[Manque] Des jeux qui ne sortent pas assez

Il y a les jeux auxquels on joue sans arrêt, ceux auxquels on ne joue jamais, ceux qui ne sont encore jamais sortis, ceux qui l’ont été une fois et cela a suffi, et, enfin, ceux qui sont sortis trop peu alors qu’on les a aimés. C’est de cette dernière catégorie de jeux que je vais vous parler à présent : des jeux que j’ai aimés mais qui, pour des raisons obscures et diverses, ne sont pas revenus aussi souvent que je l’aurais souhaité sur la table de jeu. Et, pour la plupart, ce n’est pas faute d’avoir été trimballé régulièrement entre ma ludothèque et les différents lieux où nous avons coutume de déployer notre art ludique…

Amun Re : un superbe jeu d’enchères de Reiner Knizia,qui, malheureusement, ne se révèle excellent qu’à 5 joueurs précisément. C’est bien de ce côté-là qu’il faut chercher l’explication à ma désaffection du jeu : alors que je l’emporte quasiment tous les vendredis soirs, il y a toujours un moment où on reste à 4 ou un autre où on passe à 6 ! Bref, 5 jamais… 🙁
Dernière partie : partie du 14/05/2003
Capitol : le summum de la qualité et de la finesse du jeu allemand, regroupé en un seul jeu. Capitol, c’est du vrai grand bonheur, un régal extrême, et pourtant il ne sort que bien peu ces derniers temps. Je vais devoir remédier à ce problème car je finirai par y jouer tout seul sinon 😉
Dernière partie : partie du 28/06/2003
Edel, Stein & Reich : un pur jeu de bluff, où on doit sans arrêt tenter de jouer ce que les autres ne jouent pas pour espérer empocher plus de gains qu’eux. Très bon et bizarrement hors de nos tables ludiques. A ressortir car dans tous les cas, il marche bien.
Dernière partie : partie du 13/08/2003
Flaschenteufel : un jeu de plis particulièrement vicieux, où il faut s’adjuger la bouteille tant que la fin de partie n’est pas là et savoir la refiler au dernier moment. Une grande saveur, pour un jeu assez méconnu qui mériterait beaucoup mieux.
Dernière partie : partie du 27/12/2003
Im Schatten des Kaisers : un jeu Hans Im Glück, assez bien reçu par la critique, portant un thème original (vie et mort, en passant par le mariage des gouvernants allemands). Pourquoi n’y joue-je pas plus ? Aucune idée. A corriger au plus vite !
Dernière partie : partie du 18/12/2004
Kontor : ce jeu à 2 de M. Schacht, qu’on m’avait chaudement recommandé il y a 4 ans environ pour que j’y joue avec Julie est très très vite redescendu de cette assise, car nous ne l’avons absolument pas apprécié. Mais je me dis, régulièrement, que je devrais lui redonner sa chance, car, après tout, on avait eu le même sentiment avec Java, et on avait bien eu raison de le tenter à nouveau…
Dernière partie : partie du 06/03/2002
Morgenland : un jeu auquel j’ai relativement joué il y a quelques années et qui, pour une raison obscure, n’est plus reparu sur notre table. Et pourtant, je l’ai aimé ce jeu de bluff pur où le matériel invite à un plaisir ludique imédiat ! Vivement la prochaine…
Dernière partie : partie du 29/05/2004
Morisi : un bon gros jeu de réseau, à la fois riche et complexe, rapide et accessible, abstrait et réaliste. Un savant mélange de genres, pour un jeu qui demeure pour moi un véritable petit chef d’oeuvre. A ressortir vite !
Dernière partie : partie du 20/01/2006
Palazzo : un Knizia de bonne facture qui reste de manière déplorable dans sa petite boîte. Le matos est beau, le système tourne nickel, mais je n’y joue pas. Au secours, donnez-moi du temps…
Dernière partie : partie du 28/05/2005
Pfeffersäcke : pour la petite histoire, sachez que ce jeu est le premier à avoir été relaté sur mon site, en janvier 2002 ! Et depuis, extrêmement bizarrement, il a disparu de mon horizon ludique, alors qu’il promettait tant ! Je ne finirai pas l’année sans y avoir rejoué, foi de Ludo le gars ;-)))
Dernière partie : partie du 16/01/2002
Pünct : un jeu de connexion original + un jeu du projet Gipf = un jeu que je devrais pratiquer quasi quotidiennement. Le problème ? Julie n’est pas faite pour les jeux de connexion ET elle n’accroche que moyennement aux jeux abstraits, notamment ceux du projet en question. Moralité : je n’y joue que trop peu et ce n’est pas le vendredi que j’y jouerai, puisque les jeux à 2 ne s’y jouent guère.
Dernière partie : partie du 05/11/2005
Reef Encounter : un jeu au thème enchanteur que je rêverais de jouer régulièrement, afin de voir s’il est vraiment aussi bon qu’il est encensé. De mon côté, ma modeste expérience ne me permet que de le trouver bon. En attendant mieux ? En tout cas, je tue mon manque en le pratiquant en ligne sur spielbyweb.
Dernière partie : partie du 27/11/2004
Santiago : un autre jeu d’enchères, tout à fait dans mon style, avec à la fois de la gestion de placement et le choix du juste prix. Un jeu très tendu, qui, inexplicablement, ne parvient pas à regagner notre table de jeu. Cela ne saurait tarder…
Dernière partie : partie du 25/03/2004

