Toscana

Type de jeu Connexion
Placement
Auteur Niek Neuwahl
Editeur (année) Piatnik (2001)
Nombre de joueurs 2
Durée de partie 30 minutes environ (15 par manche)
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Le rôle antagoniste
des 2 joueurs,
– La simplicité absolue des règles,
– Le côté vicieux du marquage des points : quel que soit
le nombre de carrés = 1 pt par tuile.
Les – – Le côté
trop abstrait du jeu qui peut déplaire,
– La relative répétitivité des parties.
Configuration idéale 2
Note subjective 13 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus de la boîte
(35 Ko)
Aides de jeu

Critique générale

De manière générale, Niek Neuwahl propose des jeux
intéressants et souvent curieux : il ne déroge pas à
la règle ici, avec son Toscana qui s’apparente à un Cathedral
en deux manches mais avec l’originalité d’imposer de toujours jouer
des parcelles adverses en jouant les siennes !
Dans ce jeu, donc, l’un des joueurs construit les toits rouges, l’autre
les cours grises, et chacun essaie de connecter un maximum de tuiles pour
obtenir non pas la surface la plus grande (en carrés) mais le plus
de tuiles reliées (la différence se visualise bien sur la
photo ci-contre). Le mécanisme est limpide est clair : à
tour de rôle on prend la tuile supérieure de sa pioche personnelle
(constituée de tuiles possédant 6 carrés de sa couleur
et 2 de la couleur adverse) et on la pose où bon nous semble sur
le plateau. La seule contrainte est de toujours placer la nouvelle tuile
de telle sorte qu’au moins un carré de sa couleur touche un carré
de la même couleur de la nouvelle tuile. Simple et malin.
Lorsque plus personne ne peut ajouter de tuile, la manche s’achève
et on comptabilise le score de chacun, à l’aide de jetons rouges
pour marquer les tuiles déjà comptées. On inverse
les rôles pour la seconde manche puis le joueur totalisant la plus
grand score l’emporte.Très simple à aborder, mais pas simpliste à jouer,
Toscana est un bon p’tit jeu abstrait pour 2 joueurs, qui séduira
les amoureux des jeux de topologie, à la Cathedral
ou Quads. Sans être aussi
excitant que ces 2 derniers jeux, Toscana se révèle un bon
passe-temps, un jeu de camping/vacances par excellence…


Un exemple de décompte du joueur qui a
construit les cours : 18 points en raison des 18 tuiles connectées
constituant la plus grande cour du plateau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − deux =