Street Soccer

Type de jeu Simulation sportive
Placement
Auteur Corné van Moorsel
Editeur (année) Cwali (2002)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie De 15 à 30 minutes par match
Hasard
(à valider)
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
(à valider)
Les + – L’esthétique
du matériel proposé,
– Le système simple et fluide du jeu,
– L’envie de prendre sa revanche sitôt le match terminé,
– La bonification d’un point par passe, renforçant le jeu collectif.
Les – – La place du hasard qui
semble prédominante (à vérifier après plusieurs
parties).
Configuration idéale 2 joueurs
Note subjective 12 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Boîte
vue de dessus (27 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Street Soccer est un jeu de simulation de football de rue,
proposé par Corné van Moorsel, l’auteur néerlandais de
ZooSIM, entre autres, et cela semble prometteur tant les jeux de foot spnt peu
nombreux et peu réussis en général. Ajoutons que les critiques
fantastiques émanant du club de jeux de Grenoble (Jeux en Société)
incitent vraiment à découvrir ce jeu. Alors, je l’ai acheté.
Verdict ? Dans les lignes qui suivent…

Dans ce jeu, chaque joueur est à la tête
d’une équipe de foot composée de 5 joueurs. Les matchs durent
25 minutes, c’est à dire 25 tours de jeu par joueur, au cours desquelles
il faut essayer, bien entendu, de marquer plus de buts que son adversaire. Le
système de jeu, ultra-simple, consiste un jet d’un dé à
6 faces, qui donne la capacité de mouvement pour ce tour pour le joueur
actif. Sur un jet de 4, par exemple, il doit déplacer un de ses joueurs
puis, si celui-ci atteint la case où se trouve le ballon, il peut shooter
dedans en utilisant le reste de ses points du dé, en bénéficiant
d’un bonus de 1 point (à chaque fois qu’un joueur de son équipe
touche la balle, un bonus de 1 point est accordé, ce qui incite vraiment
à pratiquer un jeu collectif). Si la trajectoire du tir atteint un joueur
de la même équipe, ce dernier peut poursuivre l’enchaînement
à destination d’un autre joueur et ainsi de suite (jeu de passes avec
bonus de 1 point à chaque fois).
Lorsque le ballon passe entre les poteaux, il y a bien évidemment but
et l’équipe qui vient de l’encaisser repart à partir de son gardien.
Au bout de 25 tours (+10 en cas de prolongations liées à une égalité
à l’issue du temps réglementaire), le match est plié et
le vainqueur est celui qui a marqué le plus de buts.

Très simple et très fluide, Street
Soccer est un jeu tactique, où le hasard est visiblement très
présent si l’on se réfère au fait que c’est un simple jet
de dé qui donne la capacité de mouvement pour le tour du joueur
actif et qu’il peut donc obtenir aussi bien un 1 qu’un 6, ce qui change pas
mal les choses. Il paraît que plus on y joue, moins on juge le jeu hasardeux,
alors j’attends de voir… Mais c’est vrai que les statistiques de l’auteur,
sur le jeu online, sont assez saisissantes avec un pourcentage de victoires
qui tourne autour de… 95% !!!! Hallucinant, effectivement, et semblant prouver
que le jeu est beaucoup plus tactique que plutôt hasardeux.
Le jeu tourne bien et les petites règles additionnelles visant à
limiter l’anti-jeu (interdiction d’avoir deux joueurs de champ dans sa propre
surface de réparation, interdiction d’encercler totalement le ballon,
…) sont bien pensées et vraiment nécessaires pour éviter
tout litige. On s’amuse bien en y jouant, on sait que l’on gagne sur un coup
de dé et comme les parties sont très rapides, on peut remettre
le couvert lorsqu’on essuie une cuisante défaite.
Sympa, mais à retester pour juger personnellement de la place du hasard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + un =