Halunken und Spelunken

Type de jeu Combinaison
Parcours
Enchères
Auteur Alex Randolph
Editeur (année) Kosmos ()
Nombre de joueurs 3 – 4
Durée de partie De 15 à 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – L’esthétique
du plateau de jeu,
– La rapidité des parties,
– L’idée de base de Black Jack.
Les – – La part de hasard prépondérante,
– Le faible intérêt de prendre Black Jack lorsque l’on a
plus de cartes que les autres,
– Le vainqueur plus désigné par le hasard des cartes de
Black Jack que des siennes.
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective 10 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (36 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
De prime abord, la jolie boîte de jeu carrée,
la thématique du jeu (le recrutement de forbans dans les tavernes) et
l’auteur du jeu (Alex Randolph), sont tous des caractéristiques attirantes
pour ce jeu bradé 3 euros au salon d’Essen.
Une fois la boîte ouverte, on découvre un très beau plateau,
savamment dessiné, et des pions de bois de belle taille. Le set de cartes
qui accompagne l’ensemble reste bien dans le ton du jeu : humour des noms de
forbans et graphismes non moins sympathiques.

Le jeu propose aux joueurs
d’incarner un capitaine de bateau en proie à de multiples défections
de ses effectifs et donc en quête de forbans et autres flibustiers prêts
à prendre la mer, à défaut que ce soit la mer qui les prennent…
Chaque joueur dispose de cartes numérotées de 1 à 7 plus
une carte Rhum en guise de joker, qui va lui permettre de déplacer son
pion de tavernes en tavernes et de récupérer la carte forban qui
se trouve au sommet de la pile. Des règles annexes de prise de cartes
entre joueurs est prévue et la nécessité de collecter des
forbans dans une même couleur est conseillée pour l’emporter (les
points sont doublés).
Un étrange personnage, dénommé Black Jack, se promène
également dans le port, et il est de bon ton de s’accorder ses faveurs
grâce à un système d’enchères sur des cartes forbans.
Le vainqueur de l’enchère pourra utiliser Black Jack pour récupérer
des cartes de forbans dans les tavernes et éventuellement auprès
des autres joueurs si leurs chemins se croisent et qu’il ne possède pas
plus de cartes que ces derniers.

Le jeu est amusant, rapide,
et devient plus riche dès lors que certaines tavernes sont vidées
de toute recrue : les déplacements deviennent plus complexes, surtout
lorsque l’on sait que 2 cartes jouées identiquement s’annulent, contraignant
les joueurs à rester sur place (mais bénéficiant de la
possibilité de prendre une carte dans cette même taverne).

Un jeu sympa, sans plus,
où le hasard est omniprésent et la thématique uniquement
supportée par des graphismes de qualité. Un jeu pour les amateurs
de jeux d’apéro guère consistants mais fluides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 5 = trente cinq