Illico Presto

Type de jeu Communication
Lettres
Auteur Antoine Herboux, Matthieu d’Epenoux
Editeur (année) Cocktail Games (2002)
Nombre de joueurs 3 – 8
Durée de partie De 15 minutes à 1 heure
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème Inadapté
Qualité des mécanismes
Les + – L’esthétique
globale des éléments et surtout l’originalité de
la matière de la boîte : métal,
– L’ambiance qui se dégage des parties,
– La simplicité extrême des règles que l’on connaît
avant de jouer.
Les – – Le peu de valeur ajoutée
du jeu par rapport au divertissement classique,
– La subjectivité du lecteur quand il ne connaît pas une
annonce d’un joueur,
– L’extrême simplicité du jeu, peu en rapport avec mes goûts.
Configuration idéale Le maximum pour le fun
Note subjective 10 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (32 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Dans une splendide boîte métallique, à
la manière de leur précédent jeu Contrario, l’équipe
d’Interlude propose un pur jeu de communication et d’ambiance où chaque
joueur va devoir se creuser les méninges afin de trouver le maximum de
titres comportant un mot précis.
Les titres en question peuvent être issus de diverses productions : télévisuelles,
cinématographiques, bibliographiques, … L’important est que le mot
concerné y figure ! Peu importe la conjugaison du verbe, si c’en est
un, ou le fait que l’on annonce le même mot au singulier ou au pluriel.
En revanche, le genre est important : si le mot ou l’adjectif est au féminin,
il devra le rester.

Basé sur un système de jeu à
la criée, où le plus érudit et le plus bruyant s’en donnent
à coeur joie et se voient récompensés par des points à
chaque annonce validée par le lecteur, Illico Presto constitue un agréable
divertissement, qui convient à toute la famille. Cette qualité
indéniable, associée à une durée de partie modulable
et un nombre de participants libre, impose Illico Presto comme un passe-temps
convivial et idéal pour être pratiqué en voiture ou autour
d’un bon repas.
Le seul défaut du jeu, c’est que je ne suis pas franchement fan des jeux
de ce type et qu’Illico Presto n’apporte pas grand-chose de neuf à un
loisir vieux comme le monde : « j’annonce un mot et vous devez trouver des
expressions où il se trouve ».

Très esthétique, la boîte d’Illico
Presto, avec son dessin très Orient-Express et sa structure intérieure
d’un bel argent, représente bien le côté raffiné
du jeu, et je ne puis que saluer la qualité irréprochable des
éléments. Bravo aux auteurs pour leur goût en matière
de conception et de packaging.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × 8 =