Formula Dé Mini

Type de jeu Parcours
Gestion
Auteur Eric Randall, Laurent Lavaur
Editeur (année) Descartes Editeur (2003)
Nombre de joueurs 2 – 8
Durée de partie De 45 minutes à 2 heures
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – La qualité du
matériel,
– Le côté très épuré de cette version
(points de vie, dés, …),
– Le fun généré par ce jeu assez malin.
Les – – Les virages limités
à 1 arrêt dans cette version,
– L’absence de la 6ème vitesse,
– Même si les graphismes sont colorés et jolis, en y regardant
de près on comprend assez mal ce qui est représenté…
Configuration idéale Toutes (à condition de prendre plusieurs voitures par participant
à 4 joueurs ou moins)
Note subjective 13 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la
boîte (37 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Formula Dé Mini est la version découverte
du célèbre jeu Formule
sorti à la fin des années 80
chez
le défunt et regretté Ludodélire, et réédité
par… Descartes dans sa filiale Eurogames. Cette version du jeu constitue donc
une sorte de version light, où la mécanique globale du jeu et
son esprit ont été conservés, mais où les points
les plus techniques ont été allégés ou même
éliminés.

Pour ceux qui ne connaîtraient
par le jeu de base, décrivons rapidement le principe du jeu. Dans Formula
Dé Mini, les joueurs incarnent des pilotes de Formule 1 qui tentent de
terminer aux meilleures places après 3 tours de piste. Le jeu se veut
réaliste, tout en restant léger et fun, aussi chacun doit faire
des choix (vitesse à enclencher, prise de risque dans les virages), afin
de mener sa voiture le plus rapidement possible vers la victoire, en gérant
au mieux son capital de points de vie. Les voitures progressent régulièrement
de vitesse dans les lignes droites (avec un dé spécial qui change
selon la vitesse en cours : dé à 4 faces, 6 faces, 8 faces, 12
faces et même 20 faces selon les cas). Dans les virages, il convient de
réussir à y terminer son tour au moins une fois, afin de simuler
la prise en compte de la courbe (rétrogradage le plus souvent, mais pas
toujours…).
Il est possible de rétrograder de plusieurs vitesses à la fois,
ou de prendre les virages à très vive allure en freinant comme
un forcené pour marquer un arrêt dans la courbe, ou encore de profiter
de l’aspiration de la voiture qui vous précède afin de la dépasser
et de prendre un virage à la corde… Bref, tout est possible ou presque
dans ce jeu de grande qualité.

Il en ressort un jeu aux
multiples facettes, que les puristes de l’édition originale seront certainement
ravis de découvrir, tout comme les novices qui trouveront là matière
à se divertir de manière fort ludique :
– Format de boîte adaptée aux transports réguliers (gamme
de Phoenix et de Montgolfière),
– 2 circuits recto-verso sur un plateau de taille honnête malgré
le format de la boîte (plié en 4 et boîte remplie à
ras bord),
– Oubliées les fiches pour noter les dégats sur ses voitures,
bonjour la simplicité avec des jetons de points de vie (dégats
tous confondus à gérer),
– Système de dés pour remplacer les fastidieuses conversions de
la valeur du dé par rapport à la vitesse enclenchée (déjà
utilisé dans la version classique de Descartes).

Le jeu n’est pas novateur
du tout, mais il est très bien conçu. Il est sensé vous
inciter, après découverte, à passer à la version
complète du jeu, car celle-ci comporte des avantages indéniables
pour les amateurs de Formule 1 :
– Une sixième vitesse sur les voitures,
– Une fiche de dégats par voiture (renforçant le réalisme),
– Des virages nécessitant plusieurs arrêts,
– Des circuits basés sur des parcours réels (Monaco, Monza, …)
et variés (une grosse vingtaine de circuits).

En ce qui me concerne, j’ai
du mal à préférer une version à une autre, car il
me semble que le meilleur de l’une doit être utilisée pour jouer
avec l’autre. Ainsi, je conseille de jouer sur les circuits de la version classique
(diversité, virages), avec les dés (dont le dé 30 pour
la 6ème vitesse), mais en utilisant le système de points de vie
de cette version (plus léger et au final meilleur). La gestion de l’aspiration
est également une règle à utiliser immédiatement.
Un souci ? Ah ben oui, il faut les 2 versions pour cela… Quoique, puisqu’il
est possible de se procurer des circuits de manière autonome tout comme
le fameux dé à 30 faces pour la sixième vitesse.
Alors, un conseil : foncez et vous ne serez pas déçu si vous cherchez
un jeu de course fun, fonctionnel et malin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 × huit =