Java

Type de jeu Placement
Construction
Auteur Wolfgang Kramer, Michael Kiesling
Editeur (année) Ravensburger (2001)
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie De 1 heure 30 à 2 heures 30
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Configuration idéale Probablement 4, mais excellent à 2
Note subjective 17 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 6 et 10
Illustrations Dessin
de la boîte (56 Ko)

Partie en cours (127 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Un jeu somptueux de la famille des Tikal
et autre Torres, mêlant un soupçon d’Entdecker. Le matériel
est absolument saisissant, lorsque les rizières, les villages

et les palais s’empilent avec grâce…

Je possède ce jeu
depuis sa sortie en France et une première partie effectuée nous
avait passablement rendu dubitatif, probablement parce que Java est un jeu qui
requiert une forte culture ludique et du temps pour s’apprécier, un peu
à la manière d’un bon vin qu’un novice ne saurait mesurer à
sa juste valeur.
Aujourd’hui, je pense que Java est un jeu extrêmement riche, possédant
des mécanismes de très grandes qualités, et doté
d’une profondeur stratégique qui reste à explorer…

Certes, le seul bémol
que l’on peut légitimement émettre par rapport à Java est
l’absence d’un thème réel. On a l’impression de construire des
étages, d’accord, mais de là à se sentir sur une île
semi-déserte que l’on conduit peu à peu à la civilisation…
oups ! Je pense que Torres est meilleur au niveau du thème, c’est dire…

Pour finir, je pense que
Java est un concentré de principes non novateurs mais qui ont fait leur
preuves dans des jeux réputés, ce qui place Java comme un symbole
illustrant son époque :
– La gestion des tuiles hexagonale et les palais : Tikal,
– La 3D et le déplacement pour 0 point d’action : Torres,
– Les chemins qui se créent par lesquels on traverse presque tout le
plateau et le système de prise de contrôle des palais : Entdecker.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × 1 =