[Essen 2022] Je n’y étais pas mais… ;-)

Cet article ne vous parlera pas du Salon d’Essen 2022 puisque je n’y étais pas ! Oui, forcément, je ne peux pas vous apporter mon éclairage sur cette grande Messe de la chose ludique, mais je vais quand même vous proposer cet article afin de vous présenter les quelques jeux que j’ai pu me faire rapporter de là-bas (la Mecque ludique ne l’oublions pas !) et ceux que j’ai reçus également en parallèle du salon.
Évidemment, tous ces jeux seront bientôt décortiqués dans tous les sens au travers de mes traditionnels comptes-rendus de parties… Là, c’est juste un amuse-bouche en quelque sorte… 😉

THE colis envoyé directement depuis le SPIEL 2022 !!!
Cette année, n’allant pas Essen, j’avais trouvé un gars en or pour se charger d’aller récupérer des boîtes en mon nom, enfin au nom de mon site pour être plus précis. Ce gars en or, que je félicite encore une fois par le biais de cet article donc, c’est Florent Coupeau, le responsable de la maison d’édition Nuts Publishing ! Oui, un gars en or, parce que franchement :
– Arpenter le salon en tout sens,
– Faire des queues parfois monstrueuses,
– Se pointer chez d’autres éditeurs que lui-même pour que je puisse parler d’autres jeux que les siens,
– M’avancer quelques deniers,
– Se charger d’empaqueter le tout et de me faire envoyer ce paquet de 12.1 kg via la plateforme dédiée sur le SPIEL,
– Et tout ça avec le sourire et la bonne humeur !
Oui, ce n’est vraiment pas donné à tout le monde ! Super grand merci à toi Florent !!!
12 jours après avoir été préparé outra-Rhin, voici que le précieux sésame a rejoint mes pénates !!! Trop hâte de l’ouvrir moi… 😉
Scotch déchiré, 4 rabats redressés, magie de la découverte du dessus du panier : Findorff de Friedemann Friese ! Ça commence bien…
Et voici donc mon butin final de cet Essen 2022, avec de gauche à droite en gros :
– Deux jeux Mandoo Games : Donkey Bridge, une réédition de Eselsbrücke sorti en 2011, et Zoople, un jeu d’équilibre absolument magnifique, que j’avais repéré sur la liste des jeux qui devaient sortir…
– En-dessous, trois nouveautés Djeco dans la gamme Sologic : Pentamino, avec des animaux plutôt pour les plus jeunes, Pyramid Logic, à partir de 7 ans, et Cubologic 16, le plus complexe des trois, une sorte de puzzles à base de cubes, comme quand on était petit, mais le même visuel peut apparaître sur plusieurs dés !
– Les trois boîtes de Nuts Publishing : deux extensions pour Sub Terra II, pas encore sorties, que je vais être ravi de découvrir avec ma boîte preview copy reçu en mars 2020, et l’extension Incubation pour Sub Terra, pas encore sortie également ! Miam miam miam !!!
– Tout en haut, puis les autres jeux de droite, le fameux contenu de mon gros colis : Insecta The ladies of entomology, parce que les illustrations sont de ouf et que ça parle d’insectes, Woodcraft qui a bien buzzé avant le salon et que je souhaitais essayer, Combi-Nations parce que c’est du Corné van Moorsel, Findorff le tout nouveau gros jeu de Friese , deux boîtes de son petit jeu Fasanerie (pour y jouer jusqu’à 4), enfin les deux nouveautés Lookout Games que je ne pouvais plus attendre de recevoir, l’extension Caverna Frantic Fiends, dans laquelle nos familles vont se faire attaquer par des orcs, et, mon précieux, Atiwa, un jeu à base de chauve-souris frugivores au Ghana, concocté par Uwe Rosenberg, tout un excellent programme pour moi !!!
Pour finir ce micro-reportage d’un salon où je n’étais pas, je vous présente le contenu de la boîte de mon jeu le plus attendu : Atiwa ! Bientôt la première partie, je le sens…

4 commentaires à propos de “[Essen 2022] Je n’y étais pas mais… ;-)”

    • Salut Indy !
      Merci de ce retour qui va me permettre de réagir vraiment sur le fond…
      « Quel chanceux !!! » fait apparaître mot « chance », un peu comme si tout était arrivé par hasard, sans que rien ne soit préparé, pouf, comme ça ! Alors qu’en fait… Comment dire ?
      Depuis 2002, j’entends régulièrement que j’ai de la chance de revenir d’Essen avec autant de jeux, que ce n’est pas normal, que blablabla, le plus souvent en mode jaloux (je sais bien que ce n’est pas ton cas)… En fait, les gens ne mesurent pas tout le « travail » en amont pour parvenir à ces butins-là, tout ce que je passe comme temps pour réussir à glaner des jeux de ci de là, gratuitement ou en les payant. Rien n’arrive par hasard ou par chance. Tout se prépare. Et plutôt en mode chronophage…
      Certes, j’ai eu la « chance » si tu veux de tomber sur un gars aussi gentil que Florent pour aller récupérer mes boîtes, mais ce sont aussi des relations qui se tissent depuis plusieurs années qui permettent d’arriver à cela.
      Qu’au final, j’ai une quinzaine de jeux à découvrir, oui je suis privilégié si tu veux. Oui, ok, mais pas « chanceux »… Et puis, évidemment, mes découvertes relatées en comptes-rendus de parties seront aussi un peu celles de mes lecteurs.
      Que préfères-tu comme terme : « Quel audacieux ! », « Quel engagement ! », « Quel passionné ! », « Quelle pugnacité ! » ? Tous me vont…
      Amitiés lexico-ludiques ! 😉

  1. Alors autant pour moi^^

    « Quel chanceux », c’était surtout d’avoir eu la chance de trouver un sympathique sherpa pour accepter de te récupérer les jeux et de te les mettre dans un colis.

    Après je sais par expérience que c’est toujours beaucoup de boulot en amont et ensuite en aval… On faisait la même chose pour récupérer des RP chez les éditeurs avec Jedisjeux.

    Bonnes vacances 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− quatre = 3