Zirkus Flohcati

Type de jeu Combinaison
Prise de risque
Auteur Reiner Knizia
Editeur (année) Amigo ()
Nombre de joueurs 3 – 5
Durée de partie De 20 à 30 minutes
Hasard
Mobilisation de réflexion
Reflet du thème
Qualité des mécanismes
Les + – Les superbes illustrations,
– Le mécanisme de retournement de cartes,
– Les deux possibilités de jeu : former des trios ou essayer de
débuter le spectacle.
Les – – La part de hasard qui
influe sur votre tactique (si vous essayez d’aller vite pour lancer le
spectacle),
– Le manque d’intéraction entre les joueurs.
Configuration idéale ? pour l’instant
Note subjective 12 / 20
Nombre de parties effectuées Entre 1 et 5
Illustrations Dessus
de la boîte (45 Ko)
Aides de jeu

Critique générale
Zirkus Flohcati est un jeu de Reiner Knizia, un de ces petits
jeux de cartes qui sortent toujours en fin de soirée et qui sont sympas
car rapides et simples à mettre en oeuvre.
Zirkus Flohcati est exactement de cette veine, avec de très fortes ressemblances
avec Kleine Fische :
– Prise de risque liée au retournement des cartes à venir,
– Possibilité de prendre des cartes dans les mains adverses,
– Illustrations enfantines et réussies.

Dans ce jeu, les joueurs
essaient de marquer le maximum de points, sachant qu’il existe trois manières
d’y parvenir :
– En formant des trios (3 cartes de même valeur
)
: 10 points par trio,
– En débutant le spectacle (10 cartes minimum de couleurs différentes)
: 10 points,
– En comptabilisant la plus forte carte de chaque couleur : somme des points.
La mécanique est basée sur une pile de cartes que les joueurs
retournent jusqu’à ce qu’ils décident de s’arrêter. Si aucune
attraction déjà présente n’est retournée, le joueur
doit prendre l’une des cartes visibles et peut former un ou des trios ; si une
attraction est en double, le joueur perd son tour et c’est au suivant de jouer.
Il faut donc veiller à ne pas être trop gourmand lorsque l’on retourne
des cartes…
Quelques cartes d’action viennent pimenter tout ça, sans pour autant
rendre le jeu chaotique.

Le jeu s’arrête dès
que l’un des joueurs annonce qu’il débute le spectacle, en présentant
une carte de chaque attraction (couleur). Il marque 10 points de bonus et chaque
joueur comptabilise la carte la plus haute dans chaque attraction. Celui qui
obtient le plus fort total gagne la partie.

Très simple à
pratiquer, Zirkus Flohcati est un bon petit jeu de cartes, assez fin et tendu
pour que l’on y prenne du plaisir. La phase de prise de risque est assez réussie,
ce qui ne gâche rien.
En revanche, sans avoir beaucoup d’expérience sur ce jeu, il semble que
le hasard, omniprésent, puisse venir perturber une tactique précise
: celle où l’un des joueurs ne placent aucun trio et tente de démarrer
le spectacle le plus rapidement possible (en effet, cela est possible s’il prend
toujours une carte d’une couleur qu’il n’a pas encore). Si l’une des couleurs
n’est jamais proposée à son tour de jeu, il perdra alors la partie
sans que cela soit vraiment de sa faute…
Une question tactique : pourquoi constituer tôt dans la partie des trios
de cartes ? En effet, il semble qu’il vaille mieux attendre de voir s’il est
possible de démarrer un spectacle et de poser, alors, des trios avec
des cartes non utilisées. Bien entendu, on s’expose alors à ce
que l’un des autres joueurs démarre les spectacle avant et à
perdre les bonus liés aux trios non posés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept × 8 =