Lumberjack

Type de jeu Construction
Optimisation
Auteur Alan Moon, Aaron Weissblum
Editeur (année) Schmidt (2002)
Nombre de joueurs 2 – 5
Durée de partie 45 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le matériel très
agréable,
– Le calcul à plusieurs coups d’avance,
– Le potentiel de variantes.
Les – – Le montage initial fastidieux
de la tour.
Configuration idéale A 3 joueurs pour la tactique (un pur bonheur !)
Note subjective 17 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 6 et 10
Illustrations Dessus de la boîte
(34 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Des rondins, encore des rondins, toujours des rondins…
Au niveau du matériel, Lumberjack est assez curieux : une centaine de
rondins de bois, en 5 couleurs différentes, et des petits chapeaux pour
coiffer les constructions de chacun.
Au niveau des mécanismes, Lumberjack est également particulier
: chaque joueur doit retirer d’une tour de rondins, un rondin à chaque
tour afin de construire des petits monuments, qui lui rapporteront des points
en fonction de la couleur au sommet. Ce qui apparaît initialement comme
un jeu d’adresse, dans la lignée du Badaboum ou du Jenga, est en fait
un jeu de réflexion très subtil !

Crée par Alan Moon
(Clippers, Capitol, …), Lumberjack est à son tour un jeu très
fin qui oblige les participants à optimiser en continu leurs choix, tout
en anticipant sur les coups suivants, avec la perpétuelle conscience
que tout rondin non pris par soi l’est par un autre…
On devine aisément les prises de tête qui peuvent en résulter.

Servi par un matériel
très agréable (on se croirait revenu à l’âge où
l’on construit des châteaux de bois), Lumberjack est un superbe passe-temps,
que les amateurs de jeux de réflexion purs ne pourront qu’apprécier.
Attention : le jeu est vraiment différent selon qu’il est joué
à 2 ou 3 joueurs ou à 4 ou 5 :
– A 2ou 3 joueurs : maîtrise tactique d’un tour à l’autre, visibilité
des possibilités des adversaires selon les niveaux, décomptes
communs rares.
– A 4 ou 5 joueurs : acceptation de décomptes pour plusieurs joueurs,
réaction et opportunisme plutôt que stratégie et anticipation.

Bref, Lumberjack est excellent,
notamment grâce à ses possibilités de variantes prévues
dans les règles, ou à créer soi-même (le matériel
incite à l’imagination).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × un =