Time’s Up !

Type de jeu Communication
Rapidité
Mémoire
Connaissances
Auteur Peter Sarrett
Editeur (année) Asmodée (2005), sous licence ReposProd
Nombre de joueurs 4 – 12
Durée de partie De 30 à 45 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème Inapproprié
Qualité des mécanismes
Les + – L’originalité
des personnalités proposées,
– Le fait que les mêmes cartes soient utilisées 3 fois d’affilée.
Les – – Certaines personnalités
sont trop méconnues pour être jouables,
– L’ambiance pas forcément au rendez-vous,
– La piètre qualité des cartes dont la tranche noircit très
rapidement,
– 30 secondes, c’est trop court pour avoir le temps de faire deviner beaucoup
de cartes.
Configuration idéale Le maximum pour le fun
Note subjective 10 / 20 (première
impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (26 Ko)
Aides de jeu

Critique générale

Time’s Up ! est la version française d’un jeu américain
à succès, parfaitement dans la lignée des Taboo et
autre Dessinez c’est gagné !, autrement dit des jeux de communication
et de rapidité qui séduisent toujours les foules. Mais pas
moi ;-)Dans ce jeu, on commence par répartir les joueurs en équipes
de 2 ou 3, au sein desquelles chaque joueur sera tour à tour orateur
ou devineur. 40 cartes de jeu sont distribuées entre les joueurs
+ 2 par joueur, et chacun en écarte 2 qui sont remises dans la
boîte. Les 40 cartes conservées sont alors battues entre
elles et l’un des joueurs assume le rôle d’orateur pour un premier
tour de 30 secondes. 3 manches distinctes seront jouées :
– Lors de la première manche, il doit faire deviner le maximum
de personnalités aux autres membre de son équipe, en explicitant
celle qui est inscrit sur sa carte. Au bout de 30 secondes, on change
d’équipe, et ainsi de suite jusqu’à épuisement de
la pioche.
– Lors de la seconde manche, l’orateur ne peut dire qu’un seul mot pour
faire deviner les personnalités des cartes, mais celles-ci ayant
été déjà rencontrées lors de la première
manche, on s’en sort souvent grâce à sa mémoire.
– Lors de la troisième manche, l’orateur ne peut plus parler et
doit user de ses talents de mîme et de bruiteur pour faire deviner
ses cartes.
Ensuite, on additionne le nombre de cartes devinées par équipe
par manche et celle qui totalise le plus de points est alors désignée
vainqueur.


30 secondes, c’est franchement court pour mimer plusieurs personnages
et pour que son équipe ait le temps de se mettre dedans…


Mais quel peut bien être ce personnage haut en couleur qui semble
avoir le viron, à moins qu’il ne soit ivre ? A vos pronostics,
M’sieurs Dames…

Time’s Up ! présente clairement un air de déjà vu,
de déjà bien ressassé même s’il mêle
en un seul jeu des mécanismes empruntés à plusieurs
(rapidité, expliciter des personnages, mîmes, …). On prendra
du plaisir à se moquer de ses partenaires quand il mîme avec
ardeur un personnage difficile à identifier ou assez particulier
(Rocco Sifredi en est un bon exemple), mais franchement c’est bien peu
pour un jeu qui se présente comme le roi des jeux de communication.

Dans tous les cas, si comme moi vous n’aimez que très peu ce type
de jeu, celui-ci ne vous réconciliera pas avec le genre, mais si
vous êtes plutôt bon public pour ceux-ci, il est fort probable
que vous passerez un bon moment avec vos amis en jouant à Time’s
Up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 − un =