Mimix

Type de jeu Rapidité
Ambiance
Auteur ?
Editeur (année) Fx Schmid (1996)
Nombre de joueurs 3 – 6
Durée de partie 15 minutes environ
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le principe du jeu :
faire des grimaces ressemblant à des modèles,
– Ne pas réussir à faire une grimace tant on se marre.
Les – – Les trop grandes différences
entre les grimaces : il est difficile de se tromper,
– Pourquoi proposer les grimaces en double ?
– Le jeu ne prend pas si les joueurs ne sont pas au bord du coma éthyliques
ou alors rajeunir 😉
Configuration idéale 5 pour le fun
Note subjective 10 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(24 Ko)
Aides de jeu

Critique générale

Mimix est l’un des jeux les plus débiles de ma ludothèque
et j’en suis fier ! En effet, essayer d’imiter une grimace d’un modèle
alors que les autres joueurs essaient de l’identifier est un pur bonheur…
dans le principe !
En effet, chacun, à tour de rôle pioche une carte et tente
de reproduire au mieux la grimace qui s’y trouve représentée,
les autres joueurs essayant de miser sur celle qui leur paraît la
plus ressemblante, à l’aide d’un jeton coloré qu’ils positionnent
sur les cartes posées face visible sur la table. Comme chaque grimace
est représentée deux fois, mais que chaque carte ne doit
comporter qu’un jeton, on est clairement en présence d’un jeu où
l’acuité visuelle est fortement sollicitée. Lorsque tous
les joueurs ont parié, le mime montre la carte qu’il était
censée copier et le joueur qui l’a reconnue gagne la carte en question.
Puis on passe au joueur suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce que
l’un des joueurs ait collecté 5 cartes, ce qui le désigne
comme vainqueur.


Les cartes de la table semblent nombreuses, mais comme elles sont en
double et suffisament différentes, l’identification des grimaces
est finalement assez aisée…


Si vous tenez au sérieux de votre image,
ne jouez pas à ce jeu !

Nul doute que ce jeu fonctionne à
merveille avec les plus jeunes, qui se divertiront avec bonheur en faisant
les pires grimaces et en essayant de ne pas trop rigoler au moment où
c’est leur tour. En revanche, entres adultes, ce jeu ne prend pas vraiment,
laissant une impression de trop facile si chacun est en pleine possession
de ses facultés mentales.
Maintenant, jouer à ce jeu à 5 heures du mat’ avec 3 grammes
dans chaque bras pourquoi pas… là ça doit dépoter
grave, mais je ne pourrai pas vous en parler, si je suis moi-même
dans cet état de délabrement avancé… Comment
faire ? Essayez-le si vous le dénichez en brocante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept + 2 =