Montanara

Type de jeu Combinaison
Mémoire
Gestion de main
Auteur Jong Kong
Editeur (année) Abacus Spiele (2005)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie De 20 à 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le look général
du jeu avec ses montagnes de cartes et ses nains de ton pastel,
– La manière de creuser et de consulter le contenu des montagnes,
– L’affaiblissement de ses capacités lorsque l’on s’approche de
la victoire,
– La possibilité amusante de creuser sa propre main : sa montagne
natale.
Les – – La place trop importante du hasard,
– L’obligation de jouer agressivement contre son adversaire (si les
cartes le permettent).
Configuration idéale 2 joueurs (seule possibilité)
Note subjective 12 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(25 Ko)
Aides de jeu

Critique générale


Une main de cartes, la montagne natale, contenant 2 nains (à
droite), une carte permettant d’échanger sa main avec l’adversaire
et une carte d’éboulement obligeant à défausser toute
son équipée de nains joués…

Comme à son tour, on ne peut réaliser qu’une seule action
(jouer une carte, piocher une carte ou creuser une montagne), le jeu tourne
vite et on ne s’ennuie jamais. Il y a en tout 9 cristaux disséminés
dans les tas de cartes, aussi il n’est pas si long d’arriver à
4 d’entre eux.

Plaisant, mais un tantinet trop hasardeux, Montanara reste un jeu sympa
et divertissant, avec un look très attirant (à mon goût
quoi 😉 Le meilleur point du jeu, qui rappelle l’idée géniale
de Yinsh, est que plus on est
prêt de gagner plus on est faible, puisque vous ne pouvez jamais
avoir plus de 4 cartes devant vous (nains + cristaux), auterement dit
votre dernier cristal ne devra être obtenu qu’avec un seul nain,
ce qui n’est pas facile…
Mais si vous êtes allergique au hasard et au jeu de mémoire,
essayez de le tester avant d’acheter car non seulement il ne révolutionne
pas le genre mais en plus il n’est pas le meilleur existant. Pas mal,
pas inoubliable !

Ce début d’année 2005 semble sourire aux prospections minières,
puisqu’après les nains de Skaal du Docteur Mops, on a pu chercher
des richesses avec Diamant de Bruno Faidutti et maintenant on peut de
nouveau creuser des galeries avec les nains de Montanara !
Dans ce jeu, réservé exclusivement à 2 joueurs, il
convient d’amasser 4 cristaux, récoltés dans les montagnes
situées entre les joueurs, chacune d’entre elles comportant de
12 à 24 cartes (+ sa main de cartes, appelée joliment montagne
natale du joueur ;-). Pour ce faire, on utilise des cartes nains que l’on
place devant soi pour former une équipée (maximum 4 cartes),
chaque nain offrant la possibilité de creuser d’un niveau supplémentaire
(exemple : avec 3 nains, vous pouvez creuser une montagne sur une profondeur
de 3 cartes). Les autres cartes sont essentiellement des cartes d’attaque/défense,
avec l’échange des mains de cartes, le reclassement des 4 premières
d’une montagne, le mixage de deux montagnes adjacentes, … bref pas mal
de bouleversements en perspective !


Une vue d’une partie terminée, avec 4 cristaux mis à
jour au premier plan et un cristal accompagné d’un nain en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 + = douze