « grosse » connexion
qui lui fera gagner la partie.

Je pense que ce jeu mérite
largement d’être fabriqué par chacun, mais qu’il faut ajuster les
règles, comme suit :
– Les rats doivent être placés aléatoirement dans le
tiers central de la pioche,
– Le premier joueur place 2 tuiles, mais en fin de partie, les joueurs en placent
1 seule chacun (voir ci-dessous),
– Les joueurs choisissent en début de partie une tuile chacun qu’ils
posent face visible devant eux : ce sera la dernière qu’ils placeront
à la fin de la partie.

Ces aménagements sont bien entendu à tester mais ils ne pourront
qu’être bénéfiques à l’intérêt de ce
jeu très tactile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = sept