 

Et bien sûr, si vous voulez voir des photos, des scores, des analyses, n’hésitez pas à rejoindre les comptes-rendus de parties des jeux sus-cités. Il y en a pour tous, mais vous aurez compris qu’ils ne sont pas récents…

7 commentaires à propos de “[Manque] Des jeux qui ne sortent pas assez”

    • Faudrait arriver à se concentrer sur ceux-ci ! Se faire un point d’honneur à n’emporter que ceux auxquels on n’a pas assez joués. Mais tiendra-t-on le coup ?

      En tout cas, certains me démangent vraiment ! Que c’est dur…

  1. Salut Ludo.

    Je crois que tu devrais redonner sa chance à Antiquity également mais à 2 joueurs cette fois-ci (configuration idéale pour mieux jauger la bête et découvrir entre autres comment on peut jouer avec l’interaction indirecte de début de partie pour influer sur son destin et sur celui de l’adversaire). Ton ami Romain qui semble apprécier les gros jeux devrait apprécier… 😉

    Ludiquement.

  2. Alors, on attend avec impatience l’autre liste… 😉

    En ce qui concerne Antiquity tu trouveras un guide stratégique sur la fiche tric trac. Il devrait t’ouvrir de nouvelles perspectives et te permettre de tenter de nouveaux trucs et/ou de conseiller ton partenaire. Je dis partenaire et non adversaire car des jeux aussi complexes ont grandement intérêt à être joués quasiment en commun au moins pour les premières parties… Je suis sûr que c’est un jeu qui te plaira et qui plaira à Romain. 🙂

    Ludiquement.

  3. Ce qu’il y a d’étonnant, c’est que tu ne parviens pas à t’expliquer pourquoi tu ne joues pas aussi souvent que tu le voudrais à ces jeux. Tu répètes qu’à plusieurs reprises, "bizzarement", tu ne les sors pas lors de tes soirées.

    Tu n’en a vraiment aucune idée où s’agit il simplement d’un manque de temps, et/ou d’un trop plein de jeu … Ou d’une autre raison que tu subodore ?

  4. Intéressante cette liste !

    Ca m’a fait réfléchir et j’en arrive à peu près à la même réflexion: pourquoi tel ou tel jeu ne sort pas, alors que j’ai vraiment envie d’y jouer.

    Revue point par point des "limitateurs" de jeu :

    La configuration : les jeux  pour 2 à 4 joueurs ont plus de mal à sortir, bien souvent quand je joue nous sommes 5 ou 6 !

    La durée du jeu : Dans mon entourage, peu de joueurs se plaisent à jouer pendant 4 heures sur la même partie. Ainsi les Wallace par exemple ont plus de mal à sortir, alors que tout le monde s’accorde à les venerer !

    L’effet "nouveauté" : il y a toujours un nouveau jeu à essayer, et jouer à des "vieux" jeux ça passe pas toujours…

    Voilà, j’en ai fini de ma bafouille. Ca me fait penser à un autre point : le temps passé sur Internet, c’est du temps de jeu en moins !

     Bons jeux à tous, et félicitations à Ludo pour son site.

  5. Rétroliens : [29/01/2018] Podcast n°049 |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 9 = quatre-vingt un