Gold Connection

Type de jeu Hasard
Prise de risque
Auteur Sid Sackson
Editeur (année) Schmidt ()
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie Environ 45 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – La simplicité
du jeu très proche de Can’t Stop,
– La notion de prise de risque dans les jets de dé,
– La possibilité de piller les valises des autres malfrats.
Les – – Le côté
un peu kitsch de l’ensemble,
– La difficulté pour refaire son retard lorsque l’on est distancé.
Configuration idéale Le maximum pour le fun !
Note subjective 14 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de
la boîte (42 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Dans le genre petit jeu de fin de soirée, je vous
présente Gold Connection ! Ce jeu de hasard et de prise de risque, ressemblant
beaucoup à son grand frère Can’t
Stop
, est une oeuvre majeure du défunt Sid Sackson, récemment
disparu.
Dans ce jeu, vous représentez un gang de cambrioleurs qui tente de s’emparer
des lingots d’or numérotés qu’une banque a dispersés dans
14 coffres forts différents (12 numérotés + 2 vierges).
Mais, comme l’appat du gain est souvent déterminant, la belle entente
entre les malfrats va se liquéfier et chacun devra tenter de s’approprier
les séries de lingots les plus intéressantes.

Basé sur un thème original, Gold Connection
est une variation sympathique des jeux à prise de risques. En effet,
à chaque tour, vous devez désigner quels lingots vous souhaitez
ramasser, sachant que vous devez rassembler des séries numérotées
en ordre croissant, et qu’un jet de 2 dés déterminera l’issue
de votre tentative : si vous obtenez un résultat supérieur ou
égal à la somme des valeurs des lingots visés + le nombre
de cases séparant votre position actuelle du lieu où sont entreposés
les lingots, vous pouvez placer votre butin dans le couvercle de votre valise
(plateau individuel). Ensuite, libre à vous de poursuivre, ou non, votre
collecte, en étant conscient que tout échec se soldera par la
perte pure et simple de tous les lingots ramassés durant ce tour (exactement
comme les marqueurs de Can’t Stop).
Deux jetons de consolation récompensent les jets de dés défectueux,
ce qui est fort utile pour l’avenir, lorsque l’on sait que ces jetons permettent
d’augmenter la valeur de jets de dés ultérieurs.

Très bien ficelé et captivant, ce
jeu procure de grands moments ludiques et une ambiance très sympa autour
de la table : chaque joueur tente d’influencer son voisin sur ses jets de dés,
sans se priver d’aller piller sa valise lorsque celle-ci devient attrayante.
Ah oui, j’allais oublier : vous gagnez des bonus élevés si vous
parvenez à réunir une série complète de lingots
de 1 à 6 dans une couleur donnée. Or, bien entendu, un seul lingot
de valeur 6 n’est disponible par couleur… On imagine aisément les luttes
âpres, mesquines et répétées qui ne manquent jamais
de se produire lorsqu’un joueur réussit enfin à constituer une
série aussi lucrative…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − = 7