Was Sticht ?

Type de jeu Calculs
Déduction
Plis
Auteur Karl-Heinz Schmiel
Editeur (année) Moskito Spiele ()
Nombre de joueurs 3 – 4
Durée de partie 10 minutes par manche
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les graphismes de la
boîte,
– Le fait que ce soit une variante de la belote,
– Le principe de contrats à réaliser,
– Le rôle du donneur qui peut faire l’un des contrats choisis par
ses adversaires,
– Choisir les cartes de sa main.
Les – – La complexité
à toutes les étapes du jeu (choix des cartes, identification
des atouts, atouts de 2 types),
– Le peu de valeur ajoutée de ce jeu par rapport à la belote.
Configuration idéale Vraisemblablement 4
Note subjective 11
/ 20 (première impression)
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (30 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Was Sticht ? est un jeu bizarre et alambiqué au possible,
dans la lignée des jeux de plis style belote, où les règles
ont été remaniées pour aboutir à quelque chose de
déjà vu et d’en même temps assez novateur. Je préviens
tout de suite qu’il faut s’accrocher pour jouer à ce jeu.

Dans Was Sticht ? les joueurs
jouent individuellement pour réaliser des contrats manche après
manche, celui terminant le premier ses 5 contrats gagnant la partie. Le système
de jeu n’est pas révolutionnaire en soi : on dispose d’une main de 9
cartes pour faire des plis, lesquels devront être judicieusement préparés
pour répondre aux besoins du contrat visé. Comme il existe la
notion de cartes atouts, on se croit un peu dans une partie de coinche où
il faut réaliser des plis pour atteindre un total annoncé au départ.
Mais c’est justement là que le jeu se différencie de son aîné,
en raison de plusieurs originalités marquantes :
– A chaque manche, seul le donneur connaît la couleur d’atout (jaune,
rouge, vert et bleu) et la valeur d’atout (de 1 à 9). Il est même
possible qu’il n’y ait que l’un des deux ou aucun, ce qui réserve des
surprises. La carte qui est en même temps couleur et valeur d’atout est
appelée super-atout. Le donneur, donc, étale sur la table 9 colonnes
de 4 cartes chacune, puis, dans l’ordre du tour en commençant à
gauche du donneur, chaque joueur choisit une carte de la première colonne.
Le donneur annonce alors qui aurait fait le pli en cas de tour de jeu normal,
ce qui permet, petit à petit, d’aider à l’identification du ou
des atouts. On poursuit ainsi jusqu’à ce que chaque joueur aie choisie
l’ensemble de sa main de 9 cartes.
– Les joueurs, à l’exception du donneur, choisissent alors un contrat
parmi les 5 qu’ils ont préalablement sélectionnés à
tour de rôle (première action du jeu). Ils le retournent tous ensemble
et essaieront, dès lors, de réaliser le leur pendant la manche
qui commence (exemples : faire le plus de plis, faire exactement 3 plis, ne
pas prendre de cartes vertes, faire le dernier pli, …).
– S’ensuit alors une succession de 9 tours de jeu, exactement comme dans une
belote classique, à l’exception que l’on n’est pas obligé de « monter »
à l’atout ni même de couper si on ne le souhaite pas. En revanche,
si la carte demandée est à l’atout, il faut suivre, mais soit
à la couleur soit à la valeur ! Vous imaginez : je joue le 3 rouge
(couleur d’atout), ce qui autorise le joueur suivant à suivre en posant
le 5 vert (si le 5 est la valeur d’atout) et de mener le pli… Pas facile au
début, c’est vrai…
– Lorsque les 9 tours de jeu ont eu lieu, on procède à une analyse
de la situation de chacun : le contrat choisi est-il rempli ? Si oui, le contrat
est écarté, s sinon il est conservé. Petite précision
: si le donneur réalise l’un des contrats choisis par l’un des joueurs,
il s’adjuge le droit d’écarter lui-même l’un des contrats au détriment
du joueur en question.

Was Sticht ? n’est pas un
jeu léger et il s’adresse clairement aux joueurs mordus de belote et
autres jeux de la même famille qui souhaitent découvrir autre chose
d’un peu pareil. Si vous ne faîtes pas partie de cette catégorie
de joueurs, ce jeu n’est pas pour vous et même si vous vous en sentez
proche, je vous mets en garde : Was Sticht ? n’est pas une vraie réussite
car j’ai du mal à mesurer ce qu’il apporte au jeu de base. En quoi la
multiplicité des critères d’atouts présente-elle un intérêt
ludique fort ? En quoi le système longuet de choix de ces cartes initiales
est-il vraiment important pour la suite du jeu ? Bref, je suis partagé
sur l’intérêt de ce jeu.
Dans le même registre, je préfère largement Dr Jekyll & Mr Hyde, beaucoup plus porteur de nouveautés intéressantes, et je pense que des jeux comme Njet ! ou Mü & Mehr sont encore plus aboutis. Donc, à tester si vous envisagez de l’acquérir même d’occasion (il est épuisé depuis longtemps).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois × 3 =