Hoppla Lama

Type de jeu Mise cachée
Parcours
Auteur Roberto Fraga
Editeur (année) GoldSieber (2003)
Nombre de joueurs 3 – 6
Durée de partie 10 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les 4 possibilités
pour déterminer qui avance,
– Le graphisme bizarre mais sympa du jeu.
Les – – La part déconcertante
du hasard dans le jeu,
– La rapidité extrême des parties,
– Les conditions floues de fin de partie.
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective ? pour l’instant
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(39 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Hoppla Lama est le nouveau jeu de Roberto Fraga, décidément
cet homme est partout 😉 sorti chez GoldSieber. Ce jeu est un jeu de parcours
où les déplacements de chaque lama sont régis par une mise
cachée de jetons issus d’un sac commun.
Le plus intéressant, incontestablement, réside dans cette notion
de stock commun qui offre beaucoup de possibilités aux joueurs, qui n’ont
pas besoin de gérer un stock individuel. De manière complémentaire,
les 4 critères de distinction pour faire progresser les lamas sont bien
vus : soit ce sera le lama du joueur ayant misé le plus (de 1 à
5 jetons), soit celui du joueur ayant misé le moins, soit celui de chacun
de ces 2 joueurs, à condition de ne pas être à égalité
avec un autre joueur, soit, enfin, uniquement les lamas des joueurs à
égalité. On devine que selon le nombre de joueurs le jeu se déroule
de manière plus ou moins chaotique… Imaginez, par exemple, que seul
le lama de celui ayant misé le moins avance. La tentation est de ne prendre
qu’un seul jeton dans le sac. Mais, il est à peu près sûr
que plusieurs joueurs auront la même idée, donc ce sera le joueur
ayant pris 2 jetons qui aura toutes les chances d’avancer. Mais, si tout le
monde suit ce même raisonnement, on en arrive à penser qu’il faut
prendre encore plus de jetons… pour remporter le critère d’en avoir
moins que les autres ! Curieux mais intéressant paradoxe, et je ne doute
pas qu’il faille se plonger dans le regard des autres pour tenter de deviner
leurs choix…

Hoppla Lama est donc un
jeu de mise cachée où le bluff l’emporte sur l’atteinte d’une
case d’arrivée sur un parcours. Certes, le vainqueur sera le joueur le
plus près du sommet du volcan, mais vu que l’on risque de faire plusieurs
fois le parcours (peu de cases et retour au départ si atteinte du sommet
avant la fin), on doit veiller également à collecter de nombreux
jetons, puisque le joueur en ayant le plus pourra avancer de 3 cases supplémentaires
en fin de partie. De même, celui qui en aura le moins devra reculer de
3 cases, ce qui peut être désastreux.

La partie s’arrête
dès que le sac est vide. Le seul hic, à ce stade, est de ne pas
être très à l’aise sur les conditions de fin :
– Doit-on faire un dernier tour si tous les joueurs ne peuvent pas se servir
en jetons ? (solution préconisée par l’auteur mais qui me surprend
car il est dit qu’il faut toujours prendre de 1 à 5 jetons)
– Conserve-t-on les jetons de cet ultime tour, qu’il se soit déroulé
ou non ? (l’auteur m’a indiqué que oui, mais là encore, je fais
de la résistance : est-ce la faute d’un joueur s’il n’a pas de jeton
parce qu’il est placé plus loin dans le tour ?).

Une autre question ambigue
: que se passe-t-il si un joueur prend plus de 5 jetons et ce, de manière
systématique ? En effet, il est dit de prendre ses jetons sans regarder
dans le sac, ce qui peut entraîner des erreurs. Roberto Fraga, que j’ai
contacté à ce sujet, penche pour faire reposer l’excédent
dans le sac par le joueur fautif ou même de l’éliminer de la manche
(comme je suis pénible, je me pose la question du joueur qui le fait
exprès, juste pour ne pas avancer car il est à l’avant-dernière
case du volcan…).

Bref, je suis certain que
ces points de règles sauront s’affiner prochainement et que je serai
alors plus à même de me faire une opinion définitive sur
ce jeu tranquille. Sympa, quoique un peu rapide à jouer, Hoppla Lama
est un divertissement amusant et sans prétention, qui se déroule
vraiment sans prise de tête. Bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 × = vingt quatre