[Puzzles] « Paver le cercle » par Serge Bouquet

Il est des auteurs de jeux qui se lancent dans l’aventure de l’auto-édition.
Il est des auteurs de jeux qui prennent des risques dans leur production.
Il est des auteurs de jeux qui passent de salon en salon pour présenter leurs créations.
Il est des auteurs de jeux dont ce n’est pas à proprement parler le métier.
Il est des auteurs de jeux très sympathiques que j’ai plaisir à revoir au gré des événements ludiques.
Serge Bouquet est l’un de ceux-là : un auteur de jeu, éditeur, à la gouaille inoubliable, passionné par son truc et qui vous fait partager son travail avec bonheur. Présent depuis de longues années sur les foires du sud de la France, et pas uniquement celles dédiées au jeu de société, Serge est l’une des personnalités du monde ludique qui n’a pas cédé d’un iota aux sirènes de la production normalisée germano-américano-française. Il poursuit son petit bonhomme de chemin, avec sa petite société Alvéole, et il innove, parce que c’est ça qu’il sait le mieux faire…
Petite présentation de sa toute dernière trouvaille : le puzzle à la pièce unique !

Présent à Cannes, cette
année, Serge Bouquet m’a longuement parlé de cette nouvelle technologie dont il s’est équipé : gravure graphique puis découpe au laser. Ainsi, il fabrique des puzzles reprenant
l’illustration de son choix, dans une matière absolument rigide et très tactile. Il peut même proposer du sur-mesure à des clients éventuels (auteurs de jeux, …)…
Sa dernière trouvaille :
le puzzle à la pièce unique ! Impossible pensez-vous ? ou alors de forme carrée ou équivalent ? Détrompez-vous ! Le sieur Bouquet a réussi à créer une pièce très originale,
laquelle pave le cercle en deux coups (sans pour autant bêtement passer par un diamètre). Ainsi, et comme il le précise sur ses boîtes, « seule la cohérence de l’image vous aidera »…
Je ne vous raconte pas
d’histoire : voici en effet le pavage du cercle réalisé à l’aide de deux pièces, certes superposées en leur centre. Le plus étonnant est qu’à l’oeil on se tromperait volontiers
sur la longueur des arcs de cercle intérieur et extérieur. Observez la photo de droite et, franchement, ne croiriez-vous pas que les arcs intérieurs sont plus longs que les arcs
extérieurs ?
La boîte que m’a remise
Serge est celle des panneaux routiers afin que ma fille s’y essaie. Voici ce que pourrait donner le début du puzzle avec le panneau de limitation à 70 km/h. Ci-dessous, le puzzle
un peu plus avancé, avec quelques bords droits et un coin délimitant la surface du puzzle. Pour toute information, n’hésitez pas à contacter Serge Bouquet, par téléphone au : 08
75 40 89 80 ou via son site web : http://www.jeux-alveole.com

 

 

2 commentaires à propos de “[Puzzles] « Paver le cercle » par Serge Bouquet”

  1. Les jeux de Serge sont bien souvent aussi originaux qu’intéressants, comme ce « Bone » que l’on voit sur la deuxième photo.
    Ce qui vaut le coup c’est que Serge a créé des règles pour jouer avec ces pièces mais le puzzle à pièce unique n’est toutefois pas nouveau en tant qu’objet. Escher en faisait de magnifiques gravures et je me souviens d’un puzzle des années 80, composé uniquement de salamandres identiques, le tout représentant un tas des pièces de monnaie, un truc infaisable !

  2. D’abord merci à Ludo pour cet article et aussi merci à Vincent pour ses commentaires sur mes autres jeux.

    Concernant le Puzzle-Bone, le but n’était pas de faire œuvre d’originalité dans le concept puisqu’un simple puzzle pour enfants avec des cubes est un puzzle à forme unique.(le carré). Ensuite, il n’était pas question de faire des trucs infaisables, bien au contraire, et surtout pour les enfants, il faut que cela soit faisable. L’effet recherché est de maintenir l’attention sur l’image et non pas sur la forme, d’éviter de trier les bleus, les verts, les ciels et les pelouses avant de voir si la pièce rentre ou pas, et donc d’éviter le puzzle à 2000 pièces pour qu’il soit intéressant et qu’on ait le temps de le faire. Le but recherché est le plaisir intense du puzzle et surtout de pouvoir le re-faire à volonté sans se lasser. Pour ce faire, la forme « Bone » , 4 arcs de cercles (2 rentrants et 2 sortants) inscrits dans un cercle, déroute juste ce qu’il faut tout en gardant une certaine esthétique et un certain mystère. La difficulté viendra dès lors de l’image elle-même, de simple à très compliquée (de 7 à 77 ans …). Je fais des puzzles personnalisés, des mariages, des familles, des chats des chiens(de famille) etc..et là où je me régale le plus c’est la reproduction d’artistes (non connus ni célèbres) lors de leurs vernissages d’expo, car au moins l’œuvre voyage et quand on fait un de ces puzzle-bones on devient aussi un peu artiste.. Dernière chose, la matière (altuglas) permet de très belles reproductions en  couleur et un usage intensif. J’ai donc pensé que cette forme adaptée aux puzzles pouvait être sympa, je me suis donc fait plaisir ce qui est mon moteur principal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 6 = douze