Quo Vadis ?

Type de jeu Négociation
Parcours
Auteur Reiner Knizia
Editeur (année) Hans Im Glück (1991)
Amigo (2005)
Nombre de joueurs 3 – 5
Durée de partie De 30 minutes à 1 heure
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – L’ambiance exceptionnelle,
– La simplicité des règles,
– Le système de votes,
– La petitesse extrême de la réédition 2005.
Les – – L’intérêt
amoindri d’y jouer à moins de 5,
– Le matériel sommaire dans la version Amigo.
Configuration idéale 5 joueurs incontestablement (nombre de place du Sénat…)
Note subjective 17 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 6 et 10
Illustrations Dessus de la boîte
Hans Im Glück (27 Ko)

Dessus de la boîte
Amigo (23 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Admirable par l’interaction et l’ambiance autour de la table,
Quo Vadis ? n’était à priori pas un jeu pour moi :
– Négociations incessantes : « si je vote pour toi, alors je te propose
de… »,
– Bluff permanent : « Mais non, je ne ferai pas ça, c’est promis… »,
– Suggestion et influence sur les autres joueurs : « Allez, dépêche
toi, de toute façon, si tu ne fais pas ça, tu fais gagner X…. »,
– Graphisme et matériel guère attractif.

Et bien oui, mais il ne
faut pas se fier aux apparences et ce jeu me plaît vraiment, car il change
des autres jeux que je pratique habituellement et il est finalement très
plaisant.

Vivement conseiller, mon
sénateur… Mais uniquement à 5 joueurs, car le jeu ne saurait
être vraiment intéressant à moins, le nombre de places au
Sénat étant de 5 justement.

A noter qu’Amigo a eu l’excellente idée de
rééditer ce jeu, dans une version de poche absolument identique
au jeu originel, mais avec un intérêt majeur : la portabilité
totale de cette version ! En effet, dans une boîte réellement minimaliste
(plus petite que les petites gammes Queen Games ou Hans Im Glück), on dispose
d’un grand jeu de négociation et d’enfoirés. Un de ces jeux qui
s’emportent partout et qu’on garde précieusement au sein de sa ludothèque.
Si vous n’aviez pas le jeu originel, n’hésitez pas, jetez-vous sur cette
petite merveille…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux + 8 =