Rette Sich Wer Kann

Type de jeu Enfoirés
Vote
Placement
Auteur Ronald Wettering
Editeur (année) Spielewerkstatt Walter Müllers (1993)
Nombre de joueurs 3 – 6
Durée de partie Environ 45 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le matériel époustouflant
!
– Le côté extrêmement pervers du jeu,
– L’ambiance autour de la table.
Les – – L’impossibilité
de contre-carrer les animosités sans objet des joueurs,
– La frustration inévitable des noyés 😉
Configuration idéale Le plus de joueurs possibles
Note subjective 17 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(38 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Ce jeu est un jeu absolument abject où chaque joueur
doit constamment se montrer assez rusé pour ne pas faire partie des noyés,
tout en votant pour désigner celui qui périra dans les flots…

Rette sich wer kann met
en scène un groupe d’individus lors du naufrage de leur bateau, lorsque
chacun découvre que les canots de sauvetage eux-mêmes sont percés
de multiples trous. Dans ce contexte, un seul but : atteindre une île
coûte que coûte, et puisque tout le monde ne pourra pas s’en tirer,
autant que ce soit les autres qui se noient…

A chaque tour, 3 phases
successives se déroulent : mise en place d’une fuite dans le canot que
les joueurs désigneront par un vote, avancée de l’un des canots
suite à un nouveau vote et enfin nage jusqu’à un nouveau canot
ou noyade éventuelle.
On le voit bien, le mécanisme essentiel de ce jeu est le vote pour désigner
soit un canot, soit une couleur d’individu. Il en ressort que l’on a peu de
chance de se faire des amis en jouant à ce jeu, puisqu’en désignant
quelqu’un, vous le mettez en danger de mort !

La casquette du capitaine
est une bien belle option, ma foi : au lieu de voter pour une couleur, vous
pouvez choisir d’endosser le rôle du capitaine, ce qui se traduit par
« je suis capitaine, c’est moi qui décide » ! Mais, cela ne fonctionne
que si vous êtes le seul à avoir choisi cette option. Dans le cas
contraire, les effets s’annulent et le résultat du vote se déroule
sans vous… Dangereux quand même…

Rette sich wer kann est
un excellent jeu d’enfoirés, dans la lignée d’Intrige ou Quo
Vadis, et je vous conseille de le pratiquer avec de très bons amis
ou avec de parfaits inconnus, afin de pouvoir jouer vraiment comme vous l’entendez,
sans arrière-pensée, et en acceptant de subir les méchancetés
de vos adversaires…
Superbe et communicatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− cinq = 2