Logistico

Type de jeu Placement
Gestion
Optimisation
Auteur Corné Van Moorsel
Editeur (année) Cwali (2003)
Nombre de joueurs 2 – 5
Durée de partie De 45 minutes à 1 heure 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Un jeu rapide et très
prise de tête,
– Un hasard quasi-absent,
– Des règles limpides pour un jeu fluide,
– La difficulté pour coordonner les déplacements de ses
3 véhicules.
Les – – La froideur hallucinante
du jeu,
– Les temps d’attente entre 2 tours,
– La relative laideur du plateau.
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective 14
/ 20 (première impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(24 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Est-ce un jeu ? Est-ce une simulation professionnelle ?
En tout état de cause, Logistico, le nouveau jeu de Corné van
Moorsel est un bien beau condensé de ce qu’il se fait de mieux en jeu
prise de tête à thématique de gestion logistique. Pour la
petite histoire, ce jeu inaugure le format plus conventionnel en boîte
rectangulaire, adopté par l’éditeur Cwali, après moult
jeux sortis dans des conditionnements cylindriques.

Dans Logistico, les joueurs tentent de répondre
à l’offre et la demande de 36 territoires répartis sur un plateau,
à l’aide de 3 véhicules personnels : bateau, avion et camion.
Chaque territoire met à disposition un cube coloré, représentant
la denrée qu’il produit, et un jeton coloré, représentant
la denrée recherchée. Bien entendu, aucun territoire ne contient
le cube et le jeton qui se complètent et il faudra donc utiliser ses
véhicules pour livrer aux bons endroits les bonnes denrées. Chacun
de ces véhicules se déplace sur les territoires, soit via les
routes (éventuellement en dehors) pour le camion, soit via les mers pour
le bateau, soit via les 5 aéroports pour les avions. Les avions sont
donc les seuls véhicules qui ne peuvent pas se rendre en tout point de
la carte.
La capacité de stockage de chaque véhicule diffère et il
faut gérer au mieux les cubes transportés, car tout a un coût
dans ce jeu :
– Toute action réalisée dans un tour coûte de l’argent,
surtout si l’on en fait plusieurs,
– Tout stockage de cubes sur ses véhicules entre 2 tours requiert l’acquittement
d’une certaine somme,
– Seul le transbordement entre 2 véhicules de même couleur est
autorisé et ne coute rien, à condition, bien entendu, que celui-ci
se déroule sur une même case (optimisation difficile à atteindre).

Chaque fois qu’une livraison est effectuée,
des gains sont empochés par le joueur concerné, gains d’autant
plus importants que la partie avance. De plus, 3 destinations par joueur sont
bonifiées, ce qui génèrent des tendances de jeu : aller
plutôt par là, que par là, …
Le jeu s’arrête dès que 6 jetons ou moins restent sur le plateau
(un dernier tour a lieu) et le joueur en tête sur la piste de scores l’emporte.

Incroyablement prise de tête, Logistico a
pour lui des parties relativement courtes. Il est dommage que le jeu ne soit
pas plus interactif, dans le sens où l’on ne peut pas négocier
des transbordements avec ses adversaires, ni subtiliser des cubes à ceux-ci
lorsqu’ils sont sur leurs véhicules. Le système d’offre et de
demande fonctionne très bien, même si la répartition aléatoire
initiale peut favoriser plutôt un joueur qu’un autre.
Un tantinet froid et austère, le jeu ne plaira pas à tout le monde,
c’est bien certain, mais si vous aimez les jeux où il faut réfléchir
vous devriez être séduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + = 15