Fire and Ice

Type de jeu Placement
Alignement
Auteur Jens-Peter Schliemann
Editeur (année) Pin (2002)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie 15 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème Innaproprié
Qualité des mécanismes
Les + – Un matériel somptueux,
– La connotation fractale du jeu,
– Le déplacement d’un de ses pions pour y mettre un pion adverse.
Les – – La froideur extrême
du jeu,
– La difficulté pour voir ce que l’on peut faire,
– Le faible nombre de possibilités à son tour.
Configuration idéale 2 forcément
Note subjective 14 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (22 Ko)
Aides de jeu

Critique générale

Fire & Ice : voilà un jeu qui porte bien son nom, surtout
Ice d’ailleurs… En effet, j’ai rarement vu un jeu aussi froid et calculatoire,
mais qui reste intéressant à tout moment, surtout par son
système de placement extrêmement curieux…Dans ce jeu, un joueur joue les pions rouges (le feu), l’autre les pions
bleus (la glace) et chacun essaie de prendre la majorité sur 3
triangles alignés. La notion d’alignement est d’ailleurs à
préciser puisque, outre les alignements évidents (côté
du triangle et ses hauteurs), on a un alignement circulaire. Le jeu se
veut fractal, puisque pour obtenir une majorité dans un petit triangle,
il faut faire de même : un alignement valide.
La richesse du jeu provient de son système de placement. Ici, vous
ne faîtes jamais entrer vos propres pions, mais vous les déplacez
sur le plateau et faîtes entrer ceux de votre adversaire. Je ne
vouscache pas qu’il faille quelques tours pour bien appréhender
ce mécanisme… Le déplacement de ses pions se fait selon
2 possibilités :
– Soit n’importe quel trou vide du même petit triangle,
– Soit le même trou vide d’un autre petit triangle.
Le pion adverse prend alors la place du pion déplacé. Le
premier joueur à avoir un alignement de3 triangles gagne alors
la partie.

C’est écrit sur la règle : il est mathématiquement
prouvé qu’il y aura un gagnant ! C’est plutôt heureux, ma
foi, et j’ose espérer que cela ne sera pas le hasard qui en décidera…
Un bon jeu, visiblement, et que je vais devoir tester et retester.


Le plateau de bois est superbe et on se remue les méninges pour
savoir quel pion déplacer pour que le pion adverse que l’on va
faire entrer ne soit pas trop dangereux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × = 12