Igel Ärgern

Type de jeu Parcours
Calculs
Auteur Doris Matthaus, Frank Nestel
Editeur (année) Spiele von Doris & Frank ()
Nombre de joueurs 2 – 6
Durée de partie Environ 30 minutes (selon les variantes)
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les graphismes attachants
de Doris,
– Le nombre hallucinant de variantes (40) permettant de renouveler constamment
le jeu,
– Les possibilités tactiques.
Les – – Le chaos de certaines
variantes,
– La répétitivité des tours de jeu.
Configuration idéale 4 maximum (trop d’attente sinon)
Note subjective 15 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(29 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Un jeu de course de hérissons, cela ne court pas
les rues, c’est le moins que l’on puisse dire ! Un jeu aux dessins aussi mignons
et aussi attachants non plus. En plus, si la règle de jeu s’avère
sympa, le jeu aura alors tout pour plaire. Qu’en est-il ? Et bien, vu qu’il
n’y a pas moins de… 40 variantes livrées avec le jeu, on ne peut que
féliciter les auteurs de nous proposer un divertissement aussi riche
et aussi renouvelé !

Dans ce jeu tout bête, chaque joueur va s’efforcer
de faire gagner 3 de ses pions hérissons sur les 4 qu’il a en jeu, sur
une piste d’athlétisme pour hérissons (les JO à eux en
fait 😉 afin de remporter la partie. Pour ce faire, c’est très simple,
puisqu’à son tour de jeu, on jette un dé à 6 faces, puis
on peut déplacer l’un de ses hérissons d’une case latérale
et enfin on doit faire avancer l’un des hérissons présent dans
la colonne indiquée par la valeur du dé (même celui d’un
autre joueur). Certaines cases sont des embûches qui obligent les pions
qui y tombent à s’arrêter jusqu’à ce que tous les autres
pions soient arrivés à leur hauteur, donc gare…
Le vainqueur est donc celui qui totalise 3 hérissons sur la ligne d’arrivée
avant les autres.
Voilà pour la règle de base. Et c’est déjà fort
amusant, quoiqu’un peu piloté par le dé…

Ensuite, parlons un peu des variantes : elles sont
nombreuses, variées et certaines sont particulièrement tactiques,
ce qui me plaît bien. On a, par exemple, la possibilité de déplacer
latéralement les hérissons des autres, ou encore de pousser les
hérissons placés devant soi, ou encore celle de parcourir le plateau
dans un sens, puis dans l’autre (en retournant les pions qui reviennnent) ce
qui génère de cocasses situations lorsque des piles se forment
avec des hérissons allant dans les deux sens…
Bref, que du bon, voire du très bon, et le jeu est un vrai plaisir…

Igel Ärgern est donc un jeu qui se renouvelle
à chaque partie et qui sait attirer le joueur en quête d’un petit
jeu sympa inter-générationnel notamment en raison de ses dessins
magnifiques (le pourtour de la piste est un un pur régal pour les yeux
avec des hérissons représentés à Lascaux, d’autres
en compagnie de Cléopâtre, d’autres encore en statue de la Liberté,
et j’en passe et des meilleurs…).
Super sympa !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× quatre = 8