Le Jeu d’Assaut

Type de jeu Conquête
Prise
Blocage
Auteur Domaine public
Editeur (année) Sans objet
Nombre de joueurs 2
Durée de partie 15 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème Inapproprié
Qualité des mécanismes
Les + – La simplicité
familière des règles,
– La fausse impression qu’il est plus facile d’attaquer que de défendre
(24 pions contre 2),
– Le nombre de tactiques possibles.
Les – – La trop grande ressemblance
avec cette famille de jeux de prises (originalité limitée),
– Le fait que le jeu est peut-être résolu (à démontrer).
Configuration idéale 2 joueurs
Note subjective 13
/ 20 (première impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Vue du plateau
(29 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Déniché lors d’un inévitable vide grenier
il y a quelques années, le plateau de ce jeu d’Assaut, vieux de près
d’un siècle, me titillait d’être essayé. Il faut dire que
ce jeu, variante du bien connu Renard et Oies (ou Poules), est basé sur
un système déséquilibré entre un petit groupe de
chasseurs (ici les défenseurs de la forteresse) et un grand groupe de
proies (ici les assiégeants), et j’ai un penchant pour les jeux à
2 où chaque joueur ne dispose pas des même forces (comme Breakthru
par exemple).

Dans ce jeu très
simple d’accès, l’un des joueurs incarne une horde de 24 soldats assiégeant
une forteresse, seulement défendue par 2 valeureux soldats qui se démènent
pour que les assiégeants ne prennent pas le contrôle total du bâtiment.
Le plateau est composé de 9 intersections intérieures à
la forteresse et de 24 intersections extérieures, chacune de ces dernières
étant au départ recouverte d’un pion assiégeant. Le joueur
défenseur place ses 2 pions comme il l’entend à l’intérieur
de son bâtiment sachant qu’il va devoir bientôt les faire sortir
afin d’éliminer certains pions adverses.
Le système déséquilibré se prolonge au niveau des
déplacements des pions : les défenseurs se déplacent d’une
intersection en tout sens, alors que les assiégeants ne peuvent qu’avancer
en direction de la forteresse. Ajoutons que seuls les défenseurs ont
le droit de prendre leurs adversaires, ce qu’ils font comme aux Dames, c’est
à dire en sautant par dessus un pion (possibilité d’exécuter
des prises en chaîne). Mais, s’ils peuvent prendre, les pions défenseurs
sont obligés de le faire sous peine d’être soufflés (comme
aux Dames).
Comme le but du jeu des attaquants est de prendre possession des 9 intersections
à l’intérieur de la forteresse, ou d’immobiliser les 2 pions défenseurs,
alors que celui des défenseurs est évidemment d’empêcher
les attaquants d’y parvenir en leur éliminant suffisamment de pions,
on est en présence d’un jeu tactique assez prononcé…

Le Jeu d’Assaut est un très
bon jeu, qui soutient la comparaison avec les Dames, et qui offre un bien belle
variante à la famille des jeux de prises. Un agréable divertissement,
rapide à jouer, et qui suscite l’envie de recommencer sitôt la
partie terminée. Et en inversant les rôles évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ cinq = 9