Octiles

Type de jeu Placement
Parcours
Connexion
Auteur Dale Walton
Editeur (année) Pin (1996)
Nombre de joueurs 1 – 4
Durée de partie De 30 à 60 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème Innaproprié
Qualité des mécanismes
Les + – La qualité d’édition
du jeu, absolument fantastique,
– Le nombre de variantes proposées dans la règle (puzzles,
équipe, règle expert, …).
Les – – Le fait de n’avoir souvent
qu’une seule solution dans la règle de base,
– La difficulté pour anticiper dans la règle de base,
– Le côté jeu classique un peu trop marqué.
Configuration idéale ? pour l’instant (en tout cas pas 3)
Note subjective 14 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (22 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Octiles est un jeu superbe, intégralement
en bois, comportant des tuiles octogonales avec des liaisons courbées,
des pions colorés et un plateau formaté pour recevoir l’ensemble
de ces composants de qualité. Comme la règle propose plusieurs
règles, pour jouer seul, en équipe, voire en solitaire, il n’y
a guère de risques d’en faire le tour rapidement…

Dans Octiles, chaque joueur
essaie de faire transiter ses pions de sa zone de départ vers la zone
de départ du joueur placé en face de lui, exactement comme aux
Dame Chinoises. Pour ce faire, chacun va emprunter des chemins qui se tracent
progressivement sur les tuiles, afin de rejoindre, étape par étape,
la zone visée. A son tour, on doit prendre la tuile extérieure
au jeu que son voisin transmet et la positionner sur le plateau, en lieu et
place d’une autre, visible ou cachée. la seule contrainte est que le
joueur en question doit faire transiter un de ses pions par la tuile concernée
afin de rallier un point d’intersection vide de pion. Et ainsi de suite jusqu’à
ce qu’un des joueurs aie réussi à faire transiter tous ses pions,
ce qui lui donne la victoire.

Octiles est donc un jeu
éminemment abstrait, qui a ceci d’original que la variété
de disposition des tuiles génère des parties forcément
différentes. La multiplicité des règles permet de jouer
sur le même matériel et cela est un gros atout. Le bémol
que je note, pour l’instant et cela reste à confirmer, est que l’on se
sent souvent obligé de jouer la seule possibilité que l’on a sur
le plateau, ce qui est évidemment extrêmement frustrant.
Un très beau jeu, qui vaut autant par son plaisir tactile que ludique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× sept = 14