Guillotine

Type de jeu Gestion de main
Ambiance
Auteur Paul Peterson
Editeur (année) Darwin Project (2005)
Nombre de joueurs 2 – 5
Durée de partie 30 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les illustrations et
le thème sympa,
– Le côté pas prise de tête du jeu (c’est le cas de
le dire 😉
– L’ambiance sympa autour de la table.
Les – – La place prépondérante
du hasard,
– La puissance de certaines cartes.
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective 11 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(17 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Guillotine n’est pas à proprement parler une nouveauté
de 2005, mais ce jeu vient de connaître une réédition plutôt
réussie par l’intermédiaire de Darwin Project. Seul bémol
sur ce point : l’absence de la petite guillotine que l’on trouvait dans la boîte
Amigo sortie en 2002…

Dans ce jeu, chaque joueur est un bourreau
qui « travaille » à la période de la Révolution
Française. Pas la peine de vous faire un dessin : vous allez devoir
couper des têtes, et les plus belles si possible !
Pour ce faire, on aligne 12 cartes de nobles sur la table, avec à
l’extrémité une guillotine fictive, et chaque joueur reçoit
5 cartes action qui lui serviront pour modifier l’ordre de la file de
nobles. Ben oui, il vaut mieux essayer de guillotiner un riche personnage
plutôt qu’une pauvre martyre…

Le système de jeu est simplissime puisqu’à
son tour on peut jouer une carte action, on doit guillotiner le premier
noble de la file et on doit piocher une carte action et la mettre dans
sa main. Le jeu se déroule en 3 manches, au cours desquelles on
place 12 nobles en enfilade, prêts à être guillotinés.
Tout l’intérêt du jeu réside dans la gestion de ses
cartes action, celles-ci permettant d’intervertir des nobles, de gagner
plus de points sur les nobles de couleur violette, de pénaliser
un adversaire en lui faisant rendre la dernière tête coupée
pour cause de guillotinage raté, … Comme certaines cartes de
nobles comportent également des effets spéciaux, on nage
en plein chaos, avec des retournements de situation très fréquents.

Le jeu est plaisant à jouer entre amis,
à l’apéro ou pour clore une soirée, et il tourne
très bien. Le look des cartes est sympathique et on n’a pas grand
chose à reprocher à ce jeu. En fait, si l’on n’est pas rebuté
par les jeux chaotiques et si l’on accepte de ne pas se prendre la tête,
pour une fois, et bien Guillotine convient parfaitement pour cet usage.
Sympa, sans plus, mais on ne lui en demande pas plus justement…


Vous voulez vraiment lui couper la tête à
cette mignonne apeurée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − = deux