Kuhhandel

Type de jeu Bluff
Enchères
Auteur Rüdiger Koltze
Editeur (année) Ravensburger (1999)
Nombre de joueurs 3 – 5
Durée de partie 1 heure à 2 heures
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Configuration idéale Le maximum de joueurs
Note subjective 11 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Couverture
de la boîte (35 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Un petit jeu d’enchères, sans prétention,
qui permet de passer un bon moment, pour peu que l’on aie la tchatche et l’envie
d’en faire beaucoup et d’en rajouter.
En effet, Kuhhandel est le type de jeu qu’il ne faut pas jouer sérieux.
Il requiert de l’entrain chez les joueurs, ce qui est parfaitement favorisé
par les illustrations humoristiques et les arnaques en tous genres qui se déroulent.

Les joueurs doivent successivement
vendre et acheter des bestiaux, à la foire du même nom, afin de
constituer des familles d’animaux complètes. Bien évidemment,
chaque joueur dispose d’un capital monétaire fixe en début de
partie, qui va fluctuer en fonction des ventes, des acquisitions et des arnaques
réalisées ou subies (il existe, pour ce faire, des cartes indiquant
des valeurs nulles…).

La richesse de ce jeu provient de l’interaction
permanente entre les joueurs et de l’ambiance extrêmement fun qui règne
autour de la table.
Le défaut majeur de ce jeu est sa durée, qui a tendance à
se rapprocher des 2 heures, ce qui, pour un jeu de cartes tout simple, s’avère
long et répétitif.

Néanmoins, ce jeu me paraît un bon
choix pour terminer une soirée ou passer un bon p’tit moment sans se
prendre la tête avec des joueurs qui aiment en faire des tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − = 1