So ein Käse

Ce jeu fait partie de la Ludothèque de Maitena

Type de jeu Collecte
Parcours
Auteur Peter Neugebauer
Editeur (année) GoldSieber (2003)
Nombre de joueurs 2 – 4
Durée de partie De 20 minutes à plusieurs heures
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le thème du jeu
qui plaît aux enfants,
– Les graphismes des composants du jeu,
– La simplicité élémentaire des règles,
– Le rôle du chat : replacer les souris dans les trous (dimension
tactique)
– Le système de points attribués aux babioles (notion de
majorité intéressante à concevoir).
Les – – La part déconcertante
du hasard dans le jeu (un vrai jeu de l’Oie !),
– Les infinis retours sur le plateau des jetons si les joueurs choisissent
cette option (sortie de la patte sur le dé).
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective 10 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(29 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
So Ein Käse est un jeu pour enfants à partir
de 5 ans (4 ans à mon avis de papa 😉 dans la lignée des jeux
de l’Oie adaptés.
En effet, mis à part
jeter un dé pour récupérer des jetons, disposés
face caché s’entend, on ne fait pas beaucoup preuve de tactique et de
réflexion dans ce jeu…

Le principe du jeu est simple
: chaque joueur interprète une souris qui tente de récolter un
maximum de petites choses à grignoter dans un grenier, le tout étant
représenté par des jetons répartis sur un parcours et possédant
chacun une fonction et un nombre de points précis.
Il existe 4 types de jetons :
– Fromage : 3 points,
– Saucisson : 2 points,
– Babioles : 6 points pour le joueur qui en aura le plus à la fin de
la partie,
– Chat : 1 point et obligation de replacer les pions souris dans les coins du
plateau.
A son tour, le joueur jette un dé à 6 faces, 4 d’entre elles représentant
une valeur de 1 à 4 (ce qui fait avancer son pion d’autant et lui permet
de prendre le jeton de la case d’arrivée), une face représentant
une patte (qui permet au joueur de voler un jeton à un adversaire et
de le replacer où bon lui semble sur le plateau) et une dernière
face représentant un cadenas (qui permet au joueur de retourner l’un
de ses jetons déjà collectés afin d’en empêcher le
vol par un autre joueur).
Et c’est tout, sachant que la partie s’arrête lorsqu’il ne reste plus
que 3 jetons sur le plateau (40 au départ).

Sans avoir fait de grandes
études, on voit immédiatement que c’est le hasard et rien d’autre
qui domine ce jeu, très symapthique malgré tout à pratiquer
avec des enfants. Le point noir concerne la face Patte du dé car on peut
ainsi jouer indéfiniment à ce jeu en replaçant des jetons
sur le plateau, de manière assez éloignée aux positions
des joueurs. Bien entendu, conscient de ce problème, l’auteur a autorisé
de ne pas exécuter cette action (comme le Cadenas d’ailleurs) et de rejeter
le dé, mais c’est quand même assez peu intéressant (c’est
toujours sympa d’embêter quelqu’un et les enfants adore ça…).
Au final, malgré un matériel de grande qualité, des graphismes
réussis et un vrai plaisir de voir le regard des enfants en jouant à
ce jeu, je ne peux que regretter que ce ne soit qu’un dérivé du
jeu de l’Oie, à une époque où on a quand même fait
mieux au niveau jeu, et ce, même pour les enfants. Signalons toutefois
qu’il n’est pas si fréquent que la durée de la partie d’un jeu
pour enfant soit supérieure à 20-30 minutes. A ce niveau-là,
c’est bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− sept = 1