Medina

Type de jeu Blocage
Construction
Auteur Stefan Dorra
Editeur (année) Hans Im Glück (2001)
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie 30 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Configuration idéale 4 joueurs
Note subjective 16 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 6 et 10
Illustrations Couverture
de la boîte (24 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
La toute première chose qui interpelle lorsque l’on
se saisit de la boîte de Medina, c’est le poids de celle-ci et le bruit
des pièces à l’intérieur quand on la secoue. La deuxième,
quand on l’ouvre, c’est la qualité et la profusion du matériel
qui se trouve à l’intérieur. Enfin, la première partie
déroute et ne laisse pas insensible…

Medina est un jeu de construction où tous
les joueurs construisent conjointement des palais, qu’ils devront s’approprier
au bon moment, c’est à dire ni trop tôt, ce qui figerait la taille
de celui-ci, ni trop tard, ce qui voudrait dire qu’un autre joueur se l’ait
affecté.
Ce jeu tire sa richesse de l’absence total de hasard, puisque chaque joueur
dispose exactement des mêmes pièces. De plus, la force de ce jeu
réside dans la beauté des constructions qui s’élèvent
progressivement.

Véritablement, Medina est un jeu très
esthétique, très fin et fluide dans son déroulement. Certes,
il requiert de l’attention pour être joué correctement, mais il
peut aussi permettre de passer un moment tranquille autour d’un jeu.
Ah oui, pour les non germanophones, aucun texte n’est à comprendre, le
matériel se limitant à des blocs de bois de différentes
couleurs.

Pour ceux qui apprécient les jeux abstraits
mais simples d’accès, Médina est pour vous. Pour les autres, qui
aiment les jeux fun et communicatifs, passez votre chemin, vous n’aimerez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux × 9 